Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le groupe Israélien Mehadrin va cultiver des avocats au Maroc

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le groupe Israélien Mehadrin va cultiver des avocats au Maroc

    In a joint venture with a Moroccan company, Mehadrin seeks to ride the global surge in demand for the nutritious, and profitable, fruit.





    In recent years, avocados have become one of the most profitable crops in Israel. The rate at which avocado trees are being planted around Israel has risen accordingly, at the expense of less profitable crops, such as citrus fruits.

    Real estate and food growing company Mehadrin (TASE: MEDN), which for many years was identified with citrus cultivation, has also seen the potential in avocado pears, and, as it pointed out in its financials, it has "almost ceased new orchard planting and is mainly planting avocado strains."

    Last year, about 60% of Mehadrin's new plantings were of avocado plantations, amounting to some 650 dunams (163 acres), out of a total of over 1,050 dunams (263 acres) planted in 2020. Mehadrin's total area planted with avocado trees thus reached 7,500 dunams (1,875 acres), almost 20% of its total plantations area. Avocados also represent one of Mehadrin's main sources of revenue, accounting for 30% of turnover last year, although citrus fruits still accounted for 50%.

    Mehadrin has now decided to expand its avocado growing business overseas. It has signed an agreement in Morocco, under which it will grow crops outside Israel for the first time. Under the agreement, signed with a Moroccan company with which Mehadrin had already collaborated in the past, the parties will lease at least 5,000 dunams (1,125 acres) in Morocco, and will jointly invest NIS 30 million (80 million Moroccan dirhams) over the first three years of activity.

    The start of activity is subject to obtaining the regulatory approvals required for forming a joint company and for leasing the plantation from the Moroccan government. Mehadrin will own 51% of the company. To the best of its knowledge, the plantation's maximum annual output will be some 10,000 tonnes of avocado. The avocados to be grown will be sold by Mehadrin and its partner mainly in Europe. Fruits unsuitable for export will be sold in Morocco.

    Mehadrin CEO Shaul Shelach explains: "In order to grow, Mehadrin has to become a company that, while its main activity is still in Israel, creates additional sources of activity in other places. That will also be beneficial for our agriculture in Israel, because that way we shall be able to give better service all year round to our customers in Europe.

    "Morocco is a country with good growing conditions, and with much lower costs than in Israel, and it is a little closer to our main markets in Europe," Shelach said. "Our next moves overseas will be in the southern hemisphere, where, apart from finding lower costs, we shall also be able to grow fruit that ripens when it is out of season in Israel." Shelach estimates that, on the basis of the current agreement, the activity in Morocco could amount to a quarter of Mehadrin's avocado production.
    RELATED ARTICLES


    Netanyahu: Peace with Morocco will be "very warm"


    Why has the avocado pear become such a hit?

    "Demand for and consumption of avocados worldwide are on an upward trend, because the fruit is considered a 'super food' and people like it very much. In Europe, the US, and all over the world, people want avocados, and consumption of them has risen in Israel too.

    "At this time, we like others are expanding our avocado acreage, but it's clear to everyone that at some stage supply will catch up with demand, because there's huge planting all over the world. Today, everyone wants avocados, but at some stage that will change. In agriculture, a situation always comes about in which demand stops rising, but supply continues to rise because of extensive planting. So one day, some of what is being planted now will be uprooted, because it will no longer be economic."

    "Water and labor are much costlier than for our competitors

    Despite the rising demand for avocados, Mehadrin's revenue from the popular fruit fell 11% in 2020, amounting to NIS 351 million out of total revenue of nearly NIS 1.2 billion.

    On this, Shelach comments, "In 2020 there were one-time events unconnected to demand. With the coronavirus pandemic, we made the changes required to minimize the damage, and while sales to retailers continued, sales to restaurants and caterers were slashed. Another avocado season has just ended, and we grew our sales a great deal, and we'll continue growing them."

    Is avocado your most profitable crop?

    "Avocado is profitable, and in agriculture, finding profitable crops is not something to be taken for granted. But even with avocados, there are certain weeks during the season when prices suddenly slump, and we are often compelled to sell produce at a lower price. There's nothing fixed or certain.

    "We're the biggest agricultural producer in Israel and the biggest agricultural exporter in Israel, but this is not a simple business to be in. First of all, we want citrus to be profitable, but that's difficult in Israel with such a high cost of water. The price of water is negligible in Morocco compared with Israel, and we have to compete with that. Water is our main expense, alongside manpower. In these two main things we're much more expensive than any of our competitors.

    "An increase in the price of water is now on the agenda in Israel, and if it happens it will be a critical blow to agriculture. There are vegetables that will become much dearer if this decree goes ahead, and this will be passed on to the consumer, and it's liable to kill off some crops and orchards and farming. If we want to stay in existence, then the overseas proportion of our activity will grow. The price of water in Israel has to be brought down."

    Mehadrin's ownership changed last year because of the Concentration Law which forced its largest shareholders, The Phoenix Holdings Ltd. (TASE: PHOE1;PHOE5) and Property and Building Ltd. (TASE: PTBL), to distribute their holdings to their shareholders as dividends in kind. The main shareholders in Mehadrin are now Discount Investment, with a 44.5% stake, and investor Binyamin Baron, with 22%.

    Published by Globes, Israel business news - en.globes.co.il - on April 21, 2021

  • #2
    traduction google


    Dans une joint venture avec une société marocaine, Mehadrin cherche à faire face à la flambée mondiale de la demande de fruits nutritifs et rentables.
    Ces dernières années, les avocats sont devenus l'une des cultures les plus rentables d'Israël. Le rythme auquel les avocatiers sont plantés autour d'Israël a augmenté en conséquence, au détriment de cultures moins rentables, comme les agrumes.

    La société immobilière et agro-alimentaire Mehadrin (TASE: MEDN), qui a été identifiée pendant de nombreuses années à la culture d'agrumes, a également vu le potentiel des poires d'avocat et, comme elle l'a souligné dans ses états financiers, elle a «presque cessé de planter de nouveaux vergers et plante principalement des souches d'avocat. "


    L'année dernière, environ 60% des nouvelles plantations de Mehadrin étaient des plantations d'avocat, soit quelque 650 dunams (163 acres), sur un total de plus de 1050 dunams (263 acres) plantés en 2020. La superficie totale de Mehadrin plantée d'avocatiers a ainsi atteint 7 500 dunams (1 875 acres), soit près de 20% de la superficie totale de ses plantations. Les avocats représentent également l'une des principales sources de revenus de Mehadrin, représentant 30% du chiffre d'affaires l'an dernier, alors que les agrumes représentaient encore 50%.

    Mehadrin a maintenant décidé d'étendre son activité de culture d'avocat à l'étranger. Il a signé un accord au Maroc, en vertu duquel il cultivera pour la première fois des cultures hors d'Israël. Dans le cadre de l'accord, signé avec une société marocaine avec laquelle Mehadrin avait déjà collaboré dans le passé, les parties loueront au moins 5000 dunams (1125 acres) au Maroc, et investiront conjointement 30 millions de shekels (80 millions de dirhams marocains) sur le premier trois ans d'activité.

    Le démarrage de l'activité est subordonné à l'obtention des approbations réglementaires nécessaires à la constitution d'une société commune et à la location de la plantation auprès du gouvernement marocain. Mehadrin détiendra 51% de la société. À sa connaissance, la production annuelle maximale de la plantation sera d'environ 10 000 tonnes d'avocat. Les avocats à cultiver seront commercialisés par Mehadrin et son partenaire principalement en Europe. Les fruits impropres à l'exportation seront vendus au Maroc.

    Le PDG de Mehadrin, Shaul Shelach, explique: «Pour se développer, Mehadrin doit devenir une entreprise qui, bien que son activité principale soit toujours en Israël, crée des sources d’activité supplémentaires dans d’autres endroits. Cela sera également bénéfique pour notre agriculture en Israël, car de cette façon, nous pourrons offrir un meilleur service tout au long de l'année à nos clients en Europe.

    "Le Maroc est un pays avec de bonnes conditions de croissance, et avec des coûts bien inférieurs à ceux d'Israël, et il est un peu plus proche de nos principaux marchés en Europe", a déclaré Shelach. "Nos prochains déplacements à l'étranger se feront dans l'hémisphère sud, où, en plus de trouver des coûts plus bas, nous pourrons également cultiver des fruits qui mûrissent quand ils sont hors saison en Israël." Shelach estime que, sur la base de l'accord actuel, l'activité au Maroc pourrait représenter un quart de la production d'avocat de Mehadrin.


    "La demande et la consommation d'avocats dans le monde sont à la hausse, car le fruit est considéré comme un" super aliment "et les gens l'aiment beaucoup. En Europe, aux États-Unis et dans le monde entier, les gens veulent des avocats et la consommation de eux ont augmenté en Israël aussi.

    «En ce moment, comme d'autres, nous agrandissons notre superficie d'avocat, mais il est clair pour tout le monde qu'à un moment donné, l'offre rattrapera la demande, car il y a d'énormes plantations partout dans le monde. Aujourd'hui, tout le monde veut des avocats, mais à un moment donné, Dans l'agriculture, il se produit toujours une situation dans laquelle la demande cesse d'augmenter, mais l'offre continue d'augmenter en raison des plantations extensives. Donc, un jour, une partie de ce qui est actuellement planté sera déracinée, car elle ne sera plus économique. "

    "L'eau et la main-d'œuvre coûtent beaucoup plus cher que pour nos concurrents

    Malgré la demande croissante d'avocats, les revenus de Mehadrin provenant du fruit populaire ont chuté de 11% en 2020, s'élevant à 351 millions de NIS sur un chiffre d'affaires total de près de 1,2 milliard de NIS.

    À ce sujet, Shelach commente: «En 2020, il y a eu des événements ponctuels non liés à la demande. Avec la pandémie de coronavirus, nous avons apporté les changements nécessaires pour minimiser les dommages, et tandis que les ventes aux détaillants se poursuivaient, les ventes aux restaurants et aux traiteurs ont été réduites. Un autre la saison des avocats vient de se terminer et nous avons considérablement augmenté nos ventes et nous continuerons de les développer. "

    L'avocat est-il votre culture la plus rentable?

    "L'avocat est rentable, et dans l'agriculture, trouver des récoltes rentables n'est pas quelque chose à prendre pour acquis. Mais même avec les avocats, il y a certaines semaines pendant la saison où les prix chutent soudainement, et nous sommes souvent obligés de vendre des produits à un prix inférieur. Il n'y a rien de fixe ou de certain.

    "Nous sommes le plus grand producteur agricole d'Israël et le plus grand exportateur agricole d'Israël, mais ce n'est pas une affaire simple. Tout d'abord, nous voulons que les agrumes soient rentables, mais c'est difficile en Israël avec un coût de l’eau si élevé. Le prix de l'eau est négligeable au Maroc par rapport à Israël, et nous devons concurrencer cela. L'eau est notre principale dépense, aux côtés de la main-d'œuvre. Dans ces deux domaines principaux, nous sommes beaucoup plus chers que n'importe lequel de nos concurrents.

    "Une augmentation du prix de l'eau est désormais à l'ordre du jour en Israël, et si cela se produit, ce sera un coup critique pour l'agriculture. Il y a des légumes qui deviendront beaucoup plus chers si ce décret va de l'avant, et cela sera transmis à le consommateur, et il est susceptible de tuer certaines cultures, certains vergers et certaines exploitations agricoles. Si nous voulons continuer d'exister, alors la proportion de nos activités à l'étranger augmentera. Le prix de l'eau en Israël doit être abaissé. "

    La propriété de Mehadrin a changé l'année dernière en raison de la loi sur la concentration qui a contraint ses principaux actionnaires, The Phoenix Holdings Ltd. (TASE: PHOE1; PHOE5) et Property and Building Ltd. (TASE: PTBL), à distribuer leurs avoirs à leurs actionnaires sous forme de dividendes en gentil. Les principaux actionnaires de Mehadrin sont désormais Discount Investment, avec une participation de 44,5%, et l'investisseur Binyamin Baron, avec 22%.

    Publié par Globes, Israel Business News - fr.globes.co.il - le 21 avril 2021

    Commentaire


    • #3
      les parties loueront au moins 5000 dunams (1125 acres) au Maroc
      Soit 455 hectares.

      Au Maroc, plus de 7000 hectares sont consacrés à la culture de l'avocat pour une production totale supérieure à 60 000 tonnes.. En 2020, 28.379 tonnes ont été exportées.

      Commentaire


      • #4

        MAROC-ISRAËL: POUR LA COOPÉRATION AGRICOLE, CE SERA LES AVOCATS POUR COMMENCER


        Une première joint-venture maroco-israélienne a été récemment mise en place. Le groupe israélien Mehadrin s’est associé à un opérateur marocain pour cultiver, et exporter, des avocats. Explications.

        L’annonce a été faite par la presse israélienne spécialisée, ce mercredi 21 avril. Mehadrin, principal exportateur agricole israélien (agrumes, fruits et légumes…), s’est associé, selon les mêmes sources, à des opérateurs marocains pour produire et exporter des avocats.

        Si rien n’est dit sur l’associé marocain dans ce projet, et rien non plus sur l’emplacement géographiques des terrains agricoles qui seront exploités, la presse israélienne affirme que l’investissement de départ pour ce projet sera de 80 millions de dirhams pour les trois premières années.

        «Mehadrin a décidé d'étendre son activité de culture d'avocats à l'étranger. Il a signé un accord au Maroc, en vertu duquel il cultivera pour la première fois des cultures hors d’Israël», écrit la presse israélienne. Ce projet sera étalé sur une superficie globale dépassant les 455 hectares qui seront loués, selon les mêmes sources.


        Les deux partenaires, une fois les récoltes possibles, comptent sur un rendement de 10.000 tonnes dont l’essentiel sera exporté en Europe. Le produit non exportable sera, lui, écoulé, sur le marché marocain.

        "Le Maroc est un pays avec de bonnes conditions de croissance, avec des coûts bien inférieurs à ceux d'Israël, et il est un peu plus proche de nos principaux marchés en Europe", a déclaré Shaul Shelach, le PDG de Mehadrin, cité par la presse israélienne.



        Shaul Shelach estime que l'activité au Maroc pourrait représenter un quart de la production d'avocats de Mehadrin.

        Commentaire


        • #5
          Dak chi mzyan. Vive l'amitié marocco-israélienne.

          Commentaire


          • #6
            j'achetais l'avocat entre 13 et 16 dh au début de la saison (oct et nov) il est à presque 50 DH durant ce ramadan contre 35 dh il y a un mois

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par Nodjoud Voir le message
              Dak chi mzyan. Vive l'amitié marocco-israélienne.
              Le Maroc n'a aucun bout de terre au moyen orient à libérer. Ne Nous impliquer pas dans un conflit qui ne nous concerne pas.

              Commentaire


              • #8
                On dirait pas des marocains , presque tous ceux qui se disent marocains dans ce forum ne le sont pas !

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par ahras Voir le message
                  On dirait pas des marocains , presque tous ceux qui se disent marocains dans ce forum ne le sont pas !
                  Ou bien des juifs Marocains ?

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par Nodjoud Voir le message

                    Ou bien des juifs Marocains ?
                    Et alors ????? Il reste toujours un marocain. Sa confession ne te regarde pas, c pas toi qui va le juger.

                    Commentaire


                    • #11
                      Les Netanyahous produiront combien d'enfants orphelins des l' ouverture totale entre les 2 pays a mon avis ils seront plus productifs que les Khalijites et les Européens

                      Commentaire


                      • #12
                        t'as des stats de chez toi??? et surtout comment et pourquoi ils ont produits des ananiches et des chouchous ??

                        Commentaire


                        • #13
                          les groupes israéliens sont présents au Maroc depuis qarn et zemara ... des juifs Marocains Sahyoun

                          Commentaire


                          • #14
                            Et ils sont fiers d'accueillir des sionistes chez eux les diyoutes.

                            Commentaire


                            • #15
                              ils détruisent leur propre pays les imbéc...

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X