Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Puissant séisme au large du Japon, mais aucune vague géante

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Thirga.ounevdhou
    a répondu
    Heureusement...
    Tout a fait. Dieu merci, on n a pas besoin de plus de catastrophes et de pertes humaines.

    Les Japonais sont habitués aux tremblements de terre et vivent avec. Mais un auss puissant seisme aurait causé des dégâts énormes notamment par les raz de marée qu’il aurait produitS… il y a qu'a voir celui de 2004.

    Laisser un commentaire:


  • nassim
    a répondu
    Heureusement que le séisme s'est produit très loin des zones habitées. Un séisme de 8,2 sur l'échelle de Richter est théoriquement capable de faire des dégâts sur une zone de plusieurs centaines de kms à la ronde.

    God bless Japan.

    Laisser un commentaire:


  • mohoo
    a crée une discussion Puissant séisme au large du Japon, mais aucune vague géante

    Puissant séisme au large du Japon, mais aucune vague géante

    Bonsoir

    Un puissant séisme de magnitude 8,2 a été enregistré samedi au large des côtes nord-est du Japon, entraînant le déclenchement d'une alerte au tsunami. Mais le tremblement de terre n'a fait aucun dégât, alors que la vague était beaucoup moins importante que prévu.

    Neuf heures après le séisme, l'alerte a été levée, suspendant les ordres d'évacuation diffusés à des dizaines de milliers de personnes. La secousse s'est produite aux alentours de 13h24 locales (4h24GMT) à quelque 500km à l'est des îles Etorofu entre le nord du Japon et la Russie. Aucun dégât ni blessé n'était à déplorer.

    L'Agence météorologique japonaise a revu légèrement à la baisse dans la journée la magnitude du tremblement de terre (8,2 contre 8,3). Le séisme a été enregistré à 30km au-dessous de la mer. Plus de trois heures après la secousse, la vague la plus importante, de quarante centimètres, a atteint l'île de Chichi-jima dans l'océan Pacifique. Le territoire, qui compte environ 2.000 habitants, est situé à un millier de kilomètres au sud de Tokyo.

    D'autres vagues, beaucoup moins hautes, ont également été signalées. L'agence météorologique avait expliqué dans son alerte au tsunami que des vagues d'un mètre de haut pourraient toucher la côte nord-est de l'île de Hokkaido, où 85.000 personnes avaient reçu un ordre d'évacuation. Elles ont atteint une dizaine de centimètres seulement à Nemuro, sur la côte est de l'île.

    Une alerte au tsunami avait également été émise pour les îles Aléoutiennes, à l'ouest de l'Alaska, et pour Hawaï. L'Institut philippin de volcanologie et de sismologie a également émis un bulletin d'alerte. Plusieurs milliers de villageois paniqués ont évacué les zones côtières, mais aucune vague géante n'est arrivée.

    Au Japon, un responsable de la prévention des catastrophes de Hokkaido, Haruyuki Komachi, a précisé que des milliers d'habitants s'étaient rassemblés dans des foyers municipaux après les ordres d'évacuation, avant d'être autorisés à rentrer chez eux.

    L'Agence météorologique japonaise avait déjà émis un bulletin d'alerte au tsunami en novembre dernier après un séisme de magnitude de 7,9 dans une zone semblable, mais les vagues avaient atteint à peine vingt centimètres de hauteur. En 1993, un tsunami avait fait plus de 200 morts dans l'ouest de Hokkaido. Depuis, l'agence, à l'époque vivement critiquée, émet des alertes y compris quand des vagues peu importantes sont attendues.

    Les tsunamis, des raz-de-marée provoqués par les séismes, sont rarement visibles dans l'océan mais peuvent atteindre des hauteurs importantes lors de leur arrivée sur les côtes.

    Le 26 décembre 2004, un séisme de magnitude 9,1 au large des côtes de l'Indonésie avait causé un tsunami qui avait touché les côtes d'une douzaine de pays et fait 230.000 morts ou disparus. AP
Chargement...
X