Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Paris : Attaqué pour sa ressemblance avec Saddam

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Paris : Attaqué pour sa ressemblance avec Saddam

    Un fait divers passé inaperçu cette semaine : Agression à caractère raciste contre deux éboueurs à Paris


    "Trois personnes étaient toujours en garde à vue, mardi 9 janvier, dans l'enquête sur l'agression de deux éboueurs, dans le quartier du Marais, à Paris. Dimanche 7, vers 17 heures, les deux hommes effectuaient leur tournée, rue des Rosiers, quand un homme a pris à partie le chauffeur, moustachu et de type méditerranéen. "L'homme est monté sur la portière et lui a crié "Ah je croyais que l'on avait tué Saddam Hussein"", raconte Jean Lhopital, adjoint à la mairie du 4e arrondissement.


    Le chauffeur est alors descendu de son véhicule pour demander des explications, mais cinq ou six autres personnes ont rejoint l'agresseur, tous se mettant à taper sur la victime avec ce qui leur passait sous la main. Le collègue du chauffeur ainsi qu'un passant, qui ont tenté de s'interposer, ont eux aussi été frappés.

    A l'arrivée des policiers, les agresseurs ont pris la fuite. L'un d'eux a été rattrapé et placé en garde à vue, avant d'être relâché, mardi. Les trois autres ont été retrouvés plus tard. Les éboueurs se sont vu prescrire deux jours d'incapacité totale de travail. Mardi, le maire (PS) de Paris, Bertrand Delanoë, a dénoncé "une agression manifestement raciste". "

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-853880,0.html

    Je sais pas vous mais j'ai une furieuse envie de me laisser pousser la moustache ...
    "Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

  • #2
    c'est dingue que cela puisse arrivé avec tout le monde qu'il y a une dimanche apres midi sur cette rue

    Commentaire


    • #3
      c'est triste cette histoire mais je ne comprend pas pourquoi le seul agrésseur apréhéndé à été relaché

      Commentaire


      • #4
        Peut étre que cet agresseur était une victime de saddam
        ou simplement atteind de la saddamania (bush en etait trés atteind)

        on espére qu'içi au moins la justice passera.
        Dernière modification par kelk1/2bien, 11 janvier 2007, 17h37.
        je suis du peuple des humains,et notre patrie s'appelle:terre

        Commentaire


        • #5
          Peut étre que cet agresseur était une victime de saddam
          ou simplement atteind de la saddamania (bush en etait trés atteind)

          on espére qu'içi au moins la justice passera

          Pas vraiment

          Une altercation apparemment assez violente a eu lieu dimanche en fin d'après-midi dans le quatrier juif de Paris. Il semblerait que plusieurs jeunes juifs aient pris à partie deux éboueurs de l'entreprise Nicollin. Alors que son collègue vidait les corbeilles, le chauffeur de la benne, d'origine mauritanienne a fait l'objet d'insultes racistes. L'agresseur a été rapidement rejoint par une dizaine de personnes qui ont fini par frapper leur victime avec des casques de moto et des tabourets de bar. Le deuxième éboueur a bien tenté de venir en aide à son collègue, mais devant la violence des agresseurs, il a préféré alerter la police. Le chauffeur a été conduit à l'hôpital tandis que son collègue a porté plainte. Les deux salariés, encore sous le choc, ont eu deux jours d'incapacité totale de travail. Lundi, Avi, jeune homme de 19 ans, agresseur présumé de confession juive, était en garde à vue au commissariat du IVe arrondissement de Paris mais devait être remis en liberté mardi. Quatre autres personnes ont été interpellées mardi matin pour "violence volontaire" et étaient toujours retenues par la police mardi soir. Deux d'entre elles auraient reconnu avoir porté des coups et proféré des insultes racistes.


          http://www.bondamanjak.com/content/view/2170/
          "Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

          Commentaire


          • #6
            Ca ratonne rue des Rosiers

            Ca ratonne rue des Rosiers

            Dimanche 7 janvier, Paris, rue des Rosiers, 17H. Un camion-poubelle de l’entreprise Nicollin – du nom du gargantuesque président du club de foot de Montpellier, où se trouve la maison mère. Au volant, un « Mauritanien ». Derrière le véhicule, son collègue, un « Sénégalais », selon un employé de l’entreprise de ramassage de déchets. Autour, la foule qu’on trouve un dimanche après-midi rue des Rosiers, touristes, commerçants et indigènes. Le chauffeur descend de sa cabine. Un passant vient de lui dire qu’il ressemble à… Saddam Hussein. « Je croyais qu’on l’avait tué ! » Une parole amusante, apaisante, en somme. Le ton monte. Les premiers coups. Très vite, les copains de l’insulteur et agresseur se joignent à lui. Coups de bâton, de tabourets. Le second éboueur choisit, sagement, d’appeler la police. Qui arrive assez vite. Résultat, contrairement à ce qu’on a pu lire, non pas deux, mais quinze jours d’arrêt de travail. « C’est le lendemain seulement qu’on a vu vraiment les hématomes », dixit l’employé joint par le Gri-Gri. Le Parisien consacre à l’affaire un papier. « La prudence est de mise chez les commerçant. », y lit-on. Personne n’a rien vu. Certains ont « entendu » les vilains mots prononcés par « une bande de jeunes près d’une pizzeria. » L’arrivée des policiers mettra fin à ce que le Parisien appelle quand même une « émeute. ». Le chauffeur est conduit à l’hôpital. Son collègue dépose plainte. Imité par le responsable du centre Nicollin de Saint-Denis, M.Taillefer. Et les ratonneurs ? Le Parisien annonce : « Avi, un des agresseurs, de confession juive, jeune homme de 19 ans, habitant le XX° (arrondissement de Paris, NDLR) continuait de répondre aux questions de la police. » Médiatiquement, ce sera à peu près tout – oublions, par confraternité, le ridicule, unique et indécent déroulant de I-Télé : « Agression à caractère raciste de deux éboueurs africains dans le quartier juif de Paris ». Envoyer une équipe en reportage devait poser un problème budgétaire…
            Sur le site de SOS Racisme : le Darfour, Georges Frêche et, bien sûr, la condamnation de Gollnisch pour négationnisme… Sans oublier la 4° édition de « Rire contre le racisme » - oseront-ils les deux éboueurs à venir rire contre le racisme ?
            Du côté des militants. Le MRAP (Minimum de Revendication Antiraciste Polie) a Mrapé. Le doigt d’indignation. Eux aussi, ça les aurait arrangé que les deux éboueurs aient été attaqués par un groupe de skinheads ou par un troupeau de chasseurs gaulois sortant de table. A la LICRA : RIEN ! Pas un mot sur le site. Quand on les interroge sur cet étonnant silence, on les gêne. D’une officine dirigée par ce grand ami de l’Afrique, pardon de Sassou Nguesso, qu’est l’UMP-ien Patrick Gaubert, on attendait plus. Le CRIF a condamné « l’agression, qui semble être de caractère raciste, dont ont été victimes des éboueurs dans l’exercice de leur profession, rue des Rosiers à Paris. Il souhaite que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que les responsables soient poursuivis. » Sur le site de SOS Racisme : le Darfour, Georges Frêche et, bien sûr, la condamnation de Gollnisch pour négationnisme… Sans oublier la 4° édition de « Rire contre le racisme » - oseront-ils les deux éboueurs à venir rire contre le racisme ? Sur le Net, on put lire des condamnations nationalistes (trop contents de ne pas en être), et voir l’ami Kemi Seba, Malcolm X à veste en cuir Black Panther, mener une délégation de Noirs fâchés au commissariat du IV°. Sans plus de résultat que nous dans cette démarche. C’est nouveau, ça, dans le cadre d’une agression à caractère raciste, on attend que l’enquête livre ses informations !!! Politiquement… Ben comme d’habitude : victimes noires et arabes n’émeuvent pas les pouvoirs publics. Pas de Villepin en djellaba, de Sarkozy en boubou près de la famille du Sénégalais ou de Chirac ému devant la nation à la télé. Même pas une déclaration, un communiqué, un coup de fil ou un courrier. Au PS, on a mieux à faire : gérer les bons maux sur pattes que sont Hollande et Montebourg. Rien sur le site de Ségolène. Rien chez Le Pen (on ne peut pas racoler chez Mégret et Villiers, les Heckel & Jeckel du patriotisme, et s’émouvoir du sort fait à deux Africains). Une fois encore, le maire de Paris, clientéliste opportun ou sincèrement ému, comme à Clichy sous Bois, aura sauvé ce qu’il reste d’honneur au personnel médiatique politique. Une déclaration et une lettre personnalisée aux deux victimes. Dans le Parisien, Jean Lhopital, adjoint au maire socialiste du IV° arrondissement, dénonce : « Je suis extrêmement choqué. Ces braves gens travaillaient au service du public. » Là, déjà, au Gri-Gri, rien qu’avec ça, on signe ! Les larmes aux yeux, on félicite l’auteur ! Dans le désert des réactions politiques, on prend vite un verre d’eau pour une oasis. Mais Lhopital va plus loin et ajoute la phrase que tous les esprits française honnêtes attendent d’un politique : « Ce genre d’agression à caractère raciste est inacceptable. Dans un sens comme dans un autre » (c’est nous qui insistons). Aux antipodes de l’incapacité du mini-nistre de l’Intérieur, maintes fois démontrée, à dire que, à l’égal d’un Juif, lorsqu’on touche un Arabe ou un Noir, c’est toute la France qu’on atteint.
            Ce ne sont ni la victime ni le criminel qui fondent la nature d’un délit. Et le caractère aggravant du racisme n’est ni à géométrie variable, ni conditionné par l’identité du ou des délinquants.

            La France honore en ce moment les « Justes », qui sauvèrent des Juifs pendant la seconde guerre mondiale. Rompant enfin avec cette fâcheuse habitude, « qui confine à la névrose » (dixit Sarkozy), de toujours se repentir. Comme si elle voulait oublier que c’est elle, la France, qui sauva le plus de Juifs durant la seconde guerre mondiale. N’aurait-ce pas eu un sens, dans ce contexte d’apaisement national, de dénoncer une agression à caractère raciste, fût-elle commise par un ou plusieurs Juifs ? Tout simplement. Parce qu’il le faut. Quelles que soient les circonstances. Parce qu’en république, ce ne sont ni la victime ni le criminel qui fondent la nature d’un délit. Et que le caractère aggravant du racisme n’est ni à géométrie variable, ni conditionné par l’identité du ou des délinquants. En attendant, BHL-iens nous aussi, que les intellectuels français de confession juive modérés et laïcs condamnent fermement cette agression, nous avons voulu savoir ce qu’en dit, deux semaines après les faits, le candidat tout seul sur l’affiche et, pour une fois, étonnamment silencieux. On a appelé notre nouveau copain, le Big Jim de la com’ sarkozyenne, le doctor à tête de présentateur d’LCI, le joufflu et bien coiffé M.Louvrier.
            Pourquoi Nicolas Sarkozy n’a pas réagi, et donc encore moins condamné l’agression raciste contre deux éboueurs d’origines africaines rue des rosiers ?
            Euh… Ben… Je pense que j’ai oublié de lui en reparler.
            Vous n’avez pas peur qu’on accuse M.Sarkozy de pratiquer le deux poids deux mesures ? On l’a connu plus réactif…
            Vous n’avez pas le droit, Monsieur, de dire cela.
            C’est tout ?
            Oui. Vous n’avez pas le droit, Monsieur, de dire que Nicolas Sarkozy pratique le deux poids deux mesures.

            Puisque aussi bien on n’a pas le droit de le « dire », alors écrivons-le.

            Grégory Protche
            "Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

            Commentaire


            • #7
              Ces pères de familles braves arabo-africains, ont été violement agressés par la milice juive sioniste la "ldj" ligue de défense juive qui sois-disant fait la police dans ce quartier juif parisien.C'est trés "républicain"....
              Cette milice armée autorisée et protégée par les autorités françaises reçoit même le financement et les locaux pour s'entrainer de la part du crif.Cette organisation ultra-communautariste reçoit beaucoup d'argent public et dispose de locaux importants.
              On se demande quelles seraient les conséquences si cette milice était musulmane.

              Evidement on remarque la devise de la "république laique, anti-communautariste, juste avec tous ses enfants, égalitaire, avec des institutions au service de tous les citoyens etc..." est bafouillée, absente et foulée aux pieds.Pourquoi ces discriminations et ce deux-poids deux mesures insupportables ????????
              Une explication simple.C'est l'OPA du sinistre lobby sioniste sur la politique et l'information en france.Gravissime.
              Dernière modification par TouKo, 27 janvier 2007, 07h55.

              Commentaire


              • #8
                triste réalité ,
                Mr NOUBAT

                Commentaire


                • #9
                  Le monde tourne mal comme dirait axel red

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X