Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Maroc, Carrefour sollicite Label’Vie pour gérer ses magasins « ethniques » en France

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Maroc, Carrefour sollicite Label’Vie pour gérer ses magasins « ethniques » en France

    Ça sera une première. Aussi bien au Maroc qu’en France. Le groupe Carrefour, leader de la grande distribution dans l’hexagone, veut sous-traiter la gestion de ses magasins situés dans des quartiers ou des banlieues où vit majoritairement une clientèle musulmane au groupe marocain Label Vie, son partenaire au Royaume.

    Selon nos sources, le groupe Carrefour a fait récemment une segmentation de ses magasins en France. Et a remarqué que les magasins ethniques (population musulmane notamment) ne sont pas rentables. C’est de là que la décision est venue de confier la gestion de ces grandes surfaces à un acteur qui sait s’y faire, qui connaît les besoins de cette clientèle.

    « Il y a des quartiers et des banlieues en France qui ont des spécificités que le groupe Carrefour n’arrive pas à gérer, ou en tout cas à s’y adapter. Des attentes et des habitudes de consommation différentes, qui de plus évoluent au fil de l’année en fonction des fêtes religieuses, le Ramadan, l'Aïd El Kébir et autres occasions et qu’il faut prendre en compte pour mieux servir cette clientèle et rendre ces magasins attractifs », explique une de nos sources françaises.

    Carrefour dispose de 5.274 magasins en France : 233 hypermarchés, 1.037 supermarchés, 3.861 magasins de proximité et 143 cash & carry. Nous ne connaissons pas pour l’instant le nombre de magasins objet de ce projet de sous-traitance.

    Selon notre source, l’idée a été proposée par le groupe français à son partenaire marocain il y a quelques mois. Et des discussions ont été ouvertes depuis pour étudier la faisabilité de la chose.

    « On parle d’un schéma de gestion. Le groupe marocain sera dans ce cas gestionnaire des enseignes que Carrefour veut lui sous-traiter. Les Marocains ont accepté l’idée, mais les deux groupes sont entrés ensuite dans des discussions très techniques, parce qu’une pareille chose nécessite beaucoup de préparation », confie notre source.

    « Un projet un peu risqué »

    Du côté marocain, un des managers du groupe Label Vie nous confirme l’ouverture de ces discussions avec son partenaire français. Mais nous dit que pour Label Vie, « il ne s’agit pas d’un sujet pour le moment ».

    « On vient à peine d’entamer les discussions. Je pense que ce projet ne se réalisera qu’au bout de deux ans au minimum vu toutes les procédures à faire, les négociations préalables avec les salariés, les syndicats, les experts comptables… », confie notre source marocaine.

    Pour notre source, ce projet sera une première (un groupe français qui fait appel à son partenaire marocain pour l’aider à rentabiliser des affaires en France, ndlr) et montre surtout la confiance dont jouit Le groupe Label Vie auprès de son partenaire français Carrefour.
    Mais selon elle, bien que attractif et assez original, ce projet peut être « une entreprise un petit peu risquée ».

    « L’idée que propose notre partenaire français est bonne dans l’absolu. Mais on ne sait pas comment le projet sera accueilli en France. Comment 250 salariés d’un hyper situé en France vont vivre le fait d’être gérés par des Marocains, la réaction des syndicats…Il y a plein de choses à prendre en compte », s’interroge notre source marocaine.

    Loin d’être un deal commercial entre deux partenaires --Label Vie étant le porteur de l’enseigne Carrefour au Maroc avec toutes ses déclinaisons-- ce sujet pourrait vite se transformer en une grosse polémique politique et sociétale, notamment chez la droite ou même du parti LREM actuellement au pouvoir.

    Le fait de séparer des hypermarchés ou des supermarchés selon les ethnies, la religion, risque en effet de renforcer cette idée de « séparatisme » exprimée à plusieurs reprises par le Président Macron, son gouvernement et ses ministres. Et donner du crédit au discours du « grand remplacement » et des « Républiques islamiques en terre de France », porté par l’extrême et certains intellectuels français.

    « Il ne s’agit pour l’instant que d’un projet en discussion. Rien n’est fait. On verra à quoi les discussions vont aboutir. Si la gestion déléguée est faisable, on la fera. Sinon, on peut imaginer une sorte de centre technique géré par Label Vie en France pour épauler Carrefour dans la gestion des magasins ciblés. Rien n’est acté pour l’instant », tempère toutefois une de nos sources pour éviter justement que le sujet ne prenne une dimension politique alors que ce projet de « sous-traitance ethnique » n’est même pas encore tranché.

    Médias 24

  • #2
    le separatisme en action?

    Commentaire


    • #3
      Bravo Label'Vie, ils le méritent.

      Commentaire


      • #4
        Depuis 2009
        Le groupe Label’Vie signe un contrat de franchise avec le groupe Carrefour Partenariat International (CPI), lui octroyant ainsi l’exclusivité de l’exploitation des marques Carrefour au Maroc. Ce partenariat s’est traduit par la transformation des supermarchés Label’Vie préalablement existants en Carrefour Market et le développement de nombreux nouveaux points de vente sur tout le territoire marocain.

        Investisseurs étrangers dans le groupe Label’Vie
        - Norges Bank Investment Management (NORVEGE)

        - The Caisse de dépôt et placement du Québec (CANADA)

        - Old Mutual Investment Group (Pty) Ltd. ( AFRIQUE DU SUD)

        - Franklin Templeton Investments (ME) Ltd. (EMIRATES)

        - East Capital Financial Services AB (SUEDE)

        - Russell Investments Ltd. (ROYAUME-UNI)

        - Fiera Capital (UK) Ltd. (ROYAUME-UNI)

        Dernière modification par AMOKRANE15100, 08 juin 2021, 23h54.

        Commentaire


        • #5
          Retail Holding est majoritaire (Groupe Zouhair Bennani)

          Commentaire


          • #6

            Commentaire

            Chargement...
            X