Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Migrants et Refugiés en Italie : Critiques italiennes contre la France et l'UE

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Migrants et Refugiés en Italie : Critiques italiennes contre la France et l'UE

    La tension monte entre l'Italie et la France sur le problème des migrants arrivés sur l'île de Lampedusa (sud de l'Italie) qui tentent de traverser la frontière pour entrer en France et sont renvoyés par la police française du côté italien.

    La sous-secrétaire d'Etat italienne Stefania Craxi a indiqué jeudi que la France n'assumait pas ses responsabilités en refusant de partager la prise en charge d'une partie des 16 000 migrants provenant d'Afrique du Nord, qui ont débarqué depuis janvier sur l'île méridionale italienne.

    "Cette urgence humanitaire ne concerne pas seulement l'Italie et nous demandons que Paris montre sa solidarité et sa générosité comme dans les relations entre pays membres de l'UE", a indiqué M. Craxi.

    Malgré l'existence d'un traité bilatéral, selon lequel la France a le droit de renvoyer tous les migrants venant d'Italie, Mme Craxi a appelé à une plus grande flexibilité et à une meilleure coopération des autorités françaises, ont rapporté les médias locaux.

    En mars, plus de 3 300 migrants tunisiens venant du sud d'Italie avait débarqué dans la ville de Ventimiglia, situé à 10 km au sud de la frontière française.

    Ventimiglia est un point de transit, d'où les réfugiés tentent de traverser la frontière pour entrer en France (par train ou à pied). Mais ils sont systématiquement renvoyés en territoire italien par les autorités françaises, qui ont adopté une politique plus stricte envers les réfugiés.

    Ces dernières semaines, quelque 600 migrants ont été interceptés et renvoyés par la police frontalière française. Face à cet un afflux massif de migrants venant d'Italie, la France a renforcé les contrôles frontaliers en ajoutant plus de 300 policiers le long des chemins de fer.

    Le maire de Ventimiglia, Gaetano Scuillino, a exprimé ses préoccupations, il redoute que sa ville se transforme en "Lampedusa du nord". Un nouveau centre d'accueil de migrants a ouvert jeudi à Ventimiglia, mais il n'y pas toujours pas assez de place pour héberger tous les réfugiés renvoyés par la France, a-t-il ajouté.

    Répondant aux critiques italiennes, le gouvernement français a déclaré jeudi qu'il était de la responsabilité de l'Italie de rapatrier les réfugiés, en conformité avec les accords Schengen.

    quotidien du Peuple Chine
Chargement...
X