Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Face à la liberté d'expression des étudiants algerien le gouvernement algerien réagit

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Face à la liberté d'expression des étudiants algerien le gouvernement algerien réagit

    Participation des universitaires aux colloques à l’étranger : Le ministère de l’Enseignement supérieur pose ses conditions

    Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a décidé de passer à l’offensive.

    Constatant « des abus flagrants » dans le domaine de la participation des universitaires et chercheurs algériens à des colloques à l’étranger, le ministère a rappelé sévèrement à l’ordre tous les chefs d’établissement de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Des instructions leur ont été données pour soumettre à une série de critères les enseignants ou chercheurs invités à prendre part à une activité scientifique à l’étranger. Le ministère conteste les conditions dans lesquelles se déroule la participation de nos chercheurs à certains colloques.
    Dans une note interne datée du 18 mai et adressée à tous les établissements, le secrétariat général du ministère reproche aux universitaires leur liberté d’initiative ou du moins les excès qui auraient été constatés dans l’exercice de cette liberté. « La liberté d’initiative ne saurait être tolérée lorsque les intérêts ou la politique étrangère du pays sont concernés », explique la note. Selon nos sources, cette note vient mettre de l’ordre dans le chapitre portant sur les relations avec les partenaires étrangers. « Il y a eu un antécédent grave d’où le recours à ces nouvelles dispositions. Récemment, des universitaires ont participé à un colloque autour du dossier du Sahara occidental au Maroc. Nos universitaires ont tenu un discours en contradiction avec les positions de l’Etat algérien. Ce qui a irrité le ministère », a soutenu une source proche du ministère. Autre justificatif relevé est que « le Maroc a décidé d’organiser un colloque sur les juifs marocains et seuls les universitaires algériens ont répondu à cette invitation ».


    Le ministère contre les colloques en été

    Notre source nous informe également qu’ils sont nombreux les chercheurs qui partent pour faire du tourisme scientifique. « Aucun laboratoire sérieux n’organise des colloques en plein mois d’août, les pays qui organisent des forums durant l’été ne font pas de la recherche scientifique, mais plutôt du tourisme scientifique », a soutenu notre source. Fait que confirme Malik Rahmani, porte-parole du Conseil national des enseignants du supérieur (CNES). Ce syndicaliste note que les Tunisiens et Libanais trouvent en l’Algérie un créneau juteux en la matière. « Ils organisent des colloques et invitent en grande pompe les universitaires et chercheurs algériens pour uniquement ramasser de l’argent. L’objectif n’est nullement la recherche scientifique », fera-t-il remarquer. Dorénavant, la participation de nos enseignants à des conférences ou colloques organisés à l’étranger, pouvant représenter un caractère sensible pour la politique étrangère du pays ou pour les intérêts nationaux, est subordonnée à l’accord préalable du ministère. Ce dernier se prononcera sur l’opportunité de la participation lorsque lesdits événements revêtent une sensibilité évidente. Il est utile de se demander toutefois comment le MESR jugera des sujets « touchant aux intérêts de l’Etat ? » Quatre autre points essentiels ont été mis en exergue dans la note du ministère.
    Il demande à tous les établissements universitaires l’élaboration en toute transparence d’un planning des formations à l’étranger. Le ministère somme les directeurs des établissements d’interdire aux enseignants de ne pas participer aux colloques ou forums organisés à l’étranger pendant l’été, d’autant plus que les laboratoires sont fermés durant cette période. Le troisième point concerne la lettre d’accueil. Ce document doit être impérativement signé par le directeur de l’université qui organise le colloque ou le chef d’un laboratoire portant son label. Enfin, la lettre d’accueil doit être personnalisée (le nom de l’enseignent doit figurer sur la lettre d’accueil). Si le syndicat adhère pleinement à l’initiative du ministère, il déplore toutefois son exclusion. « Nous avons demandé au ministre de tutelle de mettre de l’ordre dans la gestion des missions à l’étranger. Nous avons souhaité que le ministère ouvre le débat sur ce dossier avec le partenaire social. Il devait se concerter avec nous avant de prendre une telle décision qui concerne en premier lieu les enseignants. » Ce dernier avait auparavant proposé l’affichage en toute transparence de la liste des bénéficiaires des missions à l’étranger et leur destination.



    Par Nabila Amir

  • #2
    C'est quand meme grave cet histoire !!!!!!

    Commentaire


    • #3
      les Tunisiens et Libanais trouvent en l’Algérie un créneau juteux en la matière. « Ils organisent des colloques et invitent en grande pompe les universitaires et chercheurs algériens pour uniquement ramasser de l’argent. L’objectif n’est nullement la recherche scientifique »
      enfin un peu de verité journalistique....ca nous manquait !

      Commentaire


      • #4
        « Il y a eu un antécédent grave d’où le recours à ces nouvelles dispositions. Récemment, des universitaires ont participé à un colloque autour du dossier du Sahara occidental au Maroc. Nos universitaires ont tenu un discours en contradiction avec les positions de l’Etat algérien. Ce qui a irrité le ministère », a soutenu une source proche du ministère
        U.N.B.E.L.I.E.V.A.B.L.E.

        Defense des peuples opprimés vous avez dit? Je suis d'accord... Le tout est de savoir quel peuple...

        Commentaire


        • #5
          ehhhh oui , le sport national algérien (la critique du politique) , tu peux le pratiquer , mais pas sur le terrain du sahara .
          " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

          Commentaire


          • #6
            On comprend mieux la réaction d'Amnesty International ou d'autre associations elles aussi interdites, face a ce pays.

            La libérté d'expression est bafouée meme en dehors de leur pays !

            Ce ne sont que de simples etudiants, imaginez leur réactions quand c'était leur anciens generaux, a l'image de Khalid Nezzar qui a lui aussi donné son avis sincére !

            Commentaire


            • #7
              il y en a qui demande des videos des etudiants bastonnés par la police royale

              jen ai des tas en stock !!

              avis aux amateurs

              Commentaire


              • #8
                Je peux aussi t'en montrer des étudiants bastonnés a la Sorbonne par les CRS francais pas de souci

                Commentaire


                • #9
                  il y en a qui demande des videos des etudiants bastonnés par la police royale

                  jen ai des tas en stock !!
                  pas besoin , on te croit sur parole

                  sinon , tu penses quoi de ce muselage en régle du peuple le plus libre et le plus rebelle du maghreb du monde de l'univers ........ ??? la révolution serait elle en marche , ou est ce que les Généraux bac-10 vont encore gagner ??
                  " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

                  Commentaire


                  • #10
                    Je peux aussi t'en montrer des étudiants bastonnés a la Sorbonne par les CRS francais pas de souci
                    malheureusement , les seules vidéos qu'on a pas , c'est celles des policiers algériens en train de tabasser leurs citoyens ...... de deux choses l'une :

                    ca n'est jamais arrivé , ou on ne vend pas de Caméra dans les magasins d'electroménager en algérie .............
                    " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

                    Commentaire


                    • #11
                      sinon , tu penses quoi de ce muselage en régle du peuple le plus libre et le plus rebelle du maghreb du monde de l'univers ........ ??? la révolution serait elle en marche , ou est ce que les Généraux bac-10 vont encore gagner ??
                      les muselieres cest pour les voisins

                      ici il est question de sejours vacances exigés par des bras cassés qui squattent des postes de chercheurs...


                      on est tres loin des matraquages royaux...

                      Commentaire


                      • #12
                        les muselieres cest pour les voisins

                        ici il est question de sejours vacances exigés par des bras cassés qui squattent des postes de chercheurs...


                        on est tres loin des matraquages royaux...

                        hahahahahah belle perspective .......... , tu ne pense pas donc ??
                        " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

                        Commentaire


                        • #13
                          --------------------------------------------------------------------------------

                          ehhhh oui , le sport national algérien (la critique du politique) , tu peux le pratiquer , mais pas sur le terrain du sahara .
                          Barka men l'khorti...

                          Tu peux critiquer comme tu veux tout ce que tu veux...
                          Ici, on parle de participation aux colloques aux frais de l'état.

                          L'état à tort ou à raison veut imposer des mécanismes de contrôle sur les activités des chercheurs.
                          Le seul problème est qu'il empêche les libertés académiques comme le prétendent certains.
                          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                          Commentaire


                          • #14
                            malheureusement , les seules vidéos qu'on a pas , c'est celles des policiers algériens en train de tabasser leurs citoyens ...... de deux choses l'une :
                            J'espere que c'est de l'ironie :22: me tente pas jrisque de balancer la sauce

                            Ne jouons pas le jeu de hugo, restons dans le sujet.

                            Il serait bien que Nassim censure hugo quand il pointe le Maroc, comme je l'ai été été dans le meme cas.

                            Commentaire


                            • #15
                              je retiens ca :

                              le syndicat adhère pleinement à l’initiative du ministère

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X