Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Allocution du président Bouteflika sur la place de l'Afrique dans la gouvernance mond

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Allocution du président Bouteflika sur la place de l'Afrique dans la gouvernance mond

    [Aps 31/5/10] NICE - Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a prononcé lundi après-midi à Nice une allocution lors d'une séance à huis-clos consacrée à la place de l'Afrique dans la gouvernance mondiale à l'occasion du 25e sommet Afrique-France, dont voici le texte intégral :
    "Monsieur le Président,
    Messieurs les chefs d'Etat et de gouvernement,
    Excellences,
    Mesdames et Messieurs,
    La gouvernance mondiale pose de nos jours la problématique de l'adaptation aux évolutions que le processus de mondialisation ne cesse de connaître et qui approfondissent de plus en plus l'interdépendance des économies. Mais force est de constater que les facteurs d'instabilité et les crises compromettent les bienfaits de la reprise économique. L'Afrique ambitionne de sortir de son statut actuel d'une puissance potentielle pour parvenir à celui de nouveau pôle de développement. Elle entend ainsi assumer le rôle qui lui revient dans la gouvernance mondiale. La crédibilité du leadership dont elle a fait preuve au cours de la décennie écoulée lui permet de nourrir, à cet égard, de légitimes attentes.
    On peut inscrire à son actif des réalisations continentales d'envergure dignes d'une Afrique déterminée à prendre en main ses destinées, à l'image de la transformation de l'OUA en Union africaine avec des structures adaptées aux exigences de l'heure, de l'adoption du NEPAD comme stratégie africaine de développement durable ou du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP) qui en a émané pour consolider la bonne gouvernance et l'Etat de droit sur le continent.
    Elle a fait la preuve de sa maturité et de sa détermination lors des négociations de Copenhague sur les changements climatiques qu'elle poursuivra d'ailleurs avec le même esprit d'unité et de cohésion jusqu'au prochain rendez-vous de Mexico.
    Dès la publication en 2004 du rapport du secrétaire général des Nations unies sur les réformes du système des Nations unies, l'Union africaine s'est attelée à élaborer une position commune tenant compte à la fois de ses aspirations légitimes et des responsabilités qu'elle considère être les siennes dans sa contribution à la gestion des affaires du monde. Cette position commune sur les réformes onusiennes est consacrée dans le "Consensus d'Ezulwini" qui traduit la volonté et la détermination africaines à agir dans l'unité et la solidarité et à parler d'une seule voix. L'Afrique est convaincue que les défis globaux appellent les solutions globales, impliquant l'ensemble des partenaires. Il va sans dire que, devant l'émergence du multipolarisme auquel nous assistons aujourd'hui, la bonne gouvernance mondiale requiert le renforcement de la représentation des pays en développement dans les institutions internationales ainsi que leur implication effective dans les processus de prise de décisions.
    Le partenariat entre l'Afrique et le G8, dans le cadre du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), a permis d'instaurer un dialogue régulier, franc et fructueux sur des questions de développement, de paix et de sécurité dans l'intérêt partagé des deux parties. Il nous appartient de veiller à ce que ce partenariat puisse se poursuivre et se renforcer encore plus. Face aux chocs successifs qui ont ébranlé l'économie mondiale, le G20 a réussi à s'imposer comme le principal forum pour débattre et décider des règles devant régir la coopération internationale et réguler l'activité économique internationale en vue de la relance et de l'accélération d'un progrès économique et social au bénéfice de l'ensemble de la communauté internationale.
    L'importance des enjeux en présence et des défis à relever pour relancer durablement l'économie mondiale et prévenir de nouvelles crises exige le renforcement de la concertation à travers un élargissement qui puisse assurer une représentation plus équitable.
    Avec 53 Etats et un milliard d'habitants, le continent africain ne saurait continuer de demeurer en marge des processus décisionnels internationaux et se contenter, en observateur, d'en subir passivement les conséquences fâcheuses. L'Afrique s'estime en droit de plaider en faveur d'un élargissement du G20 qui, à l'instar d'autres régions du monde, va au-delà de l'intégration aussi bien de certains de ses membres que ses institutions comme l'Union africaine et le Comité des chefs d'Etat et de gouvernement pour l'orientation du NEPAD.
    Il est évident que les institutions financières internationales se doivent, elles aussi, de renforcer la représentation des pays en développement, en général et africains, en particulier. Il s'agit-là d'une réforme que les pays du Sud appellent de tous leurs vœux depuis plusieurs décennies. C'est dans la concertation inclusive, participative et transparente que l'on peut puiser les solutions les plus efficaces pour un développement durable. A cet égard, l'Assemblée générale des Nations unies offre sans aucun doute le cadre idoine pour mener cette réforme dans l'intérêt de l'ensemble de la communauté internationale.
    Les efforts considérables de l'Afrique pour créer un environnement propice à son développement ne peuvent s'accommoder d'un environnement international incohérent sinon hostile. La bonne gouvernance que l'Afrique a définie en priorité parmi les conditions du développement économique et social aux niveaux national, régional et continental doit évidemment et dans un esprit de responsabilité et de concertation, concerner également le niveau international".
    [Aps 31/5/10]
    The truth is incontrovertible, malice may attack it, ignorance may deride it, but in the end; there it is.” Winston Churchill

  • #2
    salut!

    Oui! et lors?

    Sarko l'a surement écouté en hochant la tête. en se disant secretement "oui c'est ça la bonne gouvernance mondiale! ça te regarde pas! tout ce qu'on te demande c'est d'ouvrir les portes de ton marché et le ventre de tes compatriotes" le reste c'est pas ton affaire!chante chante rossignol on connait la chanson."
    Dernière modification par pragmatic, 31 mai 2010, 20h07.
    "Soyez les gardiens de votre cœur et rendez-le propre et pur comme un lieu de prière." .

    Commentaire


    • #3
      Désolé , mais ceux qui pesent rien ( la preuve de ce qui s'est passé à gaza ) doivent la fermer pour le moment .

      Commentaire


      • #4
        c'est ce que j'avais dit, pas un mot sur le sahara...

        un discours plein de démagogie, comme tout tiers mondiste qui se respecte.....


        cette réunion est une honte pour les africains,

        que le nom me fait gerber, france afrique, c'est qui sarko pour réunir tout les chefs d'état africain...

        un sommet afrique europe, oui...
        "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

        Johann Wolfgang von Goethe.

        Commentaire


        • #5
          Discours creux de quelqu'un qui ne peut pas parler de gouvernance, ni nationales ni internationale.

          Commentaire


          • #6
            bonsoir desert rose!

            Discours creux de quelqu'un qui ne peut pas parler de gouvernance, ni nationales ni internationale
            Tiens ça m'a échappé ça! merci de le relever!
            "Soyez les gardiens de votre cœur et rendez-le propre et pur comme un lieu de prière." .

            Commentaire


            • #7
              Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a prononcé lundi après-midi à Ni

              a croire qu'il allait prononcer un discours du genre "coup de theatre" l'algerie viens de faire des essaie nucleaire!

              plutot un discours de vendu.
              Dernière modification par arazi, 31 mai 2010, 20h45.

              Commentaire


              • #8
                "
                Discours creux de quelqu'un qui ne peut pas parler de gouvernance, ni nationales ni internationale." (desert rose)

                Nationale oui, puisque l'Algérie peur se targuer d'être la seconde économie africaine donc, exemple à suivre pour les pupilles françaises.

                Internationale, également puisque l'Algérie impose des visas aux ressortissants français alors que ses satellites boivent le galice jusqu'à la lie en étant interdits de procéder à une réciprocité pourtant légitime.

                Commentaire


                • #9
                  Nationale oui, puisque l'Algérie peur se targuer d'être la seconde économie africaine donc, exemple à suivre pour les pupilles françaises.

                  Internationale, également puisque l'Algérie impose des visas aux ressortissants français alors que ses satellites boivent le galice jusqu'à la lie en étant interdits de procéder à une réciprocité pourtant légitime.
                  Mon dieu , mon dieu ......

                  effectivement , ca permet de gouverner le monde ....

                  Commentaire


                  • #10
                    kabolo,

                    Pas de provocation gratuite sinon on va repartir dans l'éternel contentieux maroco-algérien insoluble.

                    Or, aujourdh'ui, montrons-nous dignes d'une trêve et préoccupons-nous du feu de l'actualité engendré par l'acte impérialiste commis par Tsahal contre un mouvement solidaire avec les victimes du camp de "concentration" digne de l'apopée naziste qu'est Gaza.

                    Commentaire


                    • #11
                      kabolo,

                      Pas de provocation gratuite sinon on va repartir dans l'éternel contentieux maroco-algérien insoluble.
                      c'est toi qui a cité l'Algérie et tu menaces de parler du Maroc .... tout seul .

                      Mon principe est clair , un pays tiers mondiste que ca soit l'Algérie ou l'Egypte ou la Somalie , au lieu de batir qqe chose de solide , à l'gard de l'Union Europeenne , des ETAS Unis , l'EX Union Sovietique , etc ..... il ose parler d'une gouvernance mondiale ..... et je trouve cela RIDICULE .

                      Commentaire


                      • #12
                        "c'est toi qui a cité l'Algérie et tu menaces de parler du Maroc .... tout seul .

                        Mon principe est clair , un pays tiers mondiste que ca soit l'Algérie ou l'Egypte ou la Somalie , au lieu de batir qqe chose de solide , à l'gard de l'Union Europeenne , des ETAS Unis , l'EX Union Sovietique , etc ..... il ose parler d'une gouvernance mondiale ..... et je trouve cela RIDICULE . » (kabalo)


                        Tu as la mémoire courte, apparemment du moins. C’est toi-même qui as fait intrusion dans un échange avec désert rose (" Discours creux de quelqu'un qui ne peut pas parler de gouvernance, ni nationales ni internationale -desert rose- post 5-) qui s’était targué de critiquer Bouteflika pour son discours. Suite à sa déraison, je lui avais part que certains pays- à la solde d’un tuteur- sont encore moins en légitimé à supputer un quelconque avis puisque même pas capables d’activer la réciprocité aux visas imposés par leur tuteur à leurs citoyens.

                        Quant à tes principes, libérer Ceuta et Mellila afin d’être dignes d’un quelconque idéal au lieu de vous prendre à un peuple qui, comme les Palestiniens, n’a pas d’armée! En bref, soyez valeureux pour une fois au lieu de jeter la pierre à autrui !

                        Commentaire


                        • #13
                          il ose parler d'une gouvernance mondiale ..... et je trouve cela RIDICULE .
                          Ce n'est pas ridicule. Boutef parle au nom de l'Afrique qui demande à avoir une voix dans la gouvernance mondiale.

                          Mais tu as raison en partie, Boutef, le chef d'état algérien, est mal placé de parler de bonne gouvernance, lui qui a violé même la constitution de son propre pays.
                          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                          Commentaire


                          • #14
                            Encore une différence entre le Polz et les palestiniens. Certains ont une armée(l'armée polizarienne avec laquelle pas plus tard qu'hier leur premier ministre nous a menace)t d'autres n'ont pas d'armée(Plaestiniens).

                            Commentaire


                            • #15
                              Bouteftaf n'a pas parlé du Sahara occidental et la nécessité absolue de sa décolonisation. Est-ce que j'ai raté un paragraphe ? Peut-être que je ne sais plus lire tafransist....
                              Le Tamazgha, c'est la terre des Amazighs.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X