Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La Cour suprême américaine étend le droit de posséder des armes

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La Cour suprême américaine étend le droit de posséder des armes

    La Cour suprême des Etats-Unis a étendu lundi le droit de détention d'armes à feu à tous les Etats et à toutes les villes, à la faveur d'un arrêt sur une interdiction vieille de 28 ans en vigueur à Chicago.


    Par cinq voix contre quatre, les membres de la plus haute institution judiciaire ont étendu un précédent arrêt de 2008 en estimant pour la première fois que tout Américain avait le droit constitutionnel de posséder sa propre arme dans tous les Etats et dans toutes les villes.
    "Nous considérons que le droit (garanti par le) deuxième amendement est pleinement applicable au niveau des Etats", a conclu Samuel Alito, l'un des neuf juges de la Cour suprême.


    La possession d'armes à feu, garantie par le deuxième amendement de la Constitution, s'appliquait jusque-là aux lois ou enclaves fédérales, comme Washington D.C., où la Cour suprême avait cassé une loi bannissant les armes en 2008.
    En septembre 2009, l'institution avait relancé le débat sur les armes à feu en jugeant recevable une plainte contre une mesure en vigueur à Chicago qui en limite la possession.Cette disposition locale était dénoncée devant la plus haute juridiction fédérale par des groupes de défense des droits individuels et des personnes.


    Sujet explosif

    La décision de la Cour suprême, lundi, constitue ainsi une victoire pour quatre citoyens de Chicago, deux groupes de défense du port d'armes et la très influente National Rifle Association. Elle sonne en outre comme une défaite pour la ville de Chicago qui défendait ses mesures mises en place au nom de l'exercice d'un pouvoir local et de la sécurité publique.
    La loi et l'interdiction des armes de poing dans la banlieue d'Oak Park, dans l'Illinois, figuraient parmi les mesures de contrôle des armes les plus restrictives.

    Le sujet des armes à feu est parmi les plus controversés au sein de la société américaine. En 2008, les neuf membres de la Cour suprême s'étaient divisés en deux camps, cinq voix pour les conservateurs et quatre pour les libéraux.
    L'arrêt de 2008 interdisait à l'administration fédérale d'imposer des restrictions sur la détention d'armes, sans préciser les choses au niveau des Etats fédérés ni des administrations locales.

    On considère que les Etats-Unis, avec 250 millions d'armes à feu en circulation pour une population de 307 millions d'habitants, ont le taux de possession d'armes le plus élevé de la planète.
    En moyenne, selon les statistiques fédérales, 80 décès par balles sont enregistrés chaque jour, dont 34 homicides. A Chicago, 80% des 510 meurtres recensés en 2008 ont été commis avec des armes à feu.
    Pour nombre de sociologues travaillant sur la question, les limitations qu'ont mises en uvre quelques villes américaines restent cependant symboliques.


    Par Henri-Pierre André, Jean-Loup Fiévet et Marine Pennetier pour le service français, édité par Gilles Trequesser
    Source : Reuters
    La pire chose pour l'Homme, serait qu'il meurt idiot.
    De grâce épargnez-moi la prolixe, la syntaxe et la chiffrerie à tout va
    .
    Merci.
    " TOUCHE PAS A MA NAPPE ALBIENNE "

  • #2
    Bonjour tout le monde!

    C'est un retour a la loi du "far west",ou quoi?
    On collera les assassinats "suspects" sur le dos des règlements de compte entre gangs?
    Les mercenaires "embauchés" en Irak ou en Afghanistan commencent à retourner au bercail et ne risquent pas de chomer.
    Ca va etre la méga-khalota à la Mad Max...

    A+.
    La pire chose pour l'Homme, serait qu'il meurt idiot.
    De grâce épargnez-moi la prolixe, la syntaxe et la chiffrerie à tout va
    .
    Merci.
    " TOUCHE PAS A MA NAPPE ALBIENNE "

    Commentaire


    • #3
      30.000 morts, par armes à feu, chaque année, aux Etats-Unis

      Au delà de la croissance du pib américains, notamment celles des armes, il y a des drames qui créent des emplois.

      A ce propos, il est bon de rappeler certaines statistiques : les Etats-Unis détiennent le record du taux de mortalité par armes à feu dans les zones hors conflits. Si l’on prend en compte le total des morts par armes à feu aux Etats-Unis en 2003, on recense 30.242 victimes (soit 83 par jour) répartis comme suit : 17.108 suicides, 11.829 homicides et 762 tirs non-intentionnels ou accidentels.
      --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
      Une fillette tue son frère...

      Un drame qui pose une nouvelle fois la question du port d'armes à feu... Hier, aux Etats-Unis, près de Los Angeles, une petite fille de trois ans a tué par accident son frère en jouant avec une arme à feu, un Colt 45 chargé.

      Alors que le père était au travail et que la mère était occupée dans une autre pièce, la petite Ariana aurait trouvé l'arme sous un lit et l'aurait pointée sur son frère Ruben, avant d'appuyer sur la gâchette. Agé de deux ans, le frère a reçu la balle en pleine poitrine et est mort à l'hôpital. "C'est une tragédie. Il n'y a pas d'autre mot pour décrire ce qui s'est passé" a déclaré Greg Terry, le porte-parole de la police locale.

      Si l'on possède des armes à feu à la maison, il est important de s'assurer qu'elles sont en lieu sûr" a-t-il ajouté.

      En l'espace de dix ans, plus de 2000 mineurs ont été tués par accident, avec une arme à feu aux Etats-Unis. K.M.
      L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

      Commentaire


      • #4
        Hbibna zek bonjour!

        Très interressant.Aurais-tu les statistiques des 10 dernières années ou bien un lien, si possible?
        Merci.

        A+.
        La pire chose pour l'Homme, serait qu'il meurt idiot.
        De grâce épargnez-moi la prolixe, la syntaxe et la chiffrerie à tout va
        .
        Merci.
        " TOUCHE PAS A MA NAPPE ALBIENNE "

        Commentaire


        • #5
          Moi je suis pour le port d'armes. Mais aux Etats-Unis, le probleme est que pratiquement n'importe qui peut en avoir.

          Commentaire


          • #6
            Ca va etre la méga-khalota à la Mad Max...
            C'est ça! vont finir par s'entre-tuer et s'exterminer mutuellement!!!
            "La chose la plus importante qu'on doit emporter au combat, c'est la raison d'y aller."

            Commentaire


            • #7
              Les massacres à l’arme à feu aux Etats-Unis : 10 morts, à Red Lake, le 22 mars 2005

              Ce n'est pas des stats mais l'étude est complète.

              par Cédric POITEVIN, Chargé de mission au GRIP, et Ilhan BERKOL, Chargé de recherche au GRIP

              23 mars 2005


              Le lundi 22 mars 2005, dans la réserve indienne de Red Lake, dans l’Etat américain du Minnesota, un adolescent a mortellement blessé son grand-père et l’amie de celui-ci. Par la suite, il s’est rendu à son école où il a ouvert le feu, tué sept personnes en blessant une autre quinzaine avant de se donner la mort après un échange de tirs avec la police. Selon les autorités, ce massacre aurait été perpétré au moyen des armes de service de son grand-père, policier à Red Lake : deux armes de poing et un fusil de chasse. L’adolescent s’était par ailleurs emparé d’un gilet pare-balles et de la voiture de service de son grand-père[1].

              48 morts dans les écoles américaines depuis 1997

              Depuis 1997, 17 massacres à l’arme à feu ont eu lieu dans des écoles américaines faisant au total 48 morts et plus de 90 blessés[2]. Dernièrement, plusieurs fusillades ont fait la une des actualités américaines mettant en évidence les problèmes soulevés par la disponibilité et la détention d’armes.

              Le 2 juillet 2004, un ancien employé d’une usine du Kansas a ouvert le feu à l’intérieur de celle-ci, tuant cinq personnes au moyen de deux armes de poing et s’est donné la mort par la suite
              [3].
              Le 12 mars 2005, dans le Wisconsin, un homme a tué sept personnes lors d’un office religieux avant de retourner son arme de poing de 9mm contre soi[4].
              Quelques jours auparavant, un enfant de quatre ans avait blessé grièvement son frère cadet de deux ans avec l’arme chargée et toute neuve que sa mère gardait dans son sac à main pour se défendre contre le vol [5].

              En Europe

              Ce type d’événements ne se déroule pas exclusivement aux Etats-Unis. Ces dernières années, l’Europe a également été le théâtre de fusillades semblables comme le drame de Nanterre en France (le 27 mars 2002 et qui a fait 8 morts), la tuerie dans une école maternelle en Allemagne (le 26 avril 2002, qui a provoqué la mort de 17 personnes), le massacre de Dunblane en Grande-Bretagne (le 13 mars 1996, lorsque 16 personnes furent tuées) ou encore celui du Parlement cantonal de Zoug en Suisse (le 27 septembre 2001, qui a fait 15 victimes). Toutefois, leur fréquence est beaucoup plus élevée aux Etats-Unis que dans n’importe quel autre pays industrialisé.

              30.000 morts, par armes à feu, chaque année, aux Etats-Unis

              A ce propos, il est bon de rappeler certaines statistiques : les Etats-Unis détiennent le record du taux de mortalité par armes à feu dans les zones hors conflits[6]. Si l’on prend en compte le total des morts par armes à feu aux Etats-Unis en 2003, on recense 30.242 victimes (soit 83 par jour) répartis comme suit : 17.108 suicides, 11.829 homicides et 762 tirs non-intentionnels ou accidentels[7].

              Douze fois plus d'homicides par arme à feu aux Etats-Unis qu'en Europe

              En ce qui concerne uniquement les homicides par armes à feu, les chiffres y sont les plus élevés parmi les pays industrialisés : après un pic en 1993 de 17.048 victimes, le nombre de morts par an s’est stabilisé autour de 11.000 (en 2003, 11.041)[8]. Toutefois, ces chiffres restent disproportionnés en comparaison des chiffres européens : en 2002, les USA ont connu 10.801 homicides pour 275 millions d’habitants tandis que l’UE a compté 1.260 homicides pour 376 millions d’habitants[9]. Cela signifie que, proportionnellement, il y a 12 fois plus d'homicides par arme à feu aux Etats-Unis qu'en Europe.
              Les statistiques américaines des crimes perpétrés à l’aide d’armes à feu sont également très élevées : en 2003, on en dénombrait 347.705, soit 119,6 pour 100.000 habitants [10].

              La grande disponibilité en armes à feu accroît la violence

              Les études scientifiques les plus récentes menées sur les effets des armes à feu ont notamment établi deux constats :

              Premièrement, dans les pays industrialisés, il existe un lien entre la disponibilité des armes et leur utilisation en dehors du motif pour lequel elles ont été achetées. En effet, plus il y a d’armes disponibles, plus grande est la possibilité que celles-ci soient utilisé[11]. Il est clair que des drames comme celui impliquant un enfant de quatre ans et son frère cadet ou celui de Red Lake, ne sont possibles que parce que la disponibilité des armes est importante et immédiate. Le dernier épisode en date illustre particulièrement bien le danger de la disponibilité des armes qui a été souligné par des études effectuées au niveau international : elle peut encourager la préméditation de leur usage, qu’il s’agisse d’homicides ou de suicides. Elle permet ainsi de planifier le meurtre de plusieurs personnes suivi tout de suite après du suicide du meurtrier mais également de faciliter l’usage d’une arme sous le coup d’une pulsion (« same-day crisis »)[12]. Enfin, on remarque que la disponibilité des armes est fortement corrélée avec les suicides et les « féminicides » (meurtres de femmes)[13], actes souvent commis dans le cadre du foyer qui est aussi le lieu de détention de l’arme[14].

              Deuxièmement, les détenteurs d’armes et leur entourage sont plus enclins à être victimes de crimes violents par armes à feu que les non-détenteurs[15]. En outre, ils ont aussi un mode de vie généralement plus violent que les non-détenteurs. Ainsi, les armes ayant servi lors de ces fusillades étaient des armes détenues en toute légalité ce qui n’a pas réduit pour autant leur dangerosité pour le détenteur comme pour son entourage. En effet, les dernières statistiques américaines prouvent que pour une utilisation légalement justifiable d’une arme détenue par un particulier (par exemple, dans le cadre d’une légitime défense), il y en a 22 légalement injustifiables, à savoir 4 utilisations dans le cadre de tirs non intentionnels ou accidentels, 7 utilisations dans le cadre d’assauts criminels ou d’homicides et 11 utilisations dans le cadre de suicides tentés ou réussis[16].

              [1] Voir « L’adolescent tueur de Red Lake ou l’ange de la mort », La Libre Belgique du 23 mars 2005 et www.cnn.com

              [2] Voir « Une longue liste », Le Soir du 22 mars 2005 et sur http://news.bbc.co.uk

              [3] Voir « Gunman kills five at Kansas plant », article du 3 juillet 2004 sur http://news.bbc.co.uk

              [4] Voir « Church shooting baffles US police », article du 13 mars 2005 sur http://news.bbc.co.uk

              [5] Information diffusée le 13 mars 2005 sur CNN et Euronews

              [6] S.NOLET, La détention d’armes par les civils. Armes à feu : un enjeu en matière de santé publique, Rapport du GRIP, 2001, p.15

              [7] Voir sur le site www.bradycampaign.org

              [8] Voir les statistiques du US Department of Justice http://www.ojp.usdoj.gov/bjs/glance/...uncrimetab.htm

              [9] http://www.uphs.upenn.edu/ficap/foru...t04lemaire.pdf rapport de septembre 2004

              [10] Voir les chiffres disponibles sur http://www.ojp.usdoj.gov/bjs/glance/...uncrimetab.htm

              [11] Voir sur le site de Firearm Injury Center www.uphs.upenn.edu

              [12] Informations données par M.KILLIAS, professeur à l’Ecole des sciences criminelles de Lausanne, au colloque European Firearms Violence Data : Limitations and Research Opportunities, Small Arms Survey, 15 mars 2005, Genève.

              [13] Ibid. 86% des meurtres de femmes sont commis dans le cadre du foyer pour seulement 34% des meurtres d’hommes.

              [14] Ibid.

              [15] Voir l’étude réalisée par International Crime Victimization Survey sur www.unicri.it/icvs et les informations de M.KILLIAS

              [16] Voir sur le site www.bradycampaign.org
              Dernière modification par zek, 29 juin 2010, 15h26.
              L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

              Commentaire


              • #8
                Hbibna zek bonjour!

                Merci d'avoir pris la peine.Nous avons une idée sur la conception de la criminalité dans certaines contrées.

                A+.
                La pire chose pour l'Homme, serait qu'il meurt idiot.
                De grâce épargnez-moi la prolixe, la syntaxe et la chiffrerie à tout va
                .
                Merci.
                " TOUCHE PAS A MA NAPPE ALBIENNE "

                Commentaire


                • #9
                  ca doit etre un super sentiment fou de posseder son arme automatique et la mettre á proximité sur la table de nuit ou dans le tiroire de la cuisine et des que qu un noir américain s approche du jardin, on lui tire une balle dans la tete, ils sont fous ces américains, pourtant ils ont la polica la plus proefessionell du monde

                  Commentaire


                  • #10
                    Ils disent qu'ils vont faire la distribution qu'aux gens hônnetes (red nek) pas au voyous (noir et latino) ni aux terro (musulmans)

                    Non ça a un rapport avec les multinationales fabricants des armes et l'armée (generaux mafieux)
                    Dernière modification par mahjoub, 30 juin 2010, 16h46.
                    La haine aveugle

                    Commentaire

                    Chargement...
                    X