Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ressources halieutiques : hausse de la production de 19% par rapport à l’année dernière

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ressources halieutiques : hausse de la production de 19% par rapport à l’année dernière

    Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Sofiane Salaouatchi, a indiqué, lundi, que le secteur a enregistré cette année à octobre courant une hausse de 19% en termes de production par rapport à l’année dernière.

    S’exprimant lors d’une conférence de presse au terme de sa visite de travail à Tipasa, M. Salaouatchi a affirmé que la production halieutique avait augmenté, cette année à octobre courant, de 19% par rapport à 2021 grâce à de nombreux investissements engagés dans le domaine de l’aquaculture.

    La production de cette année est estimée à 116.000 tonnes toutes sortes de poissons confondues, contre 97.000 tonnes produites en 2021, a-t-il précisé, selon l’agence APS.

    « Huit mille (8.000) tonnes de la production provient des fermes aquacoles soit une hausse de 67% dans cette filière par rapport à l’année passée », a poursuivi le ministre, expliquant que plusieurs bateaux de pêche ont été réceptionnés, cette année, d’où la hausse de production.

    Concernant les épaves de bateaux de pêche et de plaisance levées des ports, le ministre a rappelé que 596 unités ont été levées depuis le lancement de l’opération en juillet dernier, soit un taux d’avancement de 95%.

    Accompagné du ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi et du wali de Tipasa, Aboubakr Seddik Bouceta, le ministre de la Pêche a supervisé le coup d’envoi de l’année pédagogique de la formation dans le secteur de la pêche depuis l’Ecole de formation technique de la pêche et des produits halieutiques (Cherchell) avant de se rendre au port de pêche de « Gouraya » dans la région Ouest de Tipasa.

    Algérie Éco
    "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir" (Proverbe Chinois)

  • #2
    | Les médias marocain accusent l’Algérie de "vouloir s’approcher des eaux territoriales marocaines" suite à l’accord de pêche signé entre lAlgérie et la Mauritanie qui permet aux navires algériens d’accéder aux eaux territoriales mauritaniennes.

    Commentaire


    • #3
      Ressources halieutiques : hausse de la production de 19% par rapport à l’année dernière
      comme pour tous les humains le poisson a été contraint au confinement, mais sa proportion dans les eaux algériennes était la plus significative.!

      Commentaire


      • #4
        La sardine est encore un produit cher pour la majorité des algeriens, de la classe la plus modeste à la classe moyenne. Comparaison du pouvoir d'achat de l'algerien et du marocain pour la sardine (on peut extrapoler pour le reste des poissons)

        citoyen algerien :
        salaire minimal : 140 euros ; prix max de la sardine : 7 euros (1000 dinars)


        citoyen marocain :
        salaire minimal : 280 euros : prix max de la sardine : 2 euros.

        la marocain lambda de la classe modeste a 6 fois plus la capacité de prendre la sardine que l'algerien lambda de la même classe, puisque ayant le double du salaire il peut avoir le même produit en plus de 3 fois moins cher.
        Sacrée différence qui témoigne du pouvoir d'achat et niveau de vie. Khellina men les statistiques traficotées par la junte soviétique de la Corée de l'est
        Dernière modification par Maurice_94, 28 octobre 2022, 00h55.

        Commentaire


        • #5
          Le prix de la sardine a baissé en Algérie. Il oscille entre 250 et 350 Da le kilo chez les poissonniers, et se stabilise entre 300 à 450 Da au détail

          L'Algérie a connu aussi une saison de pêche exceptionnelle du thon rouge cet été. Il se vendait partout en Algérie entre 900 et 1000 Da le kilo. Il était accessible à tout le monde

          Dernière modification par icosium, 28 octobre 2022, 09h44.
          "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir" (Proverbe Chinois)

          Commentaire


          • #6
            Le prix de la sardine a baissé en Algérie.
            .. peut être aujourd'hui mais il remontra demain au double/triple sans aucun souci. C'est l'histoire normale des prix en algerie.

            Même à 2-3 euros "à en croire ce que tu dis", la sardine reste quand même plus chère et donc moins accessible qu'au Maroc, où il coute 2 à 3 fois moins chère avec le double du salaire minimum pour les marocains.

            Quant à ta phrase : thon à 1000 dinars (7 euros) accessible à tout le monde... laisse moi rire de ta propagande à bas étage, oui oui il est certainement accessible à tous les smicards algériens qui touchent 140 euros le mois mdrr

            Commentaire


            • #7
              Arrêtes de nous bassiner avec le Maroc, le poisson est devenu rare et cher comme le reste des denrées alimentaires. Il n'est pas accessibles à beaucoup de marocains

              "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir" (Proverbe Chinois)

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par icosuim
                Arrêtes de nous bassiner avec le Maroc,
                Je peux comprendre que ça puisse te gêner, car ca permet d'exposer la propagande du régime algerien dont tu es un porte parole inféodé et notoire sur ce forum.

                Mais je compare avec le Maroc essentiellement pour mettre en lumière la galère de l'algérien à se payer son alimentation vis à vis de son voisin marocain.


                Envoyé par icosuim
                le poisson est devenu rare et cher comme le reste des denrées alimentaires. Il n'est pas accessibles à beaucoup de marocains
                Rare.. surement pas, tu dois prendre le Maroc pour l'algerie. Mais + cher, naturellement oui, au vu de l'inflation qui touche le monde entier.

                Mais en fin de compte la sardine (et tout le reste des poissons), et toutes les viandes, légumes et fruits.... sont plus abondantes en quantité, et qualité et moins chères pour les marocains, qui disposent de surcroit, de salaires et revenus plus élevés que leurs homologues algeriens (le salaire minimal marocain est égal au double du salaire minimal algerien, pareil pour le salaire moyen ou median marocain qui oscille entre le double et le triple de l'algerien)

                Sur la video postée, ces marocains se plaignent des prix oscillant entre 13 dh à 20 dh soit 1.5 euros à 2 euros... ils veulent que ca revienne à 0.2 et 0.3 euros le kilo.

                Je te recopie les chiffres postés en haut au cas où tu les as ratés, dis moi si tu as du mal à comprendre je pourrais tenter de le faire plus pédagogiquement avec toi:

                Citoyen algerien :
                salaire minimal : 140 euros ; prix max de la sardine : 7 euros (1000 dinars)


                Citoyen marocain :
                salaire minimal : 280 euros ; prix max de la sardine : 2 euros (20 dirhams).
                Dernière modification par Maurice_94, 28 octobre 2022, 12h58.

                Commentaire


                • #9
                  Le ministre algérien de la sardine s'exprime !

                  Le ministre de la Pêche défend le prix de la sardine -Vidéo
                  Par: Rédaction 16 Mai 2022 à 17:27

                  La sardine, autrefois accessible à toutes les couches sociales, est devenue hors de portée des petites et moyennes bourses depuis quelques années en Algérie, se vendant à des prix dépassant parfois les 1000 dinars le kilogramme.


                  Dimanche, le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques a présenté devant l’APN un projet complétant la loi sur la pêche et l’aquaculture. C’était l’occasion pour les députés de l’interpeller sur les prix exorbitants de la sardine.

                  « Je ne suis pas d’accord, la sardine n’est pas à 1000 dinars toute l’année », a indiqué d’emblée Hicham Sofiane Salaouatchi. « Hors saison, la sardine atteint un pic de 1200 dinars et quand elle baisse, c’est jusqu’à 300 Da », a-t-il soutenu.

                  Faisant une comparaison entre les prix de cette année et ceux de la saison précédente, le ministre a ajouté : « Cette année, le prix moyen de la sardine, toutes variétés confondues, a été, en toute objectivité, 800 dinars hors saison. L’année passée, cette moyenne a été en pleine saison de 380 dinars. C’est la réalité. »

                  Hicham Sofiane Salaouatchi défend presque les prix auxquels la sardine est vendue en Algérie en estimant que, « quoi qu’il en soit, ils demeurent inférieurs à ceux de nombreuses autres viandes ».

                  Ces dernières années, les prix des poissons ont connu de fortes hausses en Algérie, jusqu’à devenir inaccessibles pour les revenus modestes. Si la sardine a dépassé les 1000 dinars, la crevette et d’autres poissons sont devenus hors de prix. Par exemple, durant le mois de ramadan dernier, le prix de la crevette avait atteint les 8000 dinars, soit près de la moitié du salaire minimum en Algérie.

                  Hazab Benchohra, secrétaire général de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), avait expliqué cette flambée par trois éléments: la vétusté du matériel de pêche, le recours par les pêcheurs algériens à la pêche à la dynamite et le manque de contrôle du marché.

                  tsa
                  Sardines en algerie est réservée aux classes supérieures

                  La crevette, il faut oublier... que pour la caste de la mafia politoco-militaire qui règne en algerie.

                  Hors poissons, les prix ne sont guerre reluisants... les viandes rouges ou blanches, les légumes ou les fruits coutent une blinde dans un pays où le salaire minimum est de 140 euros et le salaire moyen autour de 250 euros.

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X