Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Paris : la communauté chinoise dénonce l'insécurité

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Paris : la communauté chinoise dénonce l'insécurité

    20/06/2010

    «Sécurité pour tous», ont scandé les manifestants.
    Une manifestation organisée à l'appel d'associations franco-chinoises a rassemblé 8500 personnes dimanche dans le quartier de Belleville, où les agressions visant les Asiatiques semblent se multiplier.

    C'est la plus grande manifestation de la communauté chinoise jamais organisée en France, selon ses organisateurs. Des milliers de Chinois et de personnes d'origine chinoise ont défilé dimanche dans le quartier de Belleville à Paris, pour protester contre les violences dont ils se disent la cible.

    Environ 8500 personnes, selon la police, ont pris part à cette marche organisée par un collectif d'associations franco-chinoises, entre la rue de Belleville et la place du Colonel-Fabien. «Belleville, quartier tranquille», ont scandé les manifestants, alternant slogans en français et en chinois et portant tee-shirts et autocollants siglés «Sécurité pour tous».

    Depuis plusieurs mois, selon le collectif, les agressions et les vols violents visant les Asiatiques se multiplient dans l'est parisien. En particulier dans le quartier de Belleville, métamorphosé ces dix dernières années par un afflux d'immigrés asiatiques.

    Échauffourées en marge de la manifestation

    «Nous nous sommes décidés à descendre dans la rue après une agression lors d'un banquet de mariage à Belleville au début du mois», a dit Huong Tan, un porte-parole du collectif, inquiet que la situation ne dégénère «si les autorités ne réagissent pas». Car pour la première fois, explique-t-il, «quelqu'un de la communauté a répondu à la violence par la violence. Nous ne voulons pas que ça se reproduise». «Les agresseurs sont souvent des groupes de jeunes qui habitent ici», affirme-t-il.

    Le maire du XXe arrondissement, Frédérique Calandra, a incité la communauté à mieux s'organiser: «Il faut que nous ayons des interlocuteurs». Le collectif , lui, réclame «des actions concertées et coordonnées» entre le préfet de police et les maires, dans ce quartier à cheval sur quatre arrondissements de la capitale, afin «de renforcer les dispositifs de sécurité et de prévention».

    En marge de la manifestation, des échauffourées ont éclaté, donnant lieu à l'interpellation de trois personnes. «Vers 17h35, des incidents ont éclaté dans le secteur Belleville entre une cinquantaine de jeunes internes à la manifestation et une dizaine de jeunes extérieurs au cortège», a expliqué une source policière. Trois voitures, dont une munie d'un gyrophare bleu, étaient renversées rue de Belleville vers 19h30, a constaté un journaliste de l'AFP.

    Avec AFP
    Le Figaro

  • #2
    Au pays de Voltaire, les journalistes, n'appellent plus un chat un chat, ce n'est pas politiquement correct...
    Ils devraient expliciter nous qui sont ces "jeunes" extérieurs au cortège qui harcèlent la manifestation de ses asiatiques qui, poussés à bout, osent sortir de leur légendaire discrétion pour manifester leur raz le bol d'une certaine violence orientée vers tout ce qui n'est pas eux :
    l
    Cria cuervos ...
    Elèves des corbeaux et ils te crèveront les yeux
    (proverbe espagnol)

    Commentaire


    • #3
      En effet, je crois que cette manif n'est pas un événement anodin et qu'il traduit malheureusement une nette dégradation d'une situation socio-économique où il sera de moins en moins évident de vivre ensemble et en bonne entente.
      Kindness is the only language that the deaf can hear and the blind can see - Mark Twain

      Commentaire


      • #4
        les journalistes, n'appellent plus un chat un chat, ce n'est pas politiquement correct...
        Et Comment il s'appelle, le chat ?
        Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

        Commentaire


        • #5
          @Bachi
          chat = "les noirs et les arabes"

          http://www.chine-nouvelle.com/forum/...418%2Cpage%3D1

          Toujours les mêmes problématiques, délinquance, race & culture, gentils, et méchants, noirs, arabes, juifs, chinois, loi, justice, police et auto defense.

          A la différence des fourms algériens et africains subs., le ton de ce fourms des chinois de France n'est pas anti-français. Par contre, d'après les intervenants du forum, les forums en langue chinoise sont extrêmement racistes envers "la racaille".

          Certains intervenants, plus habitués à cette vieille dialectique, régulent comme ils peuvent cet étalage de conclusions sur les "noirs et les arabes".

          Commentaire


          • #6
            A la différence des fourms algériens et africains subs., le ton de ce fourms des chinois de France n'est pas anti-français.
            Alain, je suis surpris de ton propos. trouves-tu FA anti-francais? moi je ne le pense pas, c'est un forum où les gens s'exprime parfois avec sentiments profonds en relatant une souffrances profondes vécues par nos parents.

            en dehors de ce contexte, je ne vois pas de haine anti francaise...enfin mon opinion...

            aya bessalama

            Commentaire


            • #7
              Non pas de haine, du ressentiment, des accusations. Mais OK tu as raison. Disons que ça part assez vite dans ce sens.

              Commentaire


              • #8
                @Rouge et Or

                Non pas de haine, elle est du reste censurée sur ce forum, mais beaucoup de ressentiment envers la France et les français, du aux blessures de la colonisation, une indépendance ratée, l'entretien du mythe de la victoire militaire contre la France (qui a exacerbé l'illusion d'un complexe de supériorité, , l' obligation pour beaucoup de se soumettre aux lois et usages de l'ex colonisateur pour survivre, ajoutez à cela la béatitude et la soumission de ces familles devant tout ce qui est doté d'un organe génital masculin, et le double discours de l'islam totalement anachronique (comme toutes les religions d'ailleurs), mais qui est plus particulièrement dépassé par le monde moderne et qui laisse entendre par son double langage que voler le mécréant n'est pas péché.
                Le ressentiment et la frustration expliquent la difficulté de nombre de maghrébins à s'intégrer, elle va jusqu'à contaminer les autres populations émigrées sub-sahariennes, qui elles même en viennent à s'opposer aux autres populations noires d'outre mer ! (on voit dans Paris, aux Halles, des affrontements entre noirs !)
                Et je ne veux pas que l'on me ressorte éternellement le thème de la discrimination à l'égard des arabes, l'échec et la violence concerne bien les garçons, les filles maghrebines réussissent à 80 % aussi bien que les filles de souche françaises.
                La semaine dernière mon ami marocain Hamid est intervenu dans le bureau d'un hopital en France, pour calmer un patient qui criait au racisme parce qu' on ne s'occupait pas assez vite de lui. Mon ami lui a dit : tu me fais honte ! je suis Arabe comme toi ! cette secrétaire est très gentille et elle s'est parfaitement occupée de moi !
                Il s'agit avant tout d'un problème d'éducation, et à lire la presse Algérienne, il semblerait que ce ne soit guère brillant ?
                Il n'y a rien de pire que l'auto-réflexivité, elle conduit au vide existentiel, à la haine de soi, et cherche un exutoire dans le rejet de l' Autre, l'Autre très proche, celui qui vous ressemble en priorité Juif, Chinois, Noir ...
                Je suis très inquiet, je crains des difficultés croissantes de l'autre coté de la méditerrannée, en Algérie en particulier : démographie non maitrisée, effondrement des ressource en pétrole ( surtout en eau), manque d'éducation et de projets, illusions religieuses, qui mèneront à l'afflux de clandestins vers l'Europe, causant la monté des violences inter-communautaires.
                Cria cuervos ...
                Elèves des corbeaux et ils te crèveront les yeux
                (proverbe espagnol)

                Commentaire


                • #9
                  Quand Libération appelle un chat un chat !

                  Source Libération le 21/06/2010

                  Que s'est-il passé hier à Belleville ?

                  La manifestation devait rester pacifique, elle a dégénéré. Ils étaient des milliers de Chinois et d’Asiatiques à manifester (8500 selon la police) hier après-midi, dans le quartier parisien de Belleville, pour protester contre l’insécurité dont ils se disent victimes.

                  Le cortège est calme mais vers 17 heures, une femme se fait dérober son sac. Selon plusieurs témoignages, les voleurs sont pris à partie par les manifestants et se réfugient au commissariat, sac à la main, pour éviter d’être lynchés.

                  Vers 17 h 35, de nouveaux incidents éclatent entre une cinquantaine de jeunes manifestants et de jeunes extérieurs au cortège, d’origine maghrébine et africaine. Jets de bouteilles, d’œufs, poubelles brûlées: des camions de CRS et de gendarmes investissent l’intersection du boulevard et de la rue Belleville.

                  Des gaz lacrymogènes permettent d’écarter les manifestants de l’artère principale. Menottés, trois personnes d’origine asiatique sont interpellées et acheminées vers un camion, sous les huées. Les commerçants ferment les grilles de fer de leur boutique.

                  Rapidement, la foule prend à partie les camions des forces de l’ordre où sont placés les manifestants interpellés. Un homme brandit un drapeau chinois sous le nez des CRS. La centaine de personnes concentrée devant les camions bleus lèvent le poing au ciel en scandant «Libérez !».

                  Les forces de l’ordre dégagent la voie à coups de lacrymogène. Manifestants et passants s’enfuient.

                  «On est souvent attaqués»


                  «Il y a tout le temps des vols de sac, dans la rue. Des viols, aussi», explique une commerçante, sur le pas de la porte. Sur les trottoirs, les badauds interloqués questionnent des manifestants. «Je me suis fait voler 4000 euros à mon mariage. Au moment du buffet, je me suis rendue compte que j’avais plus rien. C’est tous les jours comme ça, ici », s’indigne une femme.

                  «On réclame plus de sécurité. On est des travailleurs. En Chine, un voleur est tout de suite emprisonné. A Paris, il est relâché au bout de quelques heures, sans rien. Et des fois, il n’est même pas puni», explique calmement un homme, la cinquantaine. «On est souvent attaqué parce que les Chinois ont souvent du liquide sur eux, on est des cibles faciles. Même pas la moitié vont porter plainte. Surtout à cause de la langue: beaucoup parlent mal français et n’osent pas se rendre au commissariat.»

                  Sur la rue de Belleville, ne restent que les pompiers. Un petit groupe de manifestants se forme au bas de la rue et la remonte. Il renverse une voiture, tente de renverser celle d’à côté. Une poubelle brûle et quelques pompiers, extincteurs à la main, interviennent.

                  Cris de la foule: un groupe de CRS surgit dans l’étroite rue Dénoyez. Une nouvelle échauffourée éclate: des bouteilles volent. Même les lacrymogènes ne parviennent pas à éloigner la centaine de manifestants, qui tiennent tête aux forces de l’ordre.

                  « Appelez la police, appelez la police, panique une passante. Ils vont tabasser les petits Maghrébins là-bas. Regardez-les, ils y vont ». Pendant presque une heure, la tension est vive dans la rue. A 19 h 30, le groupe renverse une deuxième voiture en bas de la rue. Cette fois, c’est une auto banalisée de la police. Autour de la carcasse, plusieurs groupes en viennent aux mains.

                  Les camions des forces de l'ordre reviennent et bloquent rapidement la rue. Nouvel échauffourée. «Libérez, libérez», scande la foule. Quelques manifestants engagent le dialogue avec les gendarmes. Dix minutes après, applaudissements: « C’est une personne de la mairie, je crois qui vient pour calmer le jeu». Il est plus de 20 heures, les manifestants sont appelés à se diriger vers le métro avec la promesse que les interpellés seront libérés le lendemain. Les camions de gendarmes s’éloignent, la circulation est quasiment rétablie sur l’axe.

                  Reste un petit groupe qui bloque l’artère sud. Un automobiliste les prend à partie. L’un des manifestants chinois tente de lui expliquer les raisons de la manifestation. Il est 22 heures, le calme revient.
                  Cria cuervos ...
                  Elèves des corbeaux et ils te crèveront les yeux
                  (proverbe espagnol)

                  Commentaire


                  • #10
                    Des «voyous» ont attaqué les manifestants, selon la fille adoptive des Chirac

                    Source AFP

                    La fille adoptive de Bernadette et Jacques Chirac, Anh Dao Traxel, a dénoncé lundi dans un communiqué les «voyous» qui, selon elle, ont attaqué les manifestants chinois de dimanche dans le quartier de Bellevile à Paris pour réclamer plus de sécurité.

                    «A l’occasion de cette manifestation, des voyous sont venus semer le trouble et attaquer les manifestants», a dénoncé Anh Dao Traxel, qui était présente dans le cortège.

                    Des milliers de Chinois ont défilé dimanche à Belleville où la manifestation s’est terminée par des échauffourées impliquant une cinquantaine de jeunes manifestants asiatiques et une dizaine de jeunes d’origine maghrébine et africaine.

                    Anh Dao Taxel, d’origine vietnamienne, demande au gouvernement de «ne pas fermer les yeux sur ces actes de délinquance dont la communauté asiatique est trop fréquemment la cible».

                    «Je déplore le mutisme de la classe politique sur ces récents incidents alors qu’elle n’hésite pas à réagir sur le champ et parfois avec empressement lorsqu’il s’agit d’agressions commises sur des personnes d’origine juive, arabe, africaine ou européenne, réactions que je trouve évidemment normales», écrit-elle dans son communiqué.
                    Cria cuervos ...
                    Elèves des corbeaux et ils te crèveront les yeux
                    (proverbe espagnol)

                    Commentaire


                    • #11
                      apres les apéros anti musulman bientot les apéro anti asiatique :22:

                      ce pays est entrain de partir en vrille
                      « Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent. »
                      Boris Vian

                      Commentaire


                      • #12
                        apres les apéros anti musulman bientot les apéro anti asiatique
                        On peut savoir ce qui dans les posts précédents t'a conduit à cette conclusion ?

                        Commentaire


                        • #13
                          "apres les apéros anti musulman bientot les apéro anti asiatique"/Lilha

                          il me semble que c'est toujours ant-musulman en quelque sorte, la victime n'est cette fois ci pas francaise, mais asiatique

                          Commentaire


                          • #14
                            On présente les Chinois comme étant plus intégrés...
                            Ca doit être une spécifité française.

                            Mais pourquoi donc les arabes et les noirs les agressent, leur en veulent ?

                            Décidemment, je ne comprendrais jamais rien à la France.
                            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                            Commentaire


                            • #15
                              il me semble que c'est toujours ant-musulman en quelque sorte, la victime n'est cette fois ci pas francaise, mais asiatique
                              Qu'est ce que ça veut dire ? dans quel sens doit-on comprendre ?

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X