Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'UE cherche à élargir l'horizon de ses importations énergétiques vers l’Afrique

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L'UE cherche à élargir l'horizon de ses importations énergétiques vers l’Afrique

    L’Europe importe actuellement 15% de son pétrole et gaz de l’Afrique. Vu les problèmes d’approvisionnement rencontrés dernièrement avec la Russie, l’Europe veut exploiter le potentiel de l'Afrique en tant que fournisseur d'énergie fiable.
    _________________________________
    Energie : l'UE cherche à élargir l'horizon de ses importations

    Réseau EurActiv
    12 janvier 2007

    Selon la Commission, l'Europe doit se rapprocher de ses voisins et des pays africains exportateurs d'énergie afin de garantir à son économie très demandeuse un approvisionnement énergétique fiable et durable.

    Le rapport estime que "l'importance de l'Afrique comme fournisseur d'énergie s'est fortement accrue ces dernières années mais que son potentiel est encore plus grand", ajoutant que le dialogue devrait inclure la sécurité de l'approvisionnement, le transfert de technologie en matière de renoouvelables, l'exploitation durable des ressources et le respect de la bonne gouvernance.

    La Commission a également suggéré de créer un marché énergétique régional dans le cadre de sa politique de voisinage avec les pays des Balkans ou encore la Moldavie, l'Ukraine, la Norvège et la Turquie, tout en appelant au renforcement des relations énergétiques avec les fournisseurs et les pays de transit d'Afrique du Nord comme l'Algérie, l'Egypte et la Libye.

    La nécessité de diversifier les sources européennes d'énergie a de nouveau été mise en lumière cette semaine, la Russie ayant décidé de suspendre ses livraisons de pétrole transitant par la Biélorussie. Un incident similaire en janvier 2006 avait déjà clairement montré à l'Europe sa dépendance excessive à l'égard du géant énergétique - qui lui fournit 25% de sa consommation de pétrole et de gaz - au moment où Moscou avait décidé d'interrompre ses livraisons vers l'Ukraine, laissant plusieurs pays européens à court de gaz.

    Depuis lors, l'UE a cherché à négocier un accord global de coopération énergétique avec la Russie, ce qui assurerait aux Etats membres certaines garanties. Toutefois, des tensions commerciales et politiques ont freiné tout progrès dans ce domaine. La chancelière allemande, A. Merkel, envisage de se rendre à Moscou le 21 janvier afin de discuter le renouvellement de l'accord de partenariat et de coopération entre l'UE et la Russie, qui met l'accent sur l'approvisionnement et les investissements en énergie.

    La Commission estime que la dépendance de la Communauté en matière d'importation d'énergie pourrait passer de 50% à 65% de la consommation totale européenne en 2030, ce qui pose particulièrement le risque de voir les Etats membres dépendre largement ou complètement d'un seul fournisseur
    Un seul Héro, le Peuple !

  • #2
    les sautes d'humeur de la russie avec ses voisins joue pour nous
    seulement l'argent qu'on gagnera faudra bien le depenser et investir dans des choses qui nous rapporterons plus à l'avenir, les autoroutes ça produit pas des dollars (en tout cas chez nous )

    Commentaire

    Chargement...
    X