Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Rencontre de haut niveau franco-marocaine le 2 juillet à Paris

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rencontre de haut niveau franco-marocaine le 2 juillet à Paris

    Rencontre de haut niveau franco-marocaine le 2 juillet à Paris


    Paris- La dixième rencontre de haut niveau (RHN) franco-marocaine, co-présidée par le premier ministre, M. Abbas El Fassi et son homologue, François Fillon, se tiendra le 2 juillet prochain à Paris, a-t-on appris de source officielle.


    Durant son séjour à Paris, le premier ministre, M. Abbas El Fassi aura des entretiens avec M. Fillon avant d'être reçu au Palais de l'Elysée par le président de la république française, M. Nicolas Sarkozy, a-t-on indiqué de même source.
    A l'issue des travaux de la RHN, la France et le Maroc devront signer une douzaine d'accords et d'instruments financiers pour consolider le partenariat bilatéral, notamment dans le domaine de l'énergie, des transports (projet de Train à grande vitesse marocain) et de la formation professionnelle.
    La RHN donnera lieu à des séances de travail sectorielles réunissant chacun des sept ministres marocains formant la délégation présidée par le premier ministre avec leurs homologues français.
    Une séance plénière sous la co-présidence des deux chefs de gouvernement fera le point des accords arrêtés avant d'entériner une déclaration commune fixant les objectifs et les perspectives d'avenir de la relation franco-marocaine.
    Parallèlement aux entretiens au niveau gouvernemental, la 10ème rencontre de haut niveau (RHN) franco-marocaine sera marquée par un forum économique regroupant les chefs d'entreprises et les représentants des communautés d'affaires des deux pays, au siège du patronat français.
    L'édition précédente de cette rencontre de haut niveau s'était tenue à Rabat en avril 2008 et avait débouché sur la signature de 17 accords économiques.



    MAP

  • #2
    La France "attachée" à la qualité de sa relation avec le Maroc (Quai d'Orsay)


    Paris- La France est attachée à la qualité de sa relation avec le Maroc, au service de la paix et du développement de toute la région euro-méditerranéenne, a affirmé vendredi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.


    "Nous sommes attachés à la qualité de la relation franco-marocaine. C'est une relation qui est, naturellement, au service de la paix et du développement de toute la région euro-méditerranéenne", a affirmé M. Bernard Valero, lors d'un point de presse.
    Dans ce cadre, le porte-parole du Quai d'Orsay a qualifié de "journée importante" la 10ème rencontre de haut niveau franco-marocaine, prévue vendredi prochain à Paris, "étant entendu que le Premier ministre (François Fillon) et le président de la République (Nicolas Sarkozy) sont directement concernés par ce rendez-vous".
    Cette rencontre de haut niveau sera co-présidée par le Premier ministre, M. Abbas El Fassi, et son homologue français M. Fillon.
    "C'est une rencontre que nous préparons très activement et en étroite liaison avec nos partenaires marocains", a-t-il souligné.
    Ce rendez-vous s'inscrit dans "le cadre d'une relation de coopération franco-marocaine particulièrement étroite, dense et qui repose évidemment sur une proximité commune ancienne, particulièrement riche et diversifiée", a ajouté M. Valero.

    Commentaire


    • #3
      La colonisation française reste et restera historique ,aujourd'hui leurs méthodes a changer mais pas le fond

      Commentaire


      • #4
        C'est surtout chez toi qu'on la retiendra

        Commentaire


        • #5
          La colonisation française reste et restera historique ,aujourd'hui leurs méthodes a changer mais pas le fond
          Un peu comme "premier partenaire economique d'un pays" ?

          Commentaire


          • #6
            "Un peu comme "premier partenaire economique d'un pays" ?"/Ayoub

            tu veux dire dans le pays qu on n a jamais quitté? C est plus qu un simple partenaire economique

            Commentaire


            • #7
              "Un peu comme "premier partenaire economique d'un pays"

              Pas forcement quand on voit que
              -la chine et les Etas unis sont partenaire Economique, sa veut pas dire que l'un colonise l'autre
              Mais quand on voit la Maroc acheter (par ex la Fremm)pour faire plaisir a la France la on peut se demander

              Commentaire


              • #8
                "Un peu comme "premier partenaire economique d'un pays"

                Pas forcement quand on voit que
                -la chine et les Etas unis sont partenaire Economique, sa veut pas dire que l'un colonise l'autre
                Mais quand on voit la Maroc acheter (par ex la Fremm)pour faire plaisir a la France la on peut se demander
                une fremm pour faire plaisir c'est un peux tiré par les cheuveux quand meme,

                je sais pas si tu dira la meme chose pour les f16 us, ou les autres contrats signé avec d'autres pays...ou c'est juste ce reflexe d'ex colonisé qui te faire réagir de la sorte....
                "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

                Johann Wolfgang von Goethe.

                Commentaire


                • #9
                  ne fremm pour faire plaisir c'est un peux tiré par les cheuveux quand meme,

                  je sais pas si tu dira la meme chose pour les f16 us, ou les autres contrats signé avec d'autres pays...ou c'est juste ce reflexe d'ex colonisé qui te faire réagir de la sorte....



                  Le maroc voulait s'orienter vers des "petit"navires(tonnages moins important) mais suite a l'echec du rafale et afin d'eviter un fiasco Le roi a decider de commander la Fremm(a la base il ne la voulait pas)
                  http://archives.lesechos.fr/archives...032-33-ECH.htm

                  J'ai pas parler de f16 moi

                  Commentaire


                  • #10
                    Frégate : comment le dossier a été sauvé
                    Les Echos n° 20032 du 24 Octobre 2007 • page 8
                    La marine marocaine a fait part de sa demande en mai 2006. DCNS a réussi à placer sa frégate multimission Fremm, non sans mal.
                    Quelques jours après la signature d'un accord avec la Bulgarie pour la fourniture de quatre corvettes Gowind (« Les Echos » du 4 octobre), et alors que le premier sous-marin Scorpène destiné à la Malaisie a été mis à flot hier à Cherbourg, DCNS enregistre au Maroc un nouveau succès majeur à l'export. Cette fois-ci, il s'agit de construire une frégate multimission (Fremm, 5.500 tonnes), du type de celle que la marine française a commandée en 8 exemplaires, pour 470 millions d'euros. Tout n'est pourtant pas allé de soi dans ce dossier, dont le succès est dû à un véritable retournement de situation.
                    Tout démarre en mai 2006 quand la marine marocaine contacte son homologue française et la Délégation générale pour l'armement en vue d'acheter une frégate. Une première proposition française porte sur un navire de type Delta (modèle vendu à Singapour). Après discussions, une frégate multimission est proposée en alternative. Mais les contraintes budgétaires obligent les Marocains à s'orienter finalement vers l'achat de corvettes, des navires plus petits. Mi-2007, DCNS présente alors ses Gowind, mais sur maquette, le navire n'ayant encore jamais été fabriqué. En face, le chantier naval néerlandais Damen a pour lui une référence export en Indonésie avec sa corvette Sigma. Il signe avec la marine marocaine une lettre d'intention fin juin 2007. Les chances de DCNS s'amenuisent. D'autant qu'à ce moment Paris met encore la priorité sur le Rafale. Jusqu'en septembre, quand tout bascule.
                    Eviter un fiasco
                    Prenant acte qu'il n'y a plus aucun espoir pour l'avion de combat, l'Elysée comprend qu'il faut réactiver des dossiers, faute de quoi la visite de Nicolas Sarkozy risque de tourner au fiasco. D'autant qu'à Rabat on reste ouvert, fort de la volonté du Palais de bâtir un vrai partenariat entre les deux pays. Les discussions aboutissent alors à un scénario mixte : une Fremm, comme navire amiral d'une flottille de corvettes Sigma, notamment. Un préaccord est signé le 5 octobre.
                    Faute d'avoir su imposer le Rafale, Paris peut au moins se féliciter d'avoir toujours maintenu le fil sur le dossier frégate. « Quand un client fait une demande, on ne peut pas refuser de lui répondre », explique-t-on au sein du ministère de la Défense. Reste maintenant à finaliser les volets formation, financement (probablement un crédit avec garantie Coface), armement... pour une signature du contrat prévue pour le 31 décembre 2007 au plus tard.

                    ALAIN RUELLO
                    est ce que t#as lu l'article au moins?


                    le maroc a fait jouer la concurrence comme pour les f16 d'ailleurs et a eu des prix plus que correctes, je vois pas pourquoi on nous reproche tjr d'etre en bonne relation avec la france meme si m6 n'assiste a rien labas...
                    "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

                    Johann Wolfgang von Goethe.

                    Commentaire


                    • #11
                      tu le fait exprès a la base le Maroc a contacté dcns pour avoir des navire de petit tonages donc a la base il voulait pas de fremm(gros tonnages)

                      Eviter un fiasco
                      Prenant acte qu'il n'y a plus aucun espoir pour l'avion de combat, l'Elysée comprend qu'il faut réactiver des dossiers, faute de quoi la visite de Nicolas Sarkozy risque de tourner au fiasco.

                      moi je comprend par reactiver des dossier que le dossier été mort

                      Commentaire


                      • #12
                        Resultat le Maroc se retrouve avec une frégate et 24 avions F-16 a un prix plus qu'aventageux

                        Alors que vous a coté vous payez le prix fort pour vos avions et vos marchandises que vous payez sans broncher

                        Voila la difference entre ceux qui ont des amis et ceux qui ont la frustration de voir que leur voisins ont des amis

                        Commentaire


                        • #13
                          Eviter un fiasco
                          Prenant acte qu'il n'y a plus aucun espoir pour l'avion de combat, l'Elysée comprend qu'il faut réactiver des dossiers, faute de quoi la visite de Nicolas Sarkozy risque de tourner au fiasco.
                          s'il y a fiasco c'est du coté francais, et c'est a eux que tu dois t'adresser, parce que le maroc a bien negocié ses prix et ses credits....


                          Mais quand on voit la Maroc acheter (par ex la Fremm)pour faire plaisir a la France la on peut se demander
                          et pourquoi il n'a pas acheté les rafales? tu t'es pas demandé par hasard?
                          "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

                          Johann Wolfgang von Goethe.

                          Commentaire


                          • #14
                            Resultat le Maroc se retrouve avec une frégate et 24 avions F-16 a un prix plus qu'aventageux

                            Alors que vous a coté vous payez le prix fort pour vos avions et vos marchandises que vous payez sans broncher

                            Voila la difference entre ceux qui ont des amis et ceux qui ont la frustration de voir que leur voisins ont des amis





                            t sérieux? 24 f16 a un prix avantageux ils ont couté 2.4 milliard de dollars soit 100 millions le f16 galek avantageux et amie
                            de notre coté on a acheter 28 su 30 pour 1.5 milliard de dollars cherche l'erreur

                            Commentaire


                            • #15
                              "s'il y a fiasco c'est du coté francais, et c'est a eux que tu dois t'adresser, parce que le maroc a bien negocié ses prix et ses credits.."

                              oui c'est du coté français car a la base la Maroc ne voulais pas de la Fremm mais suite a la pugnacité française il l'on acheter

                              et pourquoi il n'a pas acheté les rafales? tu t'es pas demandé par hasard?

                              elle a pas acheter de rafale car la France ne voulais pas payer une partie du contrat sous forme de crédit qui au contraire a accepter les etats unis

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X