Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le président sahraoui à Bruxelles

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le président sahraoui à Bruxelles

    La question du droit à l'autodétermination du peuple sahraoui revient sur la scène internationale comme une urgence en cette fin d'année 2008.

    Après l'Onu et les USA, le président de la République arabe sahraouie démocratique sera demain à Bruxelles pour plaider la juste cause de son peuple. Le président de la République arabe sahraouie démocratique, M. Mohamed Abdelaziz, est attendu demain 11 décembre à Bruxelles, pour une visite diplomatique d'information auprès des plus hauts responsables politiques de l'Union européenne (UE). Ainsi, côté exécutif de l'Union, il aura des entretiens avec la Commissaire européenne chargée des relations extérieures, Mme Benita Ferrero Waldner, avec laquelle il évoquera les conditions politiques et diplomatiques dans lesquelles s'inscrivent les pourparlers avec le Maroc pour l'application des résolutions internationales de l'Onu qui appellent, rappelons-le, à l'application du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination. Par ailleurs, le président sahraoui recevra les représentants des principaux groupes politiques du Parlement européen (PE) avec lesquels il fera l'état des lieux des relations politiques UE - Sahara Occidental et des blocages par la diplomatie marocaine des missions parlementaires européennes dans les territoires libérés autant que ceux sous occupation marocaine. A l'heure où nous mettons sous presse, il restait à confirmer un rendez-vous avec le président du PE, M. Hans-Gert Pöttering, en fonction de son agenda chargé en cette fin d'année. Faut-il rappeler que si les opinions publiques européennes sont acquises dans leur très grande majorité au droit à la liberté des Sahraouis et le manifestent régulièrement, il en est autrement chez leurs dirigeants politiques. D'un côté les parlementaires nationaux et européens dénoncent la non application des résolutions internationales conférant le droit à l'autodétermination aux Sahraouis, et de l'autre des exécutifs européens qui sacrifient souvent la légalité internationale et les principes élémentaires des droits de l'homme sur l'autel d'intérêts commerciaux, voire personnels. Sinon comment expliquer l'accord Europe-Maroc sur la pêche par exemple, qui inclut les eaux territoriales sahraouies dans l'escarcelle marocaine ? Et c'est pareil pour le secteur minier et... touristique.

    Le président Mohamed Abdelaziz édifiera les responsables européens sur le contenu des derniers entretiens qu'il a eus à New York avec le SG de l'Onu M. Ban Ki-moon. Il mettra en avant surtout la situation dramatique que vivent les réfugiés civils sahraouis pris en otage par la politique marocaine de la terre brûlée. Plus graves sont les pourparlers de l'UE portant sur l'attribution d'un « statut avancé » au Maroc dans le cadre d'un partenariat privilégié dans lequel est inclus le Sahara Occidental. Une levée de boucliers de la société civile et des ONG a suivi avec l'ouverture d'une pétition le 1er novembre dernier et qui a récolté à ce jour le soutien de plus de 426 organisations, pétition qui appelle l'UE non pas à geler « le privilège » qui sera accordé au Maroc, mais à exclure le Sahara Occidental de cet éventuel accord.

    Les signataires rappellent l'exemple des USA qui ont exclu le Sahara de leur accord de coopération avec le Maroc. Ou encore celui de l'UE avec Israël qui a fait de même avec les territoires palestiniens occupés. Y aura-t-il une exception marocaine ? Pourquoi ? Le Maroc qui a violé près d'une centaine de résolutions internationales dont celles de l'Onu et de la Cour internationale de justice qui consacre le droit du peuple sahraoui à se prononcer sur son avenir, continue de bénéficier de la complaisance, voire de la complicité de certains Etats européens.

    Voilà 17 ans que le Conseil de sécurité de l'Onu a voté une énième résolution, la 890, qui obligeait le Maroc à l'organisation d'un référendum pour l'autodétermination des Sahraouis. Cette année même la résolution 1754 du Conseil de sécurité datée du 30 avril a abondé dans le même sens. Et les résolutions de la 4ème Session de l'AG de l'Onu qui est constante dans ses appels au respect de la légalité internationale et l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental. A chaque rencontre Maroc-Polisario, notamment celles de « Manhasset » aux USA, c'est l'entêtement du Maroc à vouloir imposer des conditions (l'autonomie) qui s'inscrivent en porte à faux des résolutions pertinentes de l'Onu et des principes du droit international. Signalons que le président sahraoui sera accompagné tout au long de son séjour à Bruxelles par le représentant du Polisario auprès de l'UE, M. Mohamed Sidati.

    Sahara Occidental - Union européenne: Le président sahraoui à Bruxelles
    Par Notre Bureau De Bruxelles: M'hammedi Bouzina Med
    Le Quotidien d'Oran
    Dernière modification par icosium, 10 décembre 2008, 11h54.
    Proverbe Chinois : "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir"

  • #2
    Simple question

    par quel passeport diplomatique voyage le "president des sahraouis" ?

    Le Maroc qui a violé près d'une centaine de résolutions internationales dont celles de l'Onu et de la Cour internationale de justice qui consacre le droit du peuple sahraoui à se prononcer sur son avenir, continue de bénéficier de la complaisance, voire de la complicité de certains Etats européens.
    l'antiphrase

    Le Quotidien d'Oran
    Chkon ich"had l3roussa ?...Moha...khtha...o7zat jartha

    Commentaire


    • #3
      zakaria89,

      Le plus important ce n'est pas le passeport avec lequel il voyage mais qu’il soit reconnu et reçu par l’ONU et l’UE.
      Proverbe Chinois : "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir"

      Commentaire


      • #4
        EL MARRACKCHI à BRUXELLES ........

        en tout cas , avec le nombre de marocains à bruxelles , je ne lui conseillerais pas d'aller déguster des gaufres au sirop de liége sur la grand'Place ,SCHAERBEEK et toute la rue de brabant risque de lui passer dessus ....
        " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

        Commentaire


        • #5
          Le plus important ce n'est pas le passeport avec lequel il voyage mais qu’il soit reconnu et reçu par l’ONU et l’UE.
          si c'est imortant

          -si il voyage avec un passport RSDA (si sa existe) il sera reconu par l'UE comme "president sahraoui"

          -si il voyage avec un passport algerien is sera qu'un agent diplomatique algerien

          un *****d comme lui "mskhot lalidin" ne peut que se camoufle pour entre a des institution international

          ma question est très importante icosium

          Commentaire


          • #6
            IL VA COMME LE SIGNATAIRE DE L ACCORD DU CESSEZ LE FEU

            AVEC QUI LA QUESTION RESTE POSEE
            The truth is incontrovertible, malice may attack it, ignorance may deride it, but in the end; there it is.” Winston Churchill

            Commentaire


            • #7
              @cell

              la majorité des marocains de bruxelles etant des rifains, càd totalement desolidarisé des causes defendu par le makhzen. celà m etonnerai fortement que l un d' eux réagisse à sa presence. le seul hic, c est s il tombe sur des membres d associations amazigh...il risque de passer un mauvais quart d heure , une republique arabe n ayant comment dire, pas sa place en afrique du nord amazigh.
              asghoun jevdith, jevdith ad i-neqdou...
              une corde ne peut etre tendu, et encore tendu, sans finir par rompre.

              Commentaire


              • #8
                la majorité des marocains de bruxelles etant des rifains, càd totalement desolidarisé des causes defendu par le makhzen. celà m etonnerai fortement que l un d' eux réagisse à sa presence.
                je ne lui donnerai quand meme pas un blanc seing pour se balader dans les rues de bruxelles....
                " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

                Commentaire


                • #9
                  Ithirnarif tu vis dans un rêve, un rêve bien loin de la réalité, et où tes profond fantasmes et désirs sont des réalités.
                  Les riffains sont comme tous les marocains, j'en connais énormément pour t'assurer qu'aucun d'entre eux ne supporte tes idées radicale et qui concernent une très petite minorité d'étudiant radicaux en mal d'avenir et en proie à une crise identitaire.

                  Je suppose que pour toi un soussi aussi se désolidarise de la cause nationale, et un berbère du moyen Atlas aussi! et que ces minorités qui constituent en fait 80% des marocains sont oppréssés par les arabes et à leur tête les arabo-andaloux.

                  Mais alors ou sont les manifestations millioniennes comme en Kabylie, ou sont les gros partis amazigh avec une base syndicale et populaire, ou sont les organes de presse avec des caractère amazigh mais titrés à 200 ou 300 000 éxemplaires. Ou sont les revendications et les leaders anti-appartheid arabe comme il y'en a en Kabylie?

                  Au Maroc rien de tel, tous le monde se sent marocain et tous le monde est concerné par le sahara marocain, et Mr Abdelaziz le sait bien, et il ne risque pas de sortir librement dans une ville où vivent plus de 250 000 marocains!

                  Commentaire


                  • #10
                    Franchement a khay Beidawi, te casses pas la tête a expliquer. Laisses les exprimer leurs fantasmes a la noix, qu'ils rêvent d'une république rifaine ou une fédération Amazigh, parce que la réalité est toute autre, et des gens comme ceux là ne sont qu'une toute minuscule petite minorité, que personne ne leur accorde intérêt.
                    la majorité des marocains de bruxelles etant des rifains, càd totalement desolidarisé des causes defendu par le makhzen.
                    Que dire ? que répondre a de telles énormités..? Ca se voit que tu vis dans un tout autre monde bien plus bizarre et étrange.

                    Commentaire


                    • #11
                      ce que je sais les rifains que je connais
                      a anvers rotterdam ici meme en france
                      ton roi il te le decoupe en mille morceaux

                      t inquietes meme pour les algeriens si l on croise boutef
                      a votre difference nous les berberes nous ne sommes pas des reffadines
                      The truth is incontrovertible, malice may attack it, ignorance may deride it, but in the end; there it is.” Winston Churchill

                      Commentaire


                      • #12
                        la majorité des armateurs de la petite peche et les marins opérant dans le sud marocain sont des natifs du rif. il faut etre sur place pour voir des rifains associés à des sahraouis dans la peche et les l'expolitation des frigos. Ferroro va certainement tirer les oreilles du rguibi et lui dire que la vassalité n'a que durée.

                        Commentaire


                        • #13
                          Peur être solas que les riffains dont tu me parles n'aiment pas Hassan II, comme beaucoup de marocains, mais ils ne haïssent pas M VI, ils l'apprécient même, rien qu'a voire l'acceuil résérvé au Roi à Nador et Hoceïma... Alors désolé mais tes allégations sur les riffains, qui les font ressembler plus à des algériens anti-monarchistes qu'a de vrais riffains je ne les crois pas.

                          Commentaire


                          • #14
                            ce que je sais les rifains que je connais
                            a anvers rotterdam ici meme en france
                            ton roi il te le decoupe en mille morceaux

                            t inquietes meme pour les algeriens si l on croise boutef
                            a votre difference nous les berberes nous ne sommes pas des reffadines

                            Solas


                            ..............................

                            On s'en fout de ce que pense les rifains du roi et encore moins de ce que tu penses de Boutef.
                            L'essentiel c'est que les rifains ( contrairement à une minorité d'extrémistes genre ithri) soutiennent la marocanité du sahara.

                            Commentaire


                            • #15
                              L'essentiel c'est que les rifains ( contrairement à une minorité d'extrémistes genre ithri) soutiennent la marocanité du sahara.
                              il faut d'abord qu'ils soutiennent la marocanité du RIF !!
                              .


                              Nul n’est plus désespérément esclave, que ceux faussement convaincus d’être libres"-JWVG

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X