Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Maroc-Algérie: le commerce continue malgré les tensions

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Maroc-Algérie: le commerce continue malgré les tensions




    Difficile de commercer lorsqu’on ferme les frontières. Les échanges entre le Maroc et l’Algérie sont modestes, chacun achète moins de 4% des produits exportés par l’autre et tous deux se partagent les mêmes gros clients.
    Depuis plus de dix ans, le Maroc augmente ses exportations en direction du marché voisin. En 2012, il exporte 25 fois plus qu’en 1999. Mais il achète aujourd’hui 5,8 fois plus de produits algériens que l’Algérie n’achète de produits marocains.
    Verrouillage frontalier oblige, les seules marchandises qui traversent la frontière terrestre entre le Maroc et l’Algérie suivent les circuits illégaux.
    Pour conquérir légalement le marché voisin, les produits des deux pays doivent transiter par les grands ports méditerranéens, ce qui renchérit le prix de revient. En outre, les tensions politiques entre les deux pays minent le climat des affaires et paralysent le commerce.
    Pour autant, les échanges commerciaux ne sont pas totalement rompus.
    Selon les chiffres de l’Office des changes, les exportations marocaines vers l’Algérie n’ont généré que 82 millions de DH en 1999. Elles s’établissaient à 229 millions de DH en 2003, puis 1,2 milliards de DH en 2010 pour atteindre les 2 milliards de DH en 2012. Le Maroc devient ainsi son 11e client mondial et 1er client arabe.
    Mais le Maroc achète beaucoup plus de produits à l’Algérie qu’il ne lui en vend : Déjà en 1999, l’Algérie exportait vers le Maroc pour 1,3 milliards de DH, pour 9,7 milliards de DH en 2012. Un déséquilibre en faveur de l’Algérie qui s’explique par la nature même des exportations algériennes, constituées à plus de 95% d’hydrocarbures.
    L’essoufflement économique général qui affecte les exportations algériennes depuis le début de l’année 2013 (-8%) s’est également fait sentir dans ses échanges avec le Maroc : entre janvier et juin de cette année, l’Algérie a vendu au Maroc pour 5,2 milliards de DH contre 914 millions de DH de produits marocains achetés, soit un léger recul par rapport à la même période de l’année dernière.
    La tôle et les produits alimentaires marocains contre le pétrole algérien
    Au premier semestre 2013, l’essentiel des exportations marocaines vers l’Algérie se composait de fils et câbles électriques (82,5 millions DH), les tubes en fonte et en fer (42,5 millions DH) et les ciments, chaux et plâtres (43,6 millions DH) ainsi que les tabacs (39,6 millions DH) et l’acide phosphorique (49,6 millions DH). C’est en tout cas ce qu’estime l’Office des changes.
    Selon le journal algérien Al Khabar, l’Algérie a acheté pour plus de 33 millions de DH de produits alimentaires originaires du Maroc au cours de la même période. Les ventes légales de disques et supports magnétiques ont généré 13,5 millions de DH. Sans surprise, ce sont les hydrocarbures, et principalement le pétrole et le gaz algérien qui débarquent sur les quais marocains. L’Algérie est un gros exportateur, et ne vend pratiquement que cela: moins de 4% de ses exportations ne sont pas des hydrocarbures.
    Bien sûr, les chiffres officiels des deux pays ne prennent pas en compte les produits issus de la contrebande, dont les quantités sont difficilement estimables, mais qui révèlent tout de même le potentiel du commerce maroco-algérien. Dans les deux sens.
    media24

  • #2
    Mais le Maroc achète beaucoup plus de produits à l’Algérie qu’il ne lui en vend : Déjà en 1999, l’Algérie exportait vers le Maroc pour 1,3 milliards de DH, pour 9,7 milliards de DH en 2012. Un déséquilibre en faveur de l’Algérie qui s’explique par la nature même des exportations algériennes, constituées à plus de 95% d’hydrocarbures.
    L’essoufflement économique général qui affecte les exportations algériennes depuis le début de l’année 2013 (-8%) s’est également fait sentir dans ses échanges avec le Maroc : entre janvier et juin de cette année, l’Algérie a vendu au Maroc pour 5,2 milliards de DH contre 914 millions de DH de produits marocains achetés, soit un léger recul par rapport à la même période de l’année dernière.
    Un résultat tout a fait logique ,vu que les frontières sont fermées .En théorie il ne devrait y avoir que les echanges signés par les deux etats

    Commentaire


    • #3
      Vraiment dommage

      wallah que c'est débile au lieu de s'entraider on fait que jazzer et laisser tomber les affaires. dommage

      Commentaire


      • #4
        tant que cette fermeture des frontières arrange les affaires des occidentaux;elle ne sera pas levée;
        la preuve est faite de la non maturité des deux voisins dans ce sens;la France les USA font semblant de bonne volonté pour approcher les deux pays voisins au maghreb;et pas beaucoup plus;et vu que le conflit gouvernemental arrangeant les affaires de la classe dirigeante des deux;mais dans de forte proportion pour l'algerie.
        pour le bonheur des peuples maghrebins;bonne continuation

        Commentaire


        • #5
          La tôle et les produits alimentaires marocains contre le pétrole algérien
          Au premier semestre 2013, l’essentiel des exportations marocaines vers l’Algérie se composait de fils et câbles électriques (82,5 millions DH), les tubes en fonte et en fer (42,5 millions DH) et les ciments, chaux et plâtres (43,6 millions DH) ainsi que les tabacs (39,6 millions DH) et l’acide phosphorique (49,6 millions DH). C’est en tout cas ce qu’estime l’Office des changes.
          Selon le journal algérien Al Khabar, l’Algérie a acheté pour plus de 33 millions de DH de produits alimentaires originaires du Maroc au cours de la même période. Les ventes légales de disques et supports magnétiques ont généré 13,5 millions de DH. Sans surprise, ce sont les hydrocarbures, et principalement le pétrole et le gaz algérien qui débarquent sur les quais marocains. L’Algérie est un gros exportateur, et ne vend pratiquement que cela: moins de 4% de ses exportations ne sont pas des hydrocarbures.
          Bien sûr, les chiffres officiels des deux pays ne prennent pas en compte les produits issus de la contrebande, dont les quantités sont difficilement estimables, mais qui révèlent tout de même le potentiel du commerce maroco-algérien. Dans les deux sens.
          media24
          J'estime que l'accord est bon et qu'il devrait resté dans l'etat,ou tout au moins jusqu'a la réalisation des nouvelles 4/6 cimenteries,et le nouveau complexe sidérurgique

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par elwerra9
            ... le potentiel du commerce maroco-algérien. Dans les deux sens.
            Ils nous prennent pour des cons.
            Vive le Polisario ! ....... Haba man haba, wa kariha man kariha

            Commentaire


            • #7
              Ils nous prennent pour des cons.
              Non ,pour des lapins de deux semaines....!!

              Commentaire


              • #8
                les tranchés a la frontières avancent vite ou pas ?!!

                Commentaire


                • #9
                  posté par elwarra9

                  pour le bonheur des peuples maghrebins;bonne continuation
                  .

                  Non !
                  pour le bonheur du Maroc et les orientaux ??
                  Manque d oxygène par la porte de l Est ...

                  Un maque d entrée de devise , par la porte oriental renommée d entrée par ses devises
                  pour ton info :

                  Économie et politique , ça fait deux !!

                  *
                  ( le forcing de la drogue vers le voisin )
                  Deuxièmement
                  , «Le Maroc doit investir de gros moyens financiers et logistiques pour protéger l’Algérie, des trafics de drogue et des contrebandes».

                  *( SO , respecter la position algérienne sur l’affaire du Sahara , elle défend comme elle défend la Palestine )
                  Troisièmement, «Le Maroc doit amplement respecter la position algérienne sur l’affaire du Sahara , qui la considère comme une question de décolonisation, ne devant se régler qu’à l’ONU».

                  Amar Belani a, en fin, indiqué que l Algerie n’accepterait pas de médiateurs entre elle et le Maroc et que ce dernier doit s’exécuter à remplir ses trois conditions, sous peine de se voir perpétuellement sous embargo terrestre. ( les faits ont précédé : les tranchées )
                  A qui sait comprendre , peu de mots suffisent

                  Commentaire


                  • #10
                    Les exportations algériennes vers le Maroc progressent (en moyenne) de 1 milliard de DH chaque année.

                    Commentaire


                    • #11
                      Les exportations algériennes vers le Maroc progressent (en moyenne) de 1 milliard de DH chaque année.
                      Ce qui est bien évidement ridiculement bas . Ne parlons même de la'utre sens .
                      " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

                      Commentaire


                      • #12
                        Je trouve qu'il y a trop de commerce avec ces têtes enflées.
                        وإن هذه أمتكم أمة واحدة

                        Commentaire


                        • #13
                          Exportations marocaines vers l'Algérie







                          Exportations Algériennes vers le Maroc

                          Dernière modification par jawzia, 19 décembre 2013, 23h05.

                          Commentaire


                          • #14
                            Ce qui est bien évidement ridiculement bas . Ne parlons même de la'utre sens .
                            et en même temps haut, quand on sait que la plupart des produits passent d'abord par la France ou l'Espagne pour arriver en Algerie.

                            Commentaire


                            • #15
                              Vive le Polisario ! ....... Haba man haba, wa kariha man kariha

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X