Agence Ecofin) - Zgounder est l’une des deux plus grandes mines d’argent du Maroc, contribuant au rang de leader continental du pays dans la production de ce métal. Son propriétaire canadien veut y porter la production à environ 8 millions d’onces par an en 2024, contre 1,8 million d’onces attendues en 2022.

Aya Gold & Silver a obtenu un financement de 100 millions de dollars, dont 92 millions octroyés par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). C’est ce qu’a indiqué le mardi 25 octobre la compagnie canadienne dans un communiqué, précisant que les fonds seront affectés à l’agrandissement de la capacité de production de la mine d’argent Zgounder au Maroc.

« La construction de l’infrastructure servira de catalyseur régional, apportant des investissements supplémentaires, des emplois et des marchés locaux, ainsi qu’une série d’initiatives sociales et environnementales qui profiteront à la fois au gouvernement du Royaume du Maroc et aux communautés locales », a estimé Benoit La Salle, PDG de la compagnie.
Selon une étude de faisabilité publiée en février dernier, il faut environ 140 millions de dollars pour augmenter de 394 % la production annuelle de la mine à 7,9 millions d’onces d’ici 2024. Cela passe par l’ajout d’une capacité de traitement supplémentaire de 2 000 tonnes de minerai par jour, avec des revenus annuels attendus à 172 millions de dollars, contre 37 millions de dollars en 2021.

Notons que les fonds investis dans ce projet d’une durée de vie initiale de 11 ans seront récupérés 7 ans après l’entrée en activité. En 2022, Aya vise une production d’argent de 1,65 million à 1,80 million d’onces d’argent.