Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le jour où l’Assemblée générale de l’ONU spolia les Palestiniens

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le jour où l’Assemblée générale de l’ONU spolia les Palestiniens

    Palestine - 30 novembre 2015

    Le 29 novembre 1947 à New York, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) adoptait la résolution 181, c’est-à-dire un plan de partage de la Palestine entre les Palestiniens et les colons juifs alors que les villes d’al-Quds et de Bethléem devaient passer sous statut international.

    A une époque où presque toute l’Afrique et une grande partie de l’Asie étaient encore sous domination coloniale, 33 voix (dont les États-Unis, la France et l’URSS) se prononcèrent en faveur de ce plan, 13 voix s’y opposèrent (tous les États musulmans présents ainsi que la Grèce et Cuba), et 10 s’abstinrent (dont la Grande-Bretagne).

    En pleine guerre froide, les États-Unis et l’URSS parvenaient à se mettre d’accord sur un plan visant à asservir la Palestine, et au-delà l’ensemble de la nation arabe et de la oumma islamique.

    Évidemment, le peuple palestinien n’avait pas été consulté sur l’adoption de ce plan de spoliation de sa terre pour la réalisation du projet sioniste de création d’un État juif en Palestine.

    Aujourd’hui, certains n’ont pas d’autres mots à la bouche que « respect du droit international » lorsqu’ils évoquent la Palestine. Pourtant, le vote de la résolution 181 par l’Assemblée générale de l’ONU nous rappelle que ce soi-disant « droit » n’est qu’un instrument de domination inventé par l’Occident impérialiste pour asservir les peuples non-occidentaux.

    En réalité, la libération des peuples d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud en général et de notre oumma en particulier ne pourra réellement se faire qu’en dehors de cette légalité coloniale.

    Vive la résistance palestinienne !

    Vive la Palestine, de la méditerranée au Jourdain !

    Mouvement de Libération Islamique
    29 novembre 2015

    ISM France-Palestine
    Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses.(K.Marx)

  • #2
    L'ONU, les "droits de l'homme" et la "démocratie" ne sont que des instruments du colonialisme.
    Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses.(K.Marx)

    Commentaire

    Chargement...
    X