Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sahara occidental : sérieux camouflet de la diplomatie algérienne

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sahara occidental : sérieux camouflet de la diplomatie algérienne

    Par Le Matin.dz

    Barack Obama recevait pour la première fois vendredi le roi du Maroc Mohammed VI, allié des Etats-Unis. Une occasion de trancher la position américaine sur la question du Sahara occidental.

    Barack Obama et Mohamed VI.
    Les Etats-Unis appuient le plan d'autonomie marocain pour le Sahara occidental. Il a été affirmé lors de la rencontre entre Barack Obama et le roi du Maroc. La délcaration a un effet de bombe sur le département des affaires étrangères et surtout le palais d'El Mouradia, grand ordonnateur de la diplomatie algérienne. Ce positionnement américain constitue donc un sérieux revers pour la diplomatie algérienne qui s'est démenée plus qu'auparavant ces dernières semaines au profit du peuple sahraoui, dénonçant à tout va les violations des droits de l'homme au Sahara occidental.

    Le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, a ainsi affirmé que ce plan était aux yeux des Etats-Unis "sérieux, réaliste et digne de foi". Ce plan "représente une approche potentielle qui peut satisfaire les aspirations des habitants du Sahara occidental pour diriger leurs propres affaires dans la paix et la dignité", a-t-il ajouté lors de son point de presse à la mi-journée.

    Cette position ferme des Etats-Unis constitue une victoire pour la diplomatie marocaine. Mais un échec patent pour le département de Lamamra. Au-delà pour le Front Polisario et ses nombreux défenseurs. Le positionnement des Etats-Unis sur le plan marocain rejoint celui de la France et d’un certain nombre de pays qui comptent au sein du conseil de sécurité de l’Onu.

    Pourtant ce dossier avait jeté une ombre en début d'année sur les relations entre Washington et Rabat. En avril, les Etats-Unis avaient un temps proposé que le mandat de la mission des Nations unies dans la région, la Minurso, soit élargi aux droits de l'homme. Mais ce projet avait été vivement contesté par Rabat, qui avait décidé de reporter sine die un important exercice militaire bilatéral.

    Au demeurant le soutien américain au royaume marocain, considéré d’ailleurs comme son allié fidèle dans la région, n’est pas nouveau. Car le Maroc fait partie depuis 2004 des "alliés majeurs non-OTAN" des Etats-Unis, un statut privilégié qui permet notamment la levée de restrictions sur des ventes d'armements. A ce propos les dernières acquisitions militaires marocaines l’ont été auprès des Etats-Unis.

    Bouteflika, l'éternel absent

    Il s'agit certes de la première visite du monarque à la Maison Blanche depuis 2004, quand il avait été reçu par le prédécesseur de M. Obama, George W. Bush. En revanche, en 14 ans de règne, soit autant que le roi du Maroc, Abdelaziz Bouteflika n'a pas décroché un seul tête à tête avec les deux présidents américains. D'ailleurs, hormis Ben Bella qui a été reçu par Kennedy et Chadli par Ronard Regean, aucun autre chef d'Etat n'avait foulé la pelouse de la Maison Blanche. L'activisme international de Bouteflika durant ses deux premiers mandats ne lui pas permis d'obtenir une visite du président américain. Et sur le plan africain, l'Algérie de Bouteflika a essentiellement utilisé une diplomatie du chèque, en effaçant notamment les dettes de nombreux pays pour gagner leurs faveurs. Une politique couteuse pour le pays avec des résultats très aléatoires.

    Cette visite du roi du Maroc avec bien sûr l'aval donné à son plan d'autonomie illustre l'échec de notre diplomatie. Et nous renvoie aux limites aux méthodes de Bouteflika, car il est évident que ce département plus que certains autres dépend directement de la présidence.

    Yacine K.

  • #2
    Je pensais avoir deja poste cet article...

    Commentaire


    • #3
      la majorité des quotidiens algériens a escamoté le camouflet subi par leur diplomatie , sauf TSA et LE MATIN DZ , qui ont le courage journalistique de rendre compte de cette défaite , alors que chaque jour des articles fustigent le Maroc , aujourd'hui , c'est la douche froide

      Commentaire


      • #4
        haddou citation
        le camouflet subi par leur diplomatie , c'est la douche froide.



        Et pourtant rien de nouveaux , le maroc est dans une telle difficulté qu'il analyse chaque mots de la parole diplomatique américaine pour crier victoire .
        le royaume de la manipulation

        Commentaire


        • #5
          Galaxy


          je te conseille de revenir sur les quotidiens algériens tout au long de cette visite , avec des article de propagande sur le fiasco que va subir le Maroc et bla bla bla , aujourd'hui c'est le silence total à l'exception de TSA et le MATIN DZ qui ont reconnu la défaite de leur diplomatie , on s'attendait à voir les américains faire un revirement , mais sans succès , pour les droits de l'hommes c'est une obligation pour le pays d'améliorer ces droits pour tous les citoyens sans exclusives, on n'est pas contre mais sans ingérence

          Commentaire


          • #6
            Il n'y a pas de défaite de la diplomatie Algérienne, car les états-unis sont un pays et le Maroc un autre, ils ont des relations anciennes et cette typologie ne bénéficie en rien à un simple mouvement indépendantiste, qui n'est pas autre chose qu'une grosse association aux yeux de Washington, en plus vu que les américains sont pragmatiques, si ce peuple ne se bat pas réellement sur le terrain militaire, c'est qu'il est pas crédible ou content de son sort, par conséquent pour le moment ils privilégient leurs relations d'état à état avec le Maroc il s'entend...

            L'Algérie n'est qu'un tiers observateur...

            Commentaire


            • #7
              haddou

              Tiens sert toi avec cet article d'El-Watan qui explique les vraies raisons de la visite express de Mohammed VI aux Etats-Unis.

              Mohammed VI en perte de vitesse sur le dossier du sahara occidental
              le Roi cherche le soutien d’Obama


              http://www.algerie-dz.com/forums/sho...d.php?t=299626

              Votre Roi avait la diarrhée sur le dossier du Sahara, car il a senti le vent tourné, il est parti aux Etats-Unis pour recevoir un calment de Doc Obama (soutient habituel des Etats-Unis au plan d'autonomie). C'est ca la finalité de l'histoire. Il n y aucun exploit. Au contraire dans le communiqué conjoint, les Etats-Unis confirment leur soutien à Christopher Ross et appellent au respect des droits de l'homme dans les provinces du sud.
              Dernière modification par icosium, 23 novembre 2013, 11h06.
              Proverbe Chinois : "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir"

              Commentaire


              • #8
                L'Algérie n'est qu'un tiers observateur...
                Exact. On veut nous mettre dans l'histoire bessif. D'où toute cette propagande à toujours parler de l'Algérie dans cette affaire.

                L'Algérie n'a absolument rien à gagner ni à perdre. Le Maroc a tout à perdre. Tu crois que les Occidentaux font tout ça gratis ? Le Maroc a ouvert ses fesses en grands et les Occidentaux adorent ça. Et, il est toujours dans la mer2.

                Ça va me faire rire quand les Marocains vont aller voir les Saharaouis et leur dire vous êtes marocains devant un GI américain.

                Le Rif pris avec la France et l'Espagne, le centre le royaume de Lyautey et le SO avec l'armada France, G-B, USA.

                Après, il faudra écrire tout ça dans les livres d'histoire.

                Quand au matin.dz c'est un site de traitres et ça fait longtemps. Un journal qui se croit za3ma intellectuel et qui parle comme dans les bars de café.
                Dernière modification par Louny, 23 novembre 2013, 11h00.

                Commentaire


                • #9
                  Tiens sert toi avec cet article d'El-Watan qui explique les vraies raisons de la visite express de Mohammed VI aux Etats-Unis
                  par Louny

                  ça c'est ce que raconte votre presse , mais dans la réalité , ça fait partie des relations internationales , un pays doit défendre ses intérêts et être vigilant , l’Algérie a tout fait pour torpiller ce voyage par son lobby , oubliant sa neutralité
                  maintenant que les choses sont clarifiées , il faut passer à autre chose

                  Commentaire


                  • #10
                    @haddou

                    Ce que tu cites ce n'est pas moi qui l'ai posté.

                    Vous êtes obsédé par l'Algérie. Le SO, c'est votre problème. Vous l'avez envahi et voulez tout nous mettre sur le dos car vous n'avez rien pour justifier cette invasion.

                    Mais, ne comptez pas sur notre soutien pour votre entreprise funeste.

                    Commentaire


                    • #11
                      Mais, ne comptez pas sur notre soutien pour votre entreprise funeste.

                      on vous demande seulement de réspecter votre engagement de 1974 par Feu Boumedienne qui défendait la marocanité du sahara ,

                      voici un extrait de son discours au sommet arabe à Rabat ;


                      «La dernière fois, les frères ont jugé bon de travailler dans un cadre bilatéral. Le problème donc intéresse dorénavant la Mauritanie et le Maroc. Je dis donc que je suis d’accord et qu’il n’y a aucun problème. Je n’ai aucun problème de frontières ni aucun problème de territoire, mais le problème pour moi est un problème de sécurité aux frontières de mon pays.

                      Je suis chef d’Etat responsable d’une révolution. Si une guerre venait à éclater entre le Maroc et l’Espagne, cette guerre aura inévitablement des répercussions. Si une guerre venait à éclater avec l’Espagne, elle aura inévitablement des répercussions sur toute la région. C’est vrai, également, que les frontières qui séparent l’Algérie et cette région encore colonisée n’ont pas encore été définies.

                      “ Mes frères, si donc le délégué algérien a essayé au cours du Conseil des ministres de dire qu’il est nécessaire que les Présidents se rencontrent et discutent, cela ne doit pas être interprété comme si l’Algérie avait des problèmes ou voudrait les créer. “ Bien au contraire, si les frères Présidents et Roi consacrent cette formule pour l’entente entre les deux pays et en tout état de cause pour entamer la libération et la délimitation de ce qui sera la zone marocaine et de ce qui sera la zone mauritanienne, je serai alors parmi ceux qui consacrent cette formule. Qu’il soit clair, car ce point doit être clair et pour qu’il n’y ait plus aucune ambiguïté à nos relations avec la Mauritanie et à nos relations avec tous nos frères voisins de l’Algérie car il ne nous est pas possible de progresser, il ne nous est pas possible de construire notre pays, il ne nous est pas possible de vaincre les problèmes du sous-développement sans la stabilité, sans le facteur de paix dans la région. Et notre stratégie politique dans la région se fonde depuis un certain temps, c’est-à-dire le 19 juin 1965 sur ces données. Pour nous, ce sont là des données permanentes.

                      “ Voilà donc, frères, comment j’ai essayé de résumer cette question et j’ai dit qu’il n’y a point de problème nullement entre moi et le Maroc, si nous avons gardé le silence ces derniers temps et si nous n’avons pas parlé c’est parce qu’il y avait un différend, je dirai une divergence de point de vue entre le Maroc et la Mauritanie. C’est là où réside le problème. Que mes frères et amis Sa Majesté le Roi et le Président mauritanien comprennent les intentions de l’Algérie et de façon définitive en ce qui concerne ce problème. Et j’aimerai classer ce dossier de façon définitive. Nous sommes avec le Maroc et la Mauritanie pour la libération de chaque parcelle de terre, non seulement du Sahara occidental ou le Sahara encore sous domination espagnole, mais également Sebta et Mellilia et toutes les îles encore sous domination espagnole.

                      Ce sont-là des attitudes historiques qui doivent être enregistrées et puisque nous parlons des problèmes du colonialisme, il nous faut être francs et de ma part et afin de lever toute équivoque et toute ambiguïté en ce qui concerne cette question. C’est ce que j’avais à dire et vous voudrez bien m’excuser car tous les frères savent que je n’aime pas dire un mot de trop et dans tout ce que j’ai dit si vous pensez que j’ai rajouté un seul mot, il faudra me le signaler ; et Sa Majesté le Roi et le Président mauritanien pourront le faire.»

                      Commentaire


                      • #12
                        Wallah, vous êtes vraiment des gens perfides.

                        Il n'y a rien sur la marocanité du Sahara.

                        "Nous sommes avec le Maroc et la Mauritanie pour la libération de chaque parcelle de terre, non seulement du Sahara occidental ou le Sahara encore sous domination espagnole, mais également Sebta et Mellilia et toutes les îles encore sous domination espagnole."

                        Se méfier des sultans marocains. Ne jamais leur faire confiance. Il n'y aura jamais d'union du Maghreb ni quoique ce soit car une union est bâtie sur la confiance et les mêmes intérêts. Trop de choses divergent.

                        Commentaire


                        • #13
                          Arrête ton délire Haddou, Boumediene n'est surement pas celui qui a reconnu quoi que ce soit au Maroc...
                          Sinon le roi se fait de fausses espérances, et son peuple avec, demain il se réveillera avec le même problème et la commission onusienne attend encore à l'aéroport pour contrôler sur le terrain de manière effective ce qu'il en est des droits de l'homme que vos forces de sécurités bafouent chaque jour au sahara, les vidéos prises par les personnes physiques le prouvent...

                          Commentaire


                          • #14
                            Nous sommes avec le Maroc et la Mauritanie pour la libération de chaque parcelle de terre, non seulement du Sahara occidental ou le Sahara encore sous domination espagnole, mais également Sebta et Mellilia et toutes les îles encore sous domination espagnole.


                            c'est pas écrit en berbère , c'est en français et explicite , il est pour la liberation

                            spoliée donc colonisée de chaque terre et qui revient au MAROC(donc sahara et sebta , mellilia )
                            Dernière modification par haddou, 23 novembre 2013, 11h29.

                            Commentaire


                            • #15
                              "et qui revient au MAROC"

                              Ça c'est ta conclusion. Tu lis plus que ce qui n'est écrit.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X