Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sonatrach et Dubal à pied d’oeuvre

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sonatrach et Dubal à pied d’oeuvre


    La wilaya de Ain Témouchent est appelée à devenir un pôle industriel d'envergure mondiale à plus d'un titre. Le futur complexe d'aluminerie, le plus grand d'Afrique du nord, va certainement révolutionner la wilaya et plus précisément la région de Beni Saf.

    Ce projet, recueillera, selon le wali de cette wilaya, l'appui nécessaire à sa concrétisation dans les meilleurs délais. Ce dernier, qui était en visite de travail dans la wilaya, et au cours d'une réunion de concertation et d'échange d'informations tenue à la wilaya en présence de partenaires étrangers, des directeurs des secteurs concernés et des présidents de trois communes côtières, a indiqué que cet important investissement profitera à ces trois APC.

    S'étendant sur une superficie de 500 ha environ, ce projet comprend une usine d'électrolyse, une force façonnant l'aluminium en feuilles ou en lingots commercialisables, une centrale électrique et une usine de dessalement propre au complexe pour satisfaire sa demande et celle du complexe en électricité.

    Les besoins en gaz combustible seront fournis par la station de compression Medgaz, en construction présentement. En outre, un port d'attache est projeté au droit du site. L'infrastructure portuaire sera dotée principalement d'un brise-lames et de quais de chargement et déchargement. Si tout ira bien, le complexe entrera en production en 2012 et pourra employer jusqu'à 9.000 ouvriers temporaires et 2.500 permanents.

    L'impact social et environnemental (I.S.E.), un volet incontournable et sans lui le projet ne peut être recevable, a été confié à Environnemental Ressources Management (ERM), considéré comme l'un des principaux bureaux de conseil au monde dans le domaine de l'environnement, qui a été choisi pour faire cette étude. Selon le représentant de la compagnie "DUBAL", et "Mubadala développement société des Emirats arabes Unis, M. Guy Degrandpré, le projet "se conformera non seulement aux règles locales et nationales algériennes mais il répondra aussi aux meilleures pratiques internationales dans tous les domaines, industriel, environnemental et social".

    Propriété du gouvernement d'Abou Dhabi, et partenaires de Sonatrach, le représentant de Dubal, a souligné également que cette activité industrielle "aura des retombées très positives autant pour le produit intérieur brut que pour la balance des paiements", soulignant qu'un programme de formation sera établi afin de "s'assurer que la ressource compétente provient du bassin d'emploi algérien".

    Cependant, l'aluminium, pratiquement pur, qui sortira de l'usine à partir de 2012 avec une production de 700 000 tonnes par an sera transformé par réduction de l'alumine dissoute dans de la cryolithe fondue à 1000 degrés dans une cuve garnie de carbone et traversée par un courant électrique de haute intensité.

    Ce procédé d'électrolyse consommera d'importantes quantités d'électricité devant être acheminées sur le site couvrant plus de 500 hectares de la zone industrielle. De l'avis du chef de projet de l'aluminerie pour Sonatrach, M. Ali Houd, un trafic maritime "très important" est prévu dès le démarrage du projet au niveau du port, laquelle infrastructure sera construite à proximité de l'usine, sachant que presque la totalité de la production sera exportée dans un premier temps.

    Adnane Cherih (Le Maghreb)
Chargement...
X