Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Vol des ressources su Sahara occidental

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lezard_01
    a répondu
    En plus du poisson, du phosphate et du pétrole/gaz, le Maroc est maintenant en train d‘explorer d’autres minéraux dans le territoire occupé, comme le zirconium, une pierre fine qui ressemble au diamant, et l’uranium.

    Y a tout ca au Sahara ??!!!

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    le Maroc a declaré officielement que nos depences au sahara sont 4 fois les richesses prises par l'état de nos provinces sahriennes...qui méritent cet effort pour avoir l'infrastrucure necessaire que le colonisateur éspagnale a négligé

    Laisser un commentaire:


  • freesoda
    a répondu
    Vous ne voulez pas faire une trêve de qqs jours, on parle du Sahara toute l'année, c'est le sujet roi(sans mauvais jeu de mot) dans la rubrique international.

    Laisser un commentaire:


  • icosium
    a répondu
    Envoyé par rahmani
    tu es sur de ce qui tu avances, l'histoire qu'on te inculque estg archi faux.les archives vous diront le contraire
    Les touaregs sont de terribles guerriers. Ils ont anéantis toutes les tentatives de traversée du désert aux colons français. Si tu veux plus de détails sur l'histoire des touaregs :

    L'Histoire des touaregs

    La présence française


    Au début du siècle, les français repartent à la conquête de l´Afrique. Les défaites en prusse en 1870 ont un peu émoussé la fierté de l´armée nationale.
    L´Afrique reste à explorer pour les colons, et redonne de nouveaux espoirs à la France. Un probléme géographique se pose en fait entre le nord (Maghreb) et le sud (Soudan français, actuel Mali), la coupure du Sahara isolera à l´avenir les deux Afriques.

    Il faut relier le nord au sud par le rail!

    Les officiers Dupontel et Freycinet en seront chargés. Au delà d´une simple liaison économique, il s´agit également d´unir les unités militaires Françaises du nord et celle du sud.

    Les divisions du nord étaient réunies sous l´appellation "Armée d´Afrique" ou les "Culs Rouges", les divisions du sud étaient les véritables colonies gardées par l´armée "la Coloniale", dépendante de la marine dont les soldats étaient familièrement appellés "les Culs Noirs".
    D´ailleurs les deux colonies ne s´apprécient que moyennement.

    Dans le désert les militaires rencontrent une opposition farouche, au delà de l´aridité et de l´obligation de tracer son chemin au milieu de fournaises, des petites armées de guerriers sur des chameaux, les Touaregs règnent sur le désert, et l´envahisseur ne passera pas... quasiment toutes les tentatives de traversée du Sahara seront vouées à l´échec, decimées par des guerriers Touaregs.

    "En 1881, le Colonel Flatters, parti d'Ouagla le 4 décembre 1880 pour étudier le tracé d'une voie ferrée centrale, fut massacré à Bir el Garama, 1.000 kilomètres au Sud d'Ouargla, par les Touareg.
    En 1886, la tentative de Palat pour traverser le Sahara échoue dans des conditions identiques.
    En 1889, Douls connaît le même échec, qui se répête en 1896, quand le Marquis de Morès périt comme ses devanciers sous les coups des Touareg." (source)

    L´habillement, le mystère, la violence des combats laissera longtemps des traces dans les esprits français... finalement ce sont là des combattants exceptionels auxquels ils ont à faire face, qui surgissent de nulle part et opposent une resistance sans retenue aux explorateurs français.

    Peu de temps auparavant s´achevait la conférence de Berlin qui découpait et attribuait des morceaux d´Afrique aux puissances européennes. Certains officiers français ont outrepassé leur droit et ont couru contre les anglais, parmi eux les officiers Voulet et Chanoine...

    L´AOF

    Les français ont donc régi l'Afrique de l´Ouest comme une seul région : l'Afrique Occidentale Française (l'AOF)

    Il a été envisagé la création d'un territoire saharien relativement indépendant. Il aurait couvert la région frontalière entre Mali et Niger appelée azawagh et azawak en englobant le Sahara central, et donc le sud de l´Algérie. Mais ce projet ne vit jamais le jour lorsque les Français découpèrent les frontières africaines.

    Les rapports entre Français et Touaregs étaient plus que tendus. Les Français ont dirigé d'une main de fer la région en privant les Imashaghen de libertés. En fait les français ont eu des difficultés à s´imposer dans l´organisation économique et sociale locale. Ils utilisèrent avant tout les Touaregs comme transporteurs, ainsi qu´au combat, ayant fait l´experience de leur qualités guerrières et jouant avec les rivalités préexistantes entre les Touaregs et les populations locales.

    Ce fut Laperrine, grand ami du Père de Foucault, qui a l´idée d´enrôler ces "corsaires du désert" comme main armé, police du désert.
    En Algérie ce sont les Chambaas et les Touaregs, au Mali les Kountas et Touaregs encore qui font régner l´ordre... de nombreux Touaregs s´en accomodent parce que Laperrine leur offrait la possibilité de s´acheter deux chameaux, un chameau de paturage, et un chameau monté, ainsi qu´un équipement. De nombreux Touaregs trouvèrent là satisfaction et c´est ainsi que "Laperrine apprivoisa les Touaregs".

    Les Français ont également imposé le paiement d´une taxe, "une dîme" par les différentes autorités Touarègues : la twise, impôt de suzeraineté, qui en regard des traditions locales était la reconnaissance de la domination des Français.

    Il semble malgré la violente confrontation entre les Français et les Touaregs, que les uns exerçaient une certaine fascination sur les autres (malheureusement, pas toujours dans le sens que l'on croit). C´est d´ailleurs en partie de ces conflits que vient la réputation de terribles guerriers du désert des Touaregs, certains officiers français ont gardé le souvenir de passionnantes amitiés, certains s´y sont même mariés...
    http://tuaregs. free. fr/touareg_f/pages/histoire/oripag3.htm
    Dernière modification par icosium, 28 décembre 2008, 21h42.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    icosium,


    tu es sur de ce qui tu avances, l'histoire qu'on te inculque estg archi faux.les archives vous diront le contraire.

    Laisser un commentaire:


  • upup
    a répondu
    Icosium,

    Combattre pour la liberation ne donne pas le droit a un peuple de coloniser un autre, tu ne peux pretendre parler a la palce des autres.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Les ressources naturelles de valeur de la région sont depuis toujours le motif principal du Maroc pour l’occupation du Sahara Occidental.
    bon formatage
    Lisez .. lisez ... de la consommation interne

    Laisser un commentaire:


  • icosium
    a répondu
    upup,

    Tous les algériens ont combattus à la libération de l'Algérie: Touaregs ,Kabyles, Chaouis, Mozabites, Arabes ... Il n y a pas de pb Touaregs en Algérie.

    Laisser un commentaire:


  • upup
    a répondu
    La bonne question : A quand la fin du colonialisme algerien des territoires du sahara central et du pays touareg pour que leur peuples profitent des richesses de petrole et de gaz ?

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    non, hier, tu peux rever....comme d'habitude..

    Laisser un commentaire:


  • mansali06
    a répondu
    ...............A quand la fin du néo-sionisme Marocain ?...........

    Bientôt.

    Laisser un commentaire:


  • spok
    a crée une discussion Vol des ressources su Sahara occidental

    Vol des ressources su Sahara occidental

    Le Sahara Occidental possède des gisements de phosphate et des ressources halieutiques qui sont parmi les plus riches du monde. S’y ajoutent les possibilité de trouver du pétrole et du gaz dans les eaux territoriales du pays.

    Les ressources naturelles de valeur de la région sont depuis toujours le motif principal du Maroc pour l’occupation du Sahara Occidental.

    L’alliance de l’industrie avec les autorités marocaines visant à faire des affaires dans les territoires occupés, pose des problèmes d’ordre ethique, politique et juridique. Les compagnies ont beau dire qu’elles créent un « développement économique positif au Maroc » –

    la vérité est toute autre. Premièrement, le Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc.

    Ces compagnies contribuent donc à soutenir la revendication illegale marocaine du pays voisin qu'est le Sahara Occidental.

    Les compagnies internationales, sont des acteurs politiques qui profitent du conflit. Tandis que le Maroc finance son occupation par des ressources naturelles de la région, la plupart des Sahraouis sont forcés à vivre en exil dans les camps de réfugiés à la limite du désert algérien. Ces activités représentent un pillage des ressources qui ne profitent qu'à une minorité de gens agréés par la Monarchie obsolutiste marocaine.

    En plus du poisson, du phosphate et du pétrole/gaz, le Maroc est maintenant en train d‘explorer d’autres minéraux dans le territoire occupé, comme le zirconium, une pierre fine qui ressemble au diamant, et l’uranium.

    A quand la fin du néo-sionisme Marocain ?
Chargement...
X