Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La famille du colonel Terhzaz demande la grâce du roi Mohammed VI

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La famille du colonel Terhzaz demande la grâce du roi Mohammed VI

    RABAT — La famille du colonel-major Kaddour Terhzaz, ex-numéro deux de l'armée de l'air marocaine qui purge une peine de 12 ans de prison au Maroc pour "atteinte à la sécurité extérieure de l'Etat" a sollicité mardi la "grâce" du roi Mohammed VI.

    "Nous sollicitons solennellement la grâce de sa majesté le roi Mohammed VI", a déclaré Sonia Terhzaz, la fille du colonel-major Kaddour lors d'une conférence de presse à Rabat.

    "Mon père a toujours soutenu inconditionnellement le Maroc et le roi. Il n'est pas un opposant politique et nous (la famille) ne sommes pas des militants", a déclaré Mlle Terhzaz.

    "Kaddour Terhzaz est incarcéré dans la prison de Salé (ville jumelle de Rabat) dans de très mauvaises conditions. Il vit isolé et son procès n'a pas été équitable", a poursuivi la fille de l'officier en présence de sa famille.

    "Mon père répète qu'il demeure attaché au Maroc et fidèle à sa majesté le roi", a-t-elle affirmé, ajoutant sans donner de détails: "On tente de nuir à la réputation de mon père".

    Le colonel-major Kaddour Terhzaz, 72 ans, qui a la double nationalité marocaine et française, avait été condamné à 12 ans de prison en 2008 pour "atteinte à la sécurité extérieure de l'Etat".

    Selon sa famille, il avait écrit en 2006 une lettre au roi Mohammed VI dans laquelle il affirmait notamment que les "avions de combat marocains n'étaient pas équipés de dispositifs anti-missiles pendant la guerre contre le Polisario, il y a 20 ans".

    Selon le gouvernement marocain, le colonel avait divulgué en 2006 des "secrets militaires graves".

    "Nous démentons les allégations du gouvernement marocain", a affirmé la fille du colonel-major.

    Sa famille, soutenue par des associations des droits de l'Homme, réclame régulièrement sa libération.

    Lors de la conférence de presse, un ancien prisonnier de guerre marocain qui était détenu par le front Polisario a apporté son soutien à la famille Kaddour Tehzaz mais a "dénoncé" l'Algérie et le Polisario, qui réclament l'indépendance du Sahara occidental.

    "Nous avons beaucoup souffert dans les prisons algériennes", a déclaré le capitaine Ali Atmanie, "ancien détenu durant 26 ans des camps de Tindouf" (sud-ouest algérien).

    "Je m'insurge contre les tentatives d'exploitation de notre souffrance", a-t-il dit.

    Le Maroc considère le Sahara occidental, une ex-colonie espagnole annexée en 1975 comme faisant partie intégrante du royaume.

    AFP
    Proverbe Chinois : "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir"
Chargement...
X