Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Emirats: annonce d'une série de mesures en faveur des travailleurs étrangers

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Emirats: annonce d'une série de mesures en faveur des travailleurs étrangers

    Bonjour, un pays qui bouge très vite pour le bien de tous.
    --------------------------------------------------------------------------

    Le gouvernement émirati a annoncé mardi une série de mesures en faveur des travailleurs étrangers, notamment asiatiques, qui y vivent par dizaines de milliers dans la précarité, rapporte l'agence officielle Wam.

    Le Premier ministre, cheikh Mohammad Ben Rached Al-Maktoum, a demandé au ministre du Travail Ali Al-Kaabi de "prendre toutes les mesures pour (...) assurer toutes les conditions de santé, de sécurité et d'une vie digne aussi bien sur leurs lieux de résidence que de travail" aux travailleurs étrangers.

    Des dizaines de milliers d'ouvriers, la plupart indiens et pakistanais, travaillent dans des conditions précaires et pour des salaires de misère, environ de 600 dirhams (165 dollars) par mois, sur des méga-projets à Dubaï, devenue l'une des principales destinations touristiques au monde.

    Fin mars, l'organisation des droits de l'Homme, Human Rights Watch (HRW), basée à New York, avait dénoncé les conditions "inhumaines" de la main d'oeuvre étrangère travaillant dans le domaine de la construction aux Emirats.

    Cheikh Mohammad a recommandé "l'adoption d'un système d'assurance-maladie pour toutes les catégories d'ouvriers, qui leur garantisse les soins et le bénéfice de tous les services sanitaires et médicaux au même titre que les autres composantes de la société".

    Pour les salaires impayés, un problème à l'origine de nombreuses manifestations notamment à Dubaï, le Premier ministre a recommandé un mécanisme devant permettre aux travailleurs privés de leurs salaires pendant deux mois consécutifs, d'être payés et d'avoir la possibilité de changer d'employeur.

    Cheikh Mohammad, qui est également émir de Dubaï, l'un des sept Etats des Emirats, a en outre demandé "la création d'un tribunal pour les questions ouvrières" chargé de "se saisir des plaintes et des griefs des travailleurs et de trancher rapidement dans leurs affaires", selon Wam.

    Un organisme d'inspection, fort de 2.000 inspecteurs, doit être mis en place pour veiller à l'application des lois du travail, notamment au profit des travailleurs étrangers.

    Le Premier ministre a aussi recommandé "une étude d'urgence" sur les agences en charge du recrutement et du transfert aux Emirats de la main d'oeuvre étrangère.

    Cheikh Mohammad a prêté un intérêt particulier aux dizaines de milliers de domestiques étrangers, souvent victimes d'abus de la part de leurs employeurs, aux Emirats et dans les autres riches monarchies pétrolières du Golfe.

    Il a ainsi exigé l'institution pour ces domestiques de "contrats de travail (...), précisant leurs heures de travail et garantissant leurs droits".

    Il a enfin mis en garde contre "l'exploitation" et "la violation des droits" des travailleurs étrangers, avertissant les contrevenants de mesures judiciaires, selon Wam.

    7 novembre 2006 Presse Affaire.
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier
Chargement...
X