Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Prisonniers politiques sahraouis: le Maroc a cédé

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Prisonniers politiques sahraouis: le Maroc a cédé

    Comme toujours faudrait-il dire. Après l'obligation faite au royaume par la France de se soumettre au retour de Madame Haidar, une fois de plus la dictaure chérifienne perd la face.
    _______________________

    Libération de trois prisonniers politiques sahraouis

    CHAHID EL-HAFED - Le gouvernement marocain a libéré mercredi trois prisonniers politiques sahraouis parmi les six prisonniers politiques détenus depuis sept mois dans la prison de Salé (Rabat), rapporte l'agence sahraouie SPS. "Nous avons été arrêtés et emprisonnés pour des raisons politiques et notre libération intervient dans le sillage des pressions internationales exercées sur le Maroc", a déclaré Yehdih Terrouzi, l'un des détenus libérés qui se trouve à Rabat, en compagnie de ses deux autres compatriotes libérés également. Ces détenus sahraouis devaient être traduits devant un tribunal militaire marocain pour avoir rendu visite à leurs familles dans les camps de réfugiés, rappelle-t-on.

  • #2
    quand les americains ont ordonné a l'algerie de liberer les prisonniers marocains de tindouf l'algerie s'est executé presto illico
    "En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)

    Commentaire


    • #3
      voilà.....
      « Great minds discuss ideas; average minds, events; small minds, people. » Eleanor ROOSEVELT

      Commentaire


      • #4
        quelle victoire !!!!! , l'indépendance est à portée de bras ..............
        " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

        Commentaire


        • #5
          Nous avons été arrêtés et emprisonnés pour des raisons politiques

          Slaline doit être fier de ce rejeton, il a vite apprit

          Commentaire


          • #6
            C'est ce qui differencie les etats de droits du reste, au Maroc, on juge les personnes, dans des pays proches d'ailleurs, on leur tire une balle dans la tete, et s'en est fini, ni article de presse la 3aborih
            "Le patriotisme c'est l'amour des siens. Le nationalisme c'est la haine des autres". Romain Gary

            Commentaire


            • #7
              Après l'obligation faite au royaume par la France de se soumettre au retour de Madame Haidar, une fois de plus la dictaure chérifienne perd la face.
              et t'as vu ou la France ?? dans tes fantasmes les plus rancuniers envers le Maroc
              si tu crois que la France n' a que ça à faire c'est que t'es doublement obsédé et par le Maroc et par la France

              Commentaire


              • #8
                houlakou,

                Bien sûr que la France avait exigé le retour de madame haïdar et ceci sans compromis. A l'inverse, n'est-ce pas que le ministre des affarires étrangères marocain exigeait des excuses de la part de la Gandhi sarouie qui fut reçue par Mandela, un autre cauchemar chérifien?
                ___________________________

                Sait-il le nombre d'Algériens qui disent aujourd'hui encore «heureusement que Chadli n'avait pas le pouvoir en 1955, sinon il aurait bradé la souveraineté de l'Algérie en signant comme Mohamed V «l'indépendance dans l'interdépendance », situation de mise sous tutelle politique qui prévaut à ce jour au Maroc.

                Commentaire


                • #9
                  J'aime bien le titre d'Omar. Tant que ca reste dans le domaine d'Omar, cela ne me derange nullement...

                  Le Maroc libere ces prisonniers apres avoir administre une bonne petite fessee au polisario a l'ONU. s'il avait cede, il les aurait libere avant la resolution... Le fait de les liberer maintenant equivaut a un : on fait ce qu'on veut quand on veut ou on veut

                  maintenant la SPS peut tourner ca en une large victoire qui ecrase l'ennemi et tout le blabla environnant en "ghandisissant" ces gentils revolutionnaires de la derniere heure, la verite est que non seulement le Maroc a gagne a l'ONU sur le volet des drotis de l'homme ou la minurso n'a pas ete etendue a surveiller les DH au sahara, mais qu'en plus il a recolte une demande express de l'ONU de faire un recensement ET des entretiens individuels a Tindouf, sans aucune contrepartie..

                  Quand on rajoute a cela les vagues de retour au bercail des sequestres de Tindouf, c'est effectivement le bon moment de liberer ces rigolos.

                  Gors bleme pour le polz et Alger : que vont-ils sortir maintenant? decembre est au virage, cette sauce des droits de l'homme ne prend apparement pas et El Marrakech n'a absolument rien a se mettre sous la dent cote "cause"...

                  Admirez moi cet autre chef d'oeuvre

                  TERRITOIRES OCCUPES/MAROC/PRISONNIERS
                  Le Maroc libère trois des six prisonniers de Salé


                  Chahid El Hafed (camps de réfugiés), 19/05/2010 (SPS) Le Gouvernement marocain a procédé mercredi dans l’après midi à la libération de trois parmi les six prisonniers politiques sahraouis, incarcérés dans le pénitencier de Salé (Rabat) depuis sept mois, et qui étaient menacés d’être traduits devant une cour martiale pour avoir visité leurs familles dans les camps de réfugiés sahraouis, a constaté SPS.

                  Les hommes qui avaient frôlé la mort à la suite d’une grève de la faim de 42 jours, réclamant leur libération ou leur jugement, s’attendaient à cet élargissement fruits de pressions internationales exercées sur le Gouvernement marocain par plusieurs ONG des droits humains, ainsi que par des institutions politiques et Gouvernements européens.

                  "Notre avons été arrêtés et emprisonnés pour des finalités politiques et notre libération intervient dans le sillage des pressions internationales exercé contre le Maroc", a affirmé à SPS au téléphone, M. Yehdih Terrouzi, l’un des ces prisonniers libérés, qui se trouve encore à Rabat en compagnie des ses deux autres compatriotes élargis, Saleh Lebeihi et Rachid Sghair.

                  "Notre libération n’est pas un don de Rabat, mais plutôt devant son incapacité de convaincre l’opinion publique internationale des arguments avancés pour la détention arbitraire d’activistes pacifiques de droits humains, qui rentraient paisiblement d’une visite au sein de leurs familles, séparées par un mur militaires depuis plus de trois décennies", a encore ajouté M. Terrouzi.

                  Interrogé sur le reste de son groupe encore en captivité dans la prion de Salé, M. Terrouzi a indiqué que "la distillation" de la libération des prisonniers politiques de Salé est "une manœuvre évidente qui tend à empêcher des mouvements spontanés d’enthousiasme et d’euphorie des Sahraouis qui ont toujours accompagné la libération des otages".

                  Les trois autres prisonniers politiques sahraouis encore Eli Salem Tamek, Brahim Dahan et Hamadi Naciri, "seront libérés incessamment", a-t-il indiqué. La septième victime, Degja Lachgar, avait été libérée le 28 janvier dernier, pour des raisons de santé.

                  Les sept militants sahraouis des droits de l'homme avaient été "arrêtés et séquestrés" le 8 octobre 2009 par les autorités marocaines à leur descente d'avion à l'aéroport de Casablanca en provenance des camps de réfugiés sahraouis, avant d’être incarcérés au pénitencier de Salé après plusieurs semaines d’interrogatoires dans différends lieux obscures.

                  Ils avaient séjourné dans les camps de réfugiés sahraouis et dans les territoires libérés du 25 septembre au 4 octobre avant de se rendre à Alger où ils avaient pris part à une rencontre lors de laquelle ils ont apporté des témoignages sur la réalité de "la répression policière et du harcèlement judiciaire exercés contre eux, leurs compatriotes et les populations sahraouies dans les territoires occupés du Sahara occidental", rappelle-t-on. (SPS)

                  010/090/000 191355 MAI 10 SPS
                  Dernière modification par ayoub7, 20 mai 2010, 18h36.

                  Commentaire


                  • #10
                    Sait-il le nombre d'Algériens qui disent aujourd'hui encore «heureusement que Chadli n'avait pas le pouvoir en 1955, sinon il aurait bradé la souveraineté de l'Algérie en signant comme Mohamed V «l'indépendance dans l'interdépendance », situation de mise sous tutelle politique qui prévaut à ce jour au Maroc.
                    Le peuple algerien est il independant dans les faits, lui? J'emettrais de serieux doute quand on voit que le parti au pouvoir est le meme depuis la naissance de l'algerie, et il n'a pas hesiter à sacrifier 10% de la population pour le garder. Je n'aborde meme pas le fait que les algeriens independant ont du se resoudre à quitter en masse leur pays pour rejoindre celui de leur colonisateur, alors c'est bien beau de nous sortir des formules toutes prete, mais c'est pas en criant fort que vos propos sont vrais, loin de là.
                    "Le patriotisme c'est l'amour des siens. Le nationalisme c'est la haine des autres". Romain Gary

                    Commentaire


                    • #11
                      tu sais depuis quand il sont a Salé ,pendant ce temps la
                      --------sommet de Grenad---------la resolution l'ONU----------
                      pourquoi 3 et pas 6 ?

                      Commentaire


                      • #12
                        L'intérêt particulier de l'article réside à ce passage: "Notre avons été arrêtés et emprisonnés pour des finalités politiques et notre libération intervient dans le sillage des pressions internationales exercé contre le Maroc". Un cas de Madame Haïdar bis?
                        _________________

                        Commentaire


                        • #13
                          notre libération intervient dans le sillage des pressions internationales exercé contre le Maroc". Un cas de Madame Haïdar bis?
                          Ah ben si ils le disent c'est que ca doit etre vrai, tout comme le fait qu'ils aient ete arretés alors qu'ils ont partis visiter leur familles dans les camps. na3lou shaytan chqiya ou koun thechmou ila fikoum chi hya.
                          "Le patriotisme c'est l'amour des siens. Le nationalisme c'est la haine des autres". Romain Gary

                          Commentaire


                          • #14
                            Le peuple algerien est il independant dans les faits, lui?
                            Autant que le peuple marocain l'est et autant que dans toutes les républiques bananières...


                            Je ne vois rien de particulier que le Maroc cède à la pression internationale. Ce cas n'a rien à voir avec celui d'Aminatou
                            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                            Commentaire


                            • #15
                              il n y a que les pédophiles(polanski) qu on libére pas sous la pression internationale
                              "En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X