Annonce

Réduire
Aucune annonce.

maroc plan d'action en matiere de la democratie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • maroc plan d'action en matiere de la democratie

    Mise en place du Comité de pilotage du Plan d'Action en matière de démocratie et droits de l'HommeRabat, 03/12/08- Le Comité de pilotage du Plan d'Action en matière de démocratie et droits de l'Homme (PANDDH) a été mis en place mercredi lors d'une cérémonie présidée à Rabat par le Premier ministre, M. Abbas El Fassi.La composition du Comité de pilotage a été officiellement annoncée lors de cette cérémonie qui s'est déroulée en présence de membres du gouvernement, du président et du secrétaire général du Conseil consultatif des droits de l'Homme, du Wali Diwane Al Mdhalim, d'acteurs associatifs et des droits de l'Homme, du représentant de l'Union européenne et d'autres personnalités. Ce comité comprend des représentants du gouvernement (9), des institutions nationales oeuvrant dans le domaine des droits de l'Homme (8), des ONGs (11), des syndicats (5), des médias (3), des corps professionnels (4), ainsi que le coordinateur résident du système des Nations Unies au Maroc. Le projet d'élaboration et de mise en Âœuvre du PANDDH se fixe pour objectif de mettre en place des stratégies globales visant la promotion et la protection des droits de l'Homme, de manière à disposer d'un cadre cohérent qui permette d'inscrire et de coordonner l'ensemble des actions et programmes de l'Etat tendant à améliorer la connaissance, la diffusion, la promotion, la sauvegarde, le respect et le développement des droits humains au Maroc.Intervenant lors de la cérémonie officielle d'installation du comité de pilotage, présidé par le ministre de la Justice, le Premier ministre, M. Abbas El Fassi a souligné que ce comité est appelé à définir les contours de la prochaine étape ainsi que les priorités du Maroc dans le domaine des droits de l'Homme avec le souci de respecter les droits de l'Homme dans leur globalité sans répartition aucune.Le PANDDH doit être basé sur des fondements consistant en la promotion des droits économiques, sociaux et culturels, de la culture des droits de l'Homme et la consolidation de la citoyenneté agissante, a-t-il ajouté, appelant, dans ce sens, à accorder une grande attention aux droits économiques, sociaux et culturels qui ne jouissaient pas de la même attention accordée aux droits civils et politiques. Le Premier ministre a réitéré la détermination constante du Royaume à aller de l'avant et de manière irréversible sur la voie de l'adhésion au système international des droits de l'Homme et de la consolidation de l'Etat de Droit.M. El Fassi a mis en exergue la dynamique constante que connaît le Royaume en matière de consolidation des droits de l'Homme, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, notamment les étapes franchies dans l'application des recommandations de l'instance Equité et Réconciliation, relatives à l'indemnisation matérielle des victimes et de leurs ayant-droits, au règlement de la situation administrative, à la garantie de la couverture médicale obligatoire et au parachèvement de l'établissement de la vérité concernant les dossiers en suspens et à l'application des programmes de réparation collective. De son côté, le président du CCDH, M. Ahmed Herzenni, a indiqué que l'annonce officielle de l'installation du comité de pilotage du PANDDH coïncide avec la célébration, au niveau international, du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, soulignant la symbolique et les significations de cet événement dans le processus du renforcement et de protection des droits de l'Homme.

  • #2
    la suite

    M. Herzenni a ajouté que l'élaboration du PANDDH dénote l'engagement et l'adhésion du Maroc à l'effort international pour instituer des politiques publiques en matière des droits de l'Homme, l'objectif étant la consolidation de l'Etat de droit.Le président du CCDH s'est dit convaincu que la consolidation de la démocratie à travers les droits de l'Homme est susceptible de donner une nouvelle dynamique au processus de réforme et aux chantiers en cours au Maroc.Concernant le processus d'élaboration du PANDDH, M. Herzenni a souligné l'importance de ce processus fondé sur une approche participative, rappelant par ailleurs les actions entreprises depuis le lancement officiel du Plan en avril dernier et les différentes rencontres de communication et de concertation menées dans plusieurs régions autour de ce projet ambitieux.Pour sa part, l'ambassadeur et chef de la délégation de la Commission européenne au Maroc, M. Bruno Dethomas a, dans une allocution lue en son nom, souligné la forte implication du gouvernement au plus haut niveau, des institutions nationales et de la société civile marocaine au sein du comité de pilotage du PANDDH."La commission européenne ne fait que confirmer une fois encore, son soutien au Royaume du Maroc dans son choix courageux" de mettre en Âœuvre ce Plan et de devenir ainsi " l'un des précurseurs en la matière dans la région", a-t-il affirmé, ajoutant par ailleurs que "le dialogue politique entre le Maroc et l'Union européenne en matière des droits de l'Homme et des libertés fondamentales ne cesse de se renforcer".Le PANDDH ambitionne d'accompagner le gouvernement, les organisations et la société civile dans leurs actions visant le respect, la promotion et la protection des droits de l'Homme et de renforcer les institutions nationales oeuvrant dans le domaine des droits de l'Homme.Il vise également à promouvoir la ratification des conventions internationales, vulgariser les standards et mécanismes des droits de l'Homme et développer des programmes spécifiques visant à améliorer la situation des groupes vulnérables, lit-on dans un document remis à la presse par le centre de documentation, d'information et de formation en droits de l'Homme relevant du CCDH.A l'issue de la cérémonie de mise en place du comité de pilotage, le secrétaire général du CCDH, M. El Mahjoub El Hiba et le directeur du centre de documentation, d'information et de formation en droits de l'Homme, M. Hamid El Kam, ont présenté le processus d'élaboration du PANDDH, les réalisations et les perspectives de travail, ainsi que les missions du comité de pilotage.

    Commentaire


    • #3
      les premiers fruits du statut avance avec l'europe

      Commentaire


      • #4
        Deja avec deux mongoliens tels que abbas el fassi et harzenni ca promet

        Elle est ou cette justice indépendante? si non le reste c'est que du tapage médiatique.

        Commentaire


        • #5
          @baddaz

          justice au maroc, c'est vrai qu'on est à des années lumières, une véritable catastrophe et aucun superlatif n'est assez fort pour décrire son état de corruption et sa soumission au pouvoir.

          mais ... quand j'ai vu le titre j'ai tout de suite pensé au statut avancé, car plus que les aides qui seront affectées au Maroc (assisté ou bikheir ), c'est les progrès en terme de justice, de démocratie et d'éducation qui vont permettre au Maroc de décoller Incha'Allah.
          Everyone thinks of changing the world, but no one thinks of changing himself

          Commentaire

          Chargement...
          X