Annonce

Réduire
Aucune annonce.

MORT DES DEUX PALESTINIENS À ALGER- L'ambassadeur de Palestine écarte la piste criminelle

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • MORT DES DEUX PALESTINIENS À ALGER- L'ambassadeur de Palestine écarte la piste criminelle

    La mort de deux Palestiniens, dont les corps ont été retrouvés dans un appartement à Alger, a suscité beaucoup d'interrogations. Suleiman al-Farra et Mohamed al-Banna, originaires de la bande de gaza, l'un étudiant en sciences politiques et l'autre, médecin, ont été retrouvés morts, dimanche dernier, selon le porte-parole de l'ambassade palestinienne, Ahmed Abu Shawish. «Il n'y avait aucun signe d'agression sur leurs corps», avait-il indiqué.

    Ce qui a donné lieu à plusieurs spéculations. Les autorités algériennes n'ont fait aucun commentaire sur la mort des deux Palestiniens. C'est l'ambassadeur palestinien, Luai Essa, qui a indiqué, dans une déclaration retransmise par la télévision algérienne, que les décès étaient probablement dus à une fuite de gaz naturel.

    Omar al-Farra a déclaré qu'il avait perdu contact avec son frère, un étudiant en sciences politiques, il y a deux jours. «Il a été retrouvé mort avec son ami Al-Banna», a-t-il dit, soulignant que l'ambassade palestinienne avait dit à sa famille que les décès étaient dus à l'inhalation de gaz.

    Pour sa part, Wael al-Banna cherchait depuis samedi son frère, un médecin, avant de le retrouver mort dans l'appartement d'Al-Farra. Selon le bureau du groupe palestinien Fatah en Algérie, Al-Farra, 33 ans, était le chef du bureau des étudiants du mouvement en Algérie.

    24 Juillet 2018

    l'expression dz
    Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses.(K.Marx)

  • #2
    J'ai été étonné et incrédule quand des soupçons étaient spéculés contre les services sionistes. La société algérienne est vigilante contre ses ennemis notamment de l'ennemi sioniste.
    Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses.(K.Marx)

    Commentaire

    Chargement...
    X