Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Réouverture imminente de la frontière entre l'Egypte et Gaza

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Réouverture imminente de la frontière entre l'Egypte et Gaza

    L'Egypte va rouvrir de manière permanente la frontière avec Gaza afin d'alléger le blocus imposé par Israël à ce territoire, annonce le ministre égyptien des Affaires étrangères.


    L'Egypte va rouvrir de manière permanente la frontière avec Gaza afin d'alléger le blocus imposé par Israël à ce territoire, a annoncé vendredi 29 avril le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil al-Arabi, sur la chaîne de télévision Al-Jazira.

    L'Egypte "va prendre des mesures importantes pour aider à alléger le blocus dans les jours à venir", a-t-il déclaré, précisant que son pays n'accepterait plus que le terminal frontalier situé à Rafah reste bloqué. Nabil al-Arabi a qualifié de "honteuse" la décision de fermer ce terminal, seul point d'entrée de la bande de Gaza à ne pas être contrôlé par Israël.

    Pressions internationales
    Jusqu'à présent, l'Egypte n'ouvrait le terminal de Rafah qu'exceptionnellement, pour des raisons humanitaires. Imposé en juin 2006 à la suite de l'enlèvement d'un soldat israélien, le blocus de la bande de Gaza a été considérablement renforcé après la prise de contrôle du territoire en juin 2007 par les islamistes du Hamas. Israël l'a ensuite assoupli à la suite d'intenses pressions internationales après la mort de neuf Turcs dans un assaut de sa marine le 31 mai 2010 contre une flottille humanitaire qui tentait d'atteindre le territoire palestinien. Mais il a maintenu un strict blocus maritime, l'interdiction des exportations et les très strictes restrictions à la circulation des personnes à l'entrée et à la sortie de Gaza.

    Le 11 février, lorsque le président égyptien Hosni Moubarak avait cédé le pouvoir sous la pression de la rue, des milliers de Palestiniens à Gaza avaient fêté son départ, espérant qu'il permettrait la fin du blocus du territoire.

    Nouvelobs.com

  • #2
    L'Egypte va rouvrir de manière permanente la frontière avec Gaza afin d'alléger le blocus imposé par Israël à ce territoire, annonce le ministre égyptien des Affaires étrangères.



    Ce sont là les fruits de la révolte populaire.

    Israël doit regretter son pion Moubarek qui garantissait la blocus de Gaza.

    Et dire que certains dans ce Forum traitaient la révoltes arabe de « révoltes de pacotilles ».

    Commentaire


    • #3
      j ai failli crié de joie. je pensais que c etait la frontiere maroco-algerienne. punaise!!!
      KechMarra centrum

      Commentaire


      • #4
        j ai failli crié de joie. je pensais que c etait la frontiere maroco-algerienne. punaise!!!
        Non non, je t'en prie laisse éclater ta joie, c'est encore plus important c'est vital pour Gaza

        Commentaire


        • #5
          Bonne Nouvelle !
          « Celui qui ne sait pas hurler , Jamais ne trouvera sa bande " CPE

          Commentaire


          • #6
            Le piège se referme sur Israël

            L'Etat hébreu comptait sur l'immobilisme de ses voisins arabes pour poursuivre sa politique actuelle : l'annonce d'un accord entre Fatah et Hamas le prend par surprise. Par Jean Daniel.
            Depuis quelques années, on peut dire que tout allait pour le mieux en Israël, en dépit d'un gouvernement très discuté à l'étranger. La sécurité était garantie par les murs de protection, par les réseaux de contrôle, par l'isolement de Gaza et par l'entente avec la Jordanie et avec l'Egypte.
            Les opinions publiques arabes étaient à la fois hostiles aux Israéliens mais davantage préoccupées par le despotisme dont elles étaient les victimes. Sur le plan international, après le désastreux échec des relations avec la Turquie, les relations avec l'Inde la Chine et la Russie n'avaient jamais été meilleures.

            Que rien ne change

            Sans doute le spectre de l'intervention iranienne s'appuyant sur le Hezbollah libanais et sur le Hamas palestinien n'a pas cessé de hanter les esprits des stratèges israéliens ainsi que celui de leurs alliés militaires américains. Mais chacun escomptait que rien ne changerait avant longtemps.

            Jamais on n'avait eu autant bonne conscience pour occuper l'antique Judée Saint Marie et pour augmenter chaque jour les colonies de peuplement. On avait même réussi à vaincre tous les plans américains pour obtenir un gel des implantations qui faciliteraient le retour aux négociations des Israéliens avec les Palestiniens de Ramallah.

            Abbas en a eu assez

            Le président de cette autorité, M. Mahmoud Abbas, était supposé devoir tout accepter puisque le Hamas était à la fois l'ennemi des Palestiniens qui étaient sous son autorité et l'ennemi des Israéliens.

            Et puis un jour est venu (on se demande comment des hommes intelligents n'avaient pas prévu qu'il arriverait) où le président Abbas en aurait assez de se laisser berner par les Israéliens et tenterait à la fois de se réconcilier avec le Hamas et de se faire reconnaître par les Nations unies.

            C'était une manœuvre d'une extrême habilité car les hommes du Hamas avait beau déclaré qu'ils désiraient en principe la disparition d'Israël ils ne pouvaient être indifférents à la possibilité de se faire reconnaître par les Nations unies.

            Nous en sommes là et les Israéliens ont le choix : ou bien de programmer leur patrie en danger et de répondre à une épreuve de force ou bien de proposer aux Palestiniens réunis dans un seul Etat d'inaugurer une nouvelle négociation.

            Jean Daniel - Nouvelobs.com

            J'aime bien quand il dit : les opinions Arabes au lieu de dire la rue Arabe

            Commentaire


            • #7
              Non non, je t'en prie laisse éclater ta joie, c'est encore plus important c'est vital pour Gaza
              excatement!

              Commentaire


              • #8
                moi je suis très heureux , et fier du peuple egyptien , Allah a maudit ce moubarak le traître et hamdouillallah dieu nous a n'a débarrasser

                Commentaire


                • #9
                  Jamais on n'avait eu autant bonne conscience pour occuper l'antique Judée Saint Marie et pour augmenter chaque jour les colonies de peuplement. On avait même réussi à vaincre tous les plans américains pour obtenir un gel des implantations qui faciliteraient le retour aux négociations des Israéliens avec les Palestiniens de Ramallah
                  "Judée Samarie" et non pas "Judée Saint Marie"

                  Commentaire


                  • #10
                    Moi je vois plutôt un coup pour résoudre le problème palestinien entre Israël et l'Égypte. Israël tente le maximum d'annexer Gaza à l'Égypte et la Cisjordanie deviendra Palestine puisque il est impossible de créer un état palestinien entre la bande de Gaza à l'est et l'autre partie à l'ouest.
                    Je sens un coup ici mais bon une bonne nouvelle pour les gens de Gaza cette ouverture des frontières malgrés le doute sur cette mesure.
                    Pas à la tique ..

                    Commentaire


                    • #11
                      Ah, ils sont malins ces Israêliens, ils veulent refiler l'eau du bain avec le bébé à l'Egypte, c'est à dire Gaza.

                      Parce que Moubarak, voulait faire le contraire en fermant la frontiière.
                      L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

                      Commentaire


                      • #12
                        Le Fatah et le Hamas ont senti l'arnaque en se précipitant à s'entendre cette semaine aprés leur rencontre mais à force de voir la bande de Gaza dominée par le Hamas trouver un peu de souffle avec son annexe à l'Égypte la Cisjordanie dominée par le Fatah ne trouvera mieux que de se déclarer la Palestine officielle avec un blocus aérien et contrôle des frontières avec interdiction de passage terrestre par Israël vers ce terrotoire á partir de Gaza. Cette idée était discutée depuis des années et il a fallu attendre la chute de Moubarak qui refusait l'ouverture des frontières pour pouvoir la remettre à l'Égypte. Les Pharaons imposeront leur loi dans ce terrotoire pour éviter le lancement de rockettes et ainsi éviter les raids israëliens. Enfin, l'avenir nous le dira.
                        Pas à la tique ..

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X