Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Maroc: Electrification rurale se generalise en 2007

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • oujdi
    a répondu
    Mr MAAMAR Younes fait du bon boulot, bonne continuation pour lui et son équipe.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Louali : C'est le dernier de nos soucis.
    Réponse : mais non, louali préfère des sujets plus intellectuels à son gout! Comme par exemple ça :
    http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=31738

    Ce qui le différencie de vous! La bétise!
    Dernière modification par Arès, 21 décembre 2006, 16h22.

    Laisser un commentaire:


  • nabilou
    a répondu
    à louali

    C'est le dernier de nos soucis.
    Et pour qu'elle raison?? va dire sa à israel mais contre un pays frère!!

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    C'est le dernier de nos soucis.( louali)

    .................................................. .

    Le contraire , par contre , t'aurait rejoui .

    DIRRE LKHIRE ,TSSIBE LKHIRE .

    MERCI ! Noubat .Tu confirmes que Louali fait l'exception.
    Dernière modification par moumed, 20 décembre 2006, 14h00.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    C'est le dernier de nos soucis.
    Toujours aussi sympa

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    C'est le dernier de nos soucis.

    Laisser un commentaire:


  • noubat
    a répondu
    c'est très bien , on s'occupe des ruraux pour pour faciliter leur quotidien , bonne continuation .

    Laisser un commentaire:


  • jawzia
    a répondu
    Bravo. Vivement qu'ils fassent autant pour l'eau.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Un invité a crée une discussion dans Maroc: Electrification rurale se generalise en 2007

    Maroc: Electrification rurale se generalise en 2007

    Electrification rurale
    Les bailleurs plus intéressés par le PERG
    Publié le : 19.12.2006 | 17h11


    Près de 2 Md de DH de la BEI pour la dernière phase du programme

    Le Programme d'électrification rurale global (PERG), qui entame sa dernière ligne droite, draine de plus en plus de financements étrangers. Le dernier en date est un prêt de la Banque européenne d'investissement (BEI) qui vient après d'autres apports similaires cette année, dont notamment celui de la Banque islamique de développement (BID) et l'Agence française de développement (AFD).

    Ainsi, l'institution bancaire européenne vient de signer avec l'Office national de l'électricité (ONE) un contrat en vertu duquel elle lui octroie un prêt de 170 millions d'euros (1,9 milliard de dirhams) pour contribuer au financement de la quatrième tranche du PERG (phase 2). Ce prêt, qui arrive à échéance dans 20 ans, permettra d'électrifier 2.596 villages répartis sur 51 provinces du Royaume.

    Le nombre de foyers bénéficiaires est de 111.583, ce qui correspond à 708.120 habitants. Il est à souligner que la deuxième phase de la quatrième tranche du PERG constitue la dernière phase du Programme d'électrification rurale global. De ce fait, elle permettra de généraliser l'accès à l'électricité dans le monde rural l'année prochaine.

    Pour rappel, lors du lancement de ce programme, les pouvoirs publics avaient prévu de l'achever à l'horizon 2010.

    Mais, on s'était rendu compte, notamment avec l'avènement du gouvernement Jettou, que le rythme retenu pour la réalisation du PERG était très lent et qu'on peut faire mieux. Ce qui a poussé le gouvernement à réviser ce calendrier pour le ramener à 2007. En plus de la connexion de ces douars au réseau national de l'électricité, le prêt de la BEI porte également sur l'équipement d'un million de foyers ruraux en compteurs à prépaiement, l'installation d'un système de téléconduite régionale ainsi que l'étude d'un projet pilote pour courant porteur par lignes électriques.

    Il est à signaler que le projet de généralisation des compteurs à prépaiement présente plusieurs avantages au client rural. «Grâce à ce système, le bénéficiaire peut s'approvisionner en électricité, le jour du souk, en procédant à un achat adapté au rythme de ses revenus. Il peut également contrôler au préalable sa consommation et l'adapter à son budget », explique-t-on auprès de l'ONE. Ce système lui permet donc, conclut-on, de ne plus subir la contrainte de se déplacer, mensuellement à l'agence de l'ONE, pour le règlement de ses factures.

    S'agissant du système de téléconduite régionale des réseaux de distribution électrique, son utilité est de moderniser les activités de gestion, de réduire les coûts d'exploitation et d'améliorer la qualité de service à la clientèle. En ce qui concerne le courant porteur par ligne, il permet de véhiculer voix, données et images par le biais des lignes 220 volts.

    «Cette technologie transforme le réseau électrique en support de télécommunication sans se limiter à la téléphonie et à l'Internet, tout en intégrant des services à forte valeur ajoutée», précise-t-on. Par ailleurs, il est à rappeler que la BEI est l'un des principaux partenaires de l'ONE pour la réalisation de ses divers projets. En effet, la coopération financière entre les deux institutions pour le secteur de l'électricité remonte à 1984. Depuis cette date, dix conventions de prêts ont été signées pour un montant global de 780 millions d'euros.

    _________________________________

    Programme d'électrification rurale

    Le Programme d'électrification rurale global (PERG), a été approuvé en Conseil de gouvernement en août 1995 et mis en ?uvre à partir de 1996.
    Vu les besoins pressants du monde rural à ce sujet, que le rythme de réalisation retenu initialement ne permet de satisfaire que lentement, on a procédé en 2002 à une accélération du rythme de ce programme pour généraliser l'accès à l'électricité dans le monde rural à l'horizon 2007 au lieu de 2010 prévu au début.

    A fin 2007, le PERG se traduira par l'électrification de plus de 35.000 villages et par l'accès à l'électricité pour plus de 12 millions de citoyens en milieu rural. Cet objectif sera réalisé à hauteur de 91% en recourant à l'électrification par raccordement au réseau et à hauteur de 7% à travers l'électrification décentralisée, principalement au moyen de kits photovoltaïques.

    A fin 2005, 22.632 villages ont été électrifiés depuis le lancement du PERG en 1996, ce qui a ouvert l'accès à l'électricité à 1.420.155 foyers. Ainsi, le taux d'électrification rurale (TER) au niveau national est passé de 72% en 2004 à 81% à fin 2005. Pour l'année 2006, il devrait atteindre 89%.

    De 18% à fin 1995, le taux d'électrification a été porté à 50% en 2001, à 72% à fin 2004 et en 2007, l'ensemble des foyers du monde rural sera électrifié.
Chargement...
X