Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le gouvernement syrien démissionne

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le gouvernement syrien démissionne

    Le gouvernement syrien dirigé depuis 2003 par le Premier ministre Mohammad Naji Otri a présenté mardi sa démission au chef de l'Etat Bachar al-Assad, qui l'a acceptée, a annoncé la télévision publique.

    Le nouveau gouvernement, dont la composition devrait être connue d'ici la fin de la semaine, aura pour tâche de mener à bien le programme de réformes que Bachar al-Assad doit annoncer incessamment.

    Parmi ces réformes doivent figurer l'abrogation de l'état d'urgence, la libéralisation de la presse et l'instauration du pluralisme politique, réclamées par les manifestants.

    Cette démission intervient alors que le régime est confronté depuis deux semaines à une contestation sans précédent, dans le sillage des révoltes qui secouent le monde arabe. Cent trente personnes auraient été tuées pendant les manifestations, selon des militants, une trentaine selon un bilan officiel.

    Ce mardi, le pouvoir a mobilisé des centaines de milliers de personnes pour afficher la popularité du président.

    Fôrets de drapeaux syriens, des multitudes de portraits du président Assad, une foule a convergé à pied ou transportés en bus sur la place des Sept Fontaines à Damas face à l'imposant bâtiment de la Banque centrale où a été tendu un immense portrait du chef de l'Etat.

    «Dieu, la Syrie, Bachar et c'est tout», «Par notre âme, par notre sang, nous nous sacrifierons pour toi, Bachar», scandaient les manifestants. Il s'agit des plus importantes manifestations depuis l'arrivée au pouvoir de Bachar al-Assad en 2000.
    Libération
    ta3adadat el assbabo wal karhato wahidatton faman lam yakrah bi la routine kariha bi ssiwaha

  • #2
    A mon avis, ce que veut le peuple syrien, c'est deboulonner les trabelsis locaux, c'est a dire les alaouites.

    Commentaire


    • #3
      ca ressemble au scénario tunisien et égyptien...
      "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

      Johann Wolfgang von Goethe.

      Commentaire


      • #4
        Bonjour

        ca ressemble au scénario tunisien et égyptien...
        tu crois ?


        sur la photo :Manifestation de soutien au président Bachar al-Assad, le 29 mars 2011 à Damas.



        .


        Nul n’est plus désespérément esclave, que ceux faussement convaincus d’être libres"-JWVG

        Commentaire


        • #5
          sur la photo :Manifestation de soutien au président Bachar al-Assad, le 29 mars 2011 à Damas.
          Après des décennies de martellement idéologique, de diminution de capacités d'analyse et de discernement, se forme une couche mince d'abrutis.
          Quand un individu passe toute sa vie en prison il appréhende mal la sortie vers l'Air libre.
          وإن هذه أمتكم أمة واحدة

          Commentaire


          • #6
            tu crois ?


            sur la photo :Manifestation de soutien au président Bachar al-Assad, le 29 mars 2011 à Damas.
            au Yemen aussi il y a eu une manifestation pour le président yemenit d'environ un million de personnes, et c'est pas ça qui va le sauver
            Dernière modification par aygher, 29 mars 2011, 15h31.
            "L'habit ne fait pas le moine", certes... mais... "si tu cherche un moine, cherche-le parmi ceux qui portent l'habit"...

            Commentaire

            Chargement...
            X