Annonce

Réduire
Aucune annonce.

PLF 2023 : la Défense, les Finances, l’Education et l’Emploi se taillent la part du lion

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • PLF 2023 : la Défense, les Finances, l’Education et l’Emploi se taillent la part du lion

    Contrairement à la Loi de finance (LF) 2022, impactée par la pandémie du Covid, le projet de Loi de finance (PLF) 2023 est marqué par une hausse substantielle des budgets alloués aux différents départements ministériels.

    Une hausse qui intervient dans un contexte d’augmentation des recettes des hydrocarbures. Comme souvent, le Ministère de la défense se taille la part du lion avec 3186 milliards de dinars. Soit presque le triple du budget qui lui a été alloué en 2022.

    Mais à l’inverse des PLF précédents, le ministère des finances a vu son budget augmenter de façon vertigineuse passant de 92 milliards de dinars en 2022 à 3140 milliards en 2023. Dans le document dont nous disposons, le gouvernement précise dans le détail la destination des fonds alloués. Ainsi, près de 2000 milliards du budget du ministère des Finances n’ont pas été attribués.

    Autres départements qui ont bénéficié d’une augmentation importante de leurs budgets : l’Education avec 1170 milliards (825 milliards en 2022), le Travail, emploi et sécurité sociale avec 1021 milliards (176 milliards en 2022) et l’Intérieur, collectivités locales et aménagement du territoire avec 1006 milliards (585 milliards en 2022).

    Quant aux départements les moins nantis, – bien qu’ayant enregistrés de légères hausses- on retrouve l’industrie avec 7 milliards (4 milliards en 2022) ; le Tourisme avec 4,6 milliards (3 milliards en 2022) ; la Numérisation et statistique 4,3 milliards (819 millions en 2022) et les Relation avec le parlement avec 467 millions (233 millions en 2022).

    Enfin, l’Industrie pharmaceutique a bénéficié d’un budget de 453 millions (527 millions en 2022), soit une diminution de près de 300 millions de dinars
    https://maghrebemergent.net/

  • #2
    Une hausse qui intervient dans un contexte d’augmentation des recettes des hydrocarbures. Comme souvent, le Ministère de la défense se taille la part du lion avec 3186 milliards de dinars. Soit presque le triple du budget qui lui a été alloué en 2022.
    25 à 26 Milliards de dollars, quasiment 15 % du PIB, c'est gigantesque.

    L'Algérie ne peut se développer économiquement en attribuant des budgets aussi gigantesques à la défense.

    Commentaire


    • #3
      Bachi
      je soupçonne un changement de doctrine.
      la guerre Russie Ukraine fait qu’il y aura peu ou pas d’armement disponible pour les 10 ans à venir.
      Des contrats avec Dassaut à venir ? Les prochaines semaines nous le diront

      Commentaire


      • #4
        Le budget de la défense nationale a presque triplé, dans le projet de loi de finances de l’année prochaine, passant ainsi de 9, 3 milliards de dollars à plus de 22 milliards de dollars. Que signifie donc cette hausse vertigineuse du budget?

        Selon le texte de Loi, le budget du secteur de la défense nationale est divisé en trois axes : « défense nationale », « soutien logistique et multiforme » et « administration publique ».

        L’axe « logistique et appui multiforme » s’est ainsi vu allouer une enveloppe de 740 milliards de dinars, soit environ 5 milliards de dollars, tandis que celui de la « défense nationale » s’est vu attribuer la coquette enveloppe de 1200 milliards de dinars (8,5 milliards de dollars). Le même montant est alloué à l’administration publique, soit le budget de fonctionnement. Donc le double du montant par rapport au budget de l’administration publique traditionnelle.

        Qu’est ce qui explique cette hausse vertigineuse du budget de la défense? Contacté, le journaliste spécialisé dans les affaires militaires, Akram Kherief a « certains équipements de l’ANP ont atteint leur période de validité, ce qui nécessite leur renouvellement ». « Ajoutez à cela l’octroi de transferts sociaux, qui devraient augmenter pour les militaires comme pour les civils », dit-il. Autre raison qui pourrait explique le budget de la défense pour 2023: la crise financière qu’a subi le Trésor public en raison de la baisse des revenus en hydrocarbures au cours des années précédentes. « Cela a retardé la mise en œuvre de nombreux programmes et projets et qui devraient être couverts par le budget 2023 », soutient-il.

        Toutefois, tous ces facteurs restent insuffisants pour expliquer le triplement du budget de la défense nationale.

        Et si le dernier axe équivaut presque au budget de fonctionnement des institutions civiles, les « frontières » entre «défense nationale » et « logistique » doivent être précisées lors du débat du projet au Parlement. Mais les dernières propositions du projet de loi régissant les relations entre le Parlement et le Gouvernement excluent du débat parlementaire les dossiers liés aux secrets de la défense nationale

        Commentaire


        • #5
          du projet de loi régissant les relations entre le Parlement et le Gouvernement excluent du débat parlementaire les dossiers liés aux secrets de la défense nationale
          ce qui veut dire que les généraux ont droit à tout sans que personne n'ait quoi que ce soit à dire, ils sont au dessus du parlement et des lois. Le pouvoir militaire dont parlait Macron avec raison.

          Commentaire

          Chargement...
          X