Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sionisme Sharonien, Croisades idéologiques de Bush et Milosevic, quelle place ?

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sionisme Sharonien, Croisades idéologiques de Bush et Milosevic, quelle place ?

    Assalam, Bonjour, Bonsoir,

    A la lecture de beaucoup de réactions à des posts destinés à manipuler les internautes, il m'est apparu que les opinions politiques et les orientations idéologiques des participants de ce forum étaient très éloignées les unes des autres, voir parfois fruits de manipulations insidieuses qui les amènent à leur faire avaler des slogans, et en faire des "alliés contre l'Islam et les pays musulmans", sous couvert d'analyses, du phénomène dit "islamiste", ou de la justification du sionisme, donc de l'occupation de la Palestine, et la "justification du génocide du Peuple Palestinien", et des croisades sous couvert d'une pseudo "lutte contre le terrorisme" !.

    Il semble que le génocide des Bosniaques n'a jamais été qualifié de "terrorisme serbe ou terrorisme chrétien", et pourtant Milosevic et Karadzic s'en sont toujours réclamés, de même que la guerre inter-chrétiens entre catholiques et protestants au Rwanda, ou plus proche de nous les massacres en Palestine, n'ont jamais été qualifiés de terrorisme "juifiste" !!!

    Nous parlons souvent de terrorisme sioniste ou du terrorisme croisé dans le tiers monde et en particulier dans le monde islamique, j'aurais voulu savoir quelles étaient vos opinions sur ces courants idéologiques en général et la place qu’ils occupent (laquelle?) dans la politique des pays maghrébins et algérienne en particulier. (Argumentation construite svp)

    Amicalement

    nb: Veuillez SVP, ne pas verser dans les généralisations, ou la "haine anti religieuse", Allah SWT, nous a enseigné : "Point de contrainte en religion", et à Son Messager, PBSL, il a ordonné : "Tu n'es point appelé à les contraindre, mais à transmettre un Message !"
    Contrairement aux lectures que font les juifs et les chrétiens de la Bible, le D.ieu d'Israël, est un D.ieu "vengeur", et les chrétiens modelés par Paul, sont devenus des "missionnaires" qui ont passé les "infidèles au fil de l'épée".... !
    Dernière modification par ithviriw, 26 mars 2005, 11h42.

  • #2
    Vous avez repris mot à mot l'ouverture du topic "Islamisme et Algérie", en oubliant biensure les guillemets.

    En dehors des insultes, vous avez des problèmes pour formuler une problématique?

    Commentaire


    • #3
      Django !
      Salam;
      Si tu as quelque chose à dire, dis le, si non laisse ta dérision et tes insultes au râtelier !
      Si tu as un problème personnel contre l'Islam ou l'Algérie, ce n'est guère ici, le site le plus approprié pour y déverser ton fiel, ou que tu dois choisir pour faire ta catharsis !
      Que tu persistes à ruminer et à vouloir faire partager ta haine de l'Islam et du choix des Algériens, demeure ton droit, mais de grâce cesse de recourir au terrorisme intellectuel pour arriver à tes fins, et imposer tes idées !
      Réponds par des arguments et cesse de faire l'enfant gâté, tous ne sommes ni manipulables, ni nés de la dernière pluie !

      Qu'Allah te vienne en aide et qu'IL te Guérisse !

      Commentaire


      • #4
        Ithvirwin dit : " faire partager ta haine de l'Islam et du choix des Algériens, demeure ton droit, mais de grâce cesse de recourir au terrorisme intellectuel pour arriver à tes fins, et imposer tes idées !"

        Epargne moi tes insultes stp, si tu veux t'adonner à la provocation bon marché, fais-le mais sans moi. Lorsque l'on s'adonne au copier/coller (topic: "islamisme et Algérie) on a pas beaucoup de leçons d'ethique à donner....J'ai enfin compris ce que voulez dire Troll.....
        Dernière modification par django, 26 mars 2005, 14h49.

        Commentaire


        • #5
          Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement ...et inversement.
          Quelqu'un a compris de quoi ithviriw veut débattre?
          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

          Commentaire


          • #6
            DJANGO,
            Quand on est acculé dans ses derniers retranchements et qu'on est démasqué, on recourre évidemment à l'insulte et à l'attaque personnelle, sous couvert de « réponse à de soi-disant insultes », qui ne sont en fait que le démontage de tes fausses allégations !

            Tu utilises le "terrorisme intellectuel" à merveille, et comme une teigne, sauf que tes arguments sont tirés des "poubelles" de l'histoire et ils ont foiré à force d'être ressassés à toutes les sauces.

            En effet, les Algériens et l'opinion publique internationale, a eu tout le loisir de les confronter à la réalité, et a eu tout le loisir d'essayer d'en vérifier l'origine et bien sûr elle a compris que ce sont des "arguments fallacieux", car tout simplement forgés !

            Maintenant pour la suite, si tu veux débattre, je t'invite à mettre "tes couteaux aux vestiaires", et t'armer de ton "intellect" et d'arguments probants, sinon lis et observe l'effondrement d'une propagande mensongère qui a eu droit de cité quinze années durant le monopole des médias, pour matraquer les Algériens !

            Salam !

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par Bachi
              Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement ...et inversement.
              Quelqu'un a compris de quoi ithviriw veut débattre?
              Merci d'avoir attiré mon attention.
              Le problème est simple, il y a un raccourci très grave qui a été pris ces dernières décennies, après l'effondrement des colonialismes territoriaux.
              Les impérialismes ont donc perdu leur main mise directe sur les anciens pays colonisés, et surtout sur leurs richesses minières et agricoles, dans une moindre mesure !
              Aussi, il ont adapté leur réaction aux mutations observées dans l'évolution des mentalités dans ces pays, et en particulier pour les pays arabes depuis le traumatisme de la crise pétrolière de 1973, quand ces pays "unis" pour une fois, dans le concert de l'OPEP, ont voulu prendre en main leurs économies, et passer de simples consommateurs en acteurs sur la scène internationale, présentant un poids significatif, même s'il n'est point critique, mais suffisant tout de même pour que leurs paroles soient enfin écoutées, et que leurs doléances étudiées avec moins de mépris par les "décideurs du Monde".
              C'est ainsi que naquit le "dialogue Nord-Sud", dans lequel l'Algérie jouera un rôle non négligeable, que la cause Palestinienne, soit enfin sortie de l'oubli et que la Palestine soit enfin admise aux Nations Unies !

              Mais c'était sans compter sur les sionistes américains à leur tête Kissinger, qui manoeuvreront de telle sorte, que le dialogue Nord Sud, sera rangé dans les archives, et qu'une politique nouvelle de confrontation directe avec les "ennemis des USA", sera mise en place !

              Tout d'abord, on s'occupera de confronter l'ours Soviétique, et on se fera aider de supplétifs "musulmans" que l'on fera recruter par l'Arabie Saoudite au nom du "djihad", et ce faisant on préparera le levain pour détruire de l'intérieur les jeunes états progressistes, qui s'appuyaient sur le différend entre URSS Bloc de Varsovie et USA-OTAN, pour mener une politique de "non alignement", et les résultats seront malheureusement au rendez-vous !

              Partout dans le Monde, les leaders "non alignés" perdront le Pouvoir, dans des conditions loin d'être étrangères aux complots de la CIA, et des autres services occidentaux.
              Mieux, l'URSS, elle-même sera confrontée à se propres contradictions de Pouvoir et de non respect de l'idéologie des Pères fondateurs du Communisme, et l'Afghanistan ne sera qu'un révélateur de plus !

              Les Etats Unis, seront donc, prêts à recueillir les dividendes de l'effondrement de leurs ennemis, le communisme d'abord, et enfin le militantisme islamiste qui met au devant de ses préoccupations le recouvrement d'une identité islamique certes intangible, mais surtout menace les intérêts pétroliers US, et Occidentaux, d'une part, et la quiétude laissée à ce Pouvoir de l'argent, d'avoir enfin réglé le sort des "juifs" ou de ce qu'il en reste après l'ignoble "holocauste" que leur ont fait subir les chrétiens européens nazis surtout.

              Pour désaffecter les opinions publiques de tout sentiment de justice à l'égard du supplice infligé aux Palestiniens, on veillera à ce que ce problème non seulement ne soit pas résolu, mais pire, à ce que les Palestiniens soient assimilés non à des résistants au sionisme et à l'exclusion de leur Patrie, mais à des terroristes, pour remplacer dans la mémoire collective le "terrorisme d'Etat des USA au Vietnam, et d'Israël contre les Palestiniens" !

              Avec la victoire des USA, sur le communisme et son effondrement, l'Occident constatera que l'Islam aura fait tache d'huile en Afrique, et il craint que ses intérêts socio économiques, ne fussent touchés.

              Vint alors la période des grandes vadrouilles missionnaires à travers le Monde du pape polonais, Jean XXIII, pour éliminer l'Islam des zones d'influence des Français, et les américains et autres anglais interviendront d'une manière plus subtile, en utilisant des ONG à caractère missionnaire, et nous assisterons alors à une lutte sourde, qui fera de certains chefs d'Etats arabes, des "terroristes", pour avoir osé financer des projets socio culturels ou de petites industries vivrières ,ou avoir des "mosquées" dans des pays à vocation francophone ou anglophones.

              En tout état de cause, ces luttes sourdes de reconquêtes coloniales ou d’établissement de sociétés capitalistes « extra territoriales » dans les pays visés par le Grand Capital, vaudront à ceux qui s’y opposent le qualificatif de « terroristes », puisque ce faisant ces derniers ont recours à des attentats contre les intérêts US ou occidentaux.

              Pendant le même temps, les génocides perpétrés contre les populations musulmanes en Bosnie au Kosovo, en Tchétchénie, au Soudan, en Palestine, ne vaudront à leurs auteurs ni condamnations, ni qualification de « terrorisme » et pour cause, sinon que l’Occident, enfin les USA, y interviendront pour mettre un terme au génocide qui n’avait que « trop duré » … !

              Dans le même laps de temps, en Algérie, va se dérouler une transition normale, qui se déroule concomitamment avec l’effondrement de l’Empire soviétique touché par la « glasnost », et cette fois, l’Occident observera la mue, sans intervenir apparemment, mais il saura en bloquer les mécanismes en faisant jouer ses leviers « indigènes » au moment propice pour éviter que ne bascule l’Algérie, vers une expérience islamique positive, surtout, ce qui serait dramatique pour les néocolonialistes culturels occidentaux, et veiller à ce que l’arrêt du processus électoral, signifie une ligne rouge, pour tout tentative « d’islamisants » ou de patriotes Algériens de vouloir instaurer une démocratie teintée de sensibilité « islamique », l’exemple du renvoi de la première expérience turque d’Arbakane, dans ce domaine est frappante de similitude, et l’actuel régime a su donner des « gages de bonne conduite » pour être toléré !

              Enfin, les médias ont fait le reste, sous la poussée des sionistes omniprésents dans les médias occidentaux, ou des revanchards chrétiens même laïques ou séculiers, des médias occidentaux, qui ont à force de « journaux télévisés », et d’éditoriaux immondes, assimilés voir rendu consubstantiels : « Islam- terrorisme- intégrisme ».

              Et pourtant, devant nos yeux et y compris dans les médias occidentaux, nous constatons que les victimes sont systématiquement « arabes », « musulmanes », et que ces « terrorismes » sont toujours liés à une INJUSTICE à laquelle l’Occident n’est JAMAIS étranger, directement ou indirectement.
              Directement comme c’est le cas en Palestine, en Tchétchénie, en Irak, ou comme ce fut le cas en Bosnie et au Kosovo, pour l’intégrisme et le terrorisme d’Etat Serbe, Russe, et Israélien ou US
              Indirectement, comme ce fut le cas, en Algérie quand une minorité idéologique s’est opposée au Peuple, quand elle lui a enlevé la « carotte démocratique le 11.01.1192)….

              Commentaire


              • #8
                J'admire ton art des formules, ainsi que le paragraphe final.
                En revanche, d'autres passages mériteraient d'être mieux ordonnés,
                trop d'idées par phrase, souvent mises en allusions incidentes, difficiles à saisir clairement.
                Nous avons appris à dire et à écrire sous surveillance et oppression. Cela nous a appris à être allusifs rapides.
                Mais maintenant il faut se mettre à son compte, expliquer tout, tout calmement, à des gens qui ne sont pas écrasés par la même oppression, et qui ne peuvent te saisir à demi-mot. Il faut prendre le temps d'être plus explicatif.
                Pour ma part, je ne suis pas en état de faire la moindre réplique politique à ce discours trop brouillon.
                Désolé.
                Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par Bachi
                  Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement ...et inversement(...)Pour ma part, je ne suis pas en état de faire la moindre réplique politique à ce discours trop brouillon.
                  C’est que je lui avais courtoisement signalé dans le topic "islamisme et Algérie" avant qu'il ne renonce à la réflexion pour l’insulte facile….

                  Commentaire


                  • #10
                    @ithviriw
                    je suis pas convaincu par ta facon d'accuser le monde et tirer les conclusions qui t'arrangent et te conforte dans tes motivations politiques trés partisanes !
                    tu donnes à l'islamisme politique un statut de "victime" pendant que tu cites évasivement l'arabie seoudite en oubliant royalement d'autres nids d'ou sont parti les sauterelles qui avaient ravagé ideologiquement notre beau pays ! ( iran, afghanistan, Londonistan )
                    tu te comporte comme ces Chretiens libanais qui s'excitent sur la Syrie en méprisent les palestiniens tout en oubliant Israel le premier responsable du malheur de leur pays !
                    evidement qu'une bonne partie de ce que tu écrit est vraie, mais en négligeant l'essentiel par conviction politique encore une fois, tu fausse l'analyse en nous donnant les US comme seul responsable de nos malheurs ainsi qu'uniquement la fameuse date du 11.01.1992 comme si le FIS au pouvoir aura été un salut pour l'algerie.
                    la transition que tu citais et qu'un intervenant l'a corrigé, c'est que 1988 etait avant 1989 et la chute du mur de Berlin, concrétement, l'algerie aurait pu traverser les turbulences du monde à l'abri si on aurait écouté notre propre Genie algerien au lieu d'aller s'acquoquiner avec les questions Géo strategiques americanos/seoudiennes en concurrence directe avec les ayatollahs d'iran qui nous prenaient pour tete de pont.
                    l'islamisme politique en Algerie etait et toujours pain béni pour le pouvoir algerien de la meme facon que le berberisme qui noyaient chacun à sa facon la question democratique en algerie.
                    si on élargissait les questions jusqu'a la palestine, on trouvera que le HAMAS palestinien et autres Hizbollah ne sont que les acteurs de cette stratégie americano/seoudienne et leur ennemis jurés d'iran.
                    voila pourquoi de la question nationale ou democratique, nous nous retrouvons à discutailler terrorisme, islamisme, foulards et tuti quanti, les americains adorent jouer dans les eaux troubles, mais cette eau, c'est par nos propres main qu'on l'a souillée !
                    pourtant c'etait simple : que les algeriens soient gouvernés dans la transparence et l'alternance loin des questions passionelles principalement religieuses et que les palestiniens luttent pour tout sauf pour la question religieuse justement, bouteille à encre s'il en est.
                    maitenant le vin est tiré, il faut donc le boire, que les islamistes palestiniens se debrouillent avec leur compatriotes chretiens et orthodoxes et laics musulmans, ca sera pas du gateau, et que l'algerie efface peniblement une periode noircie par la religion à des fins politiques en attendant d'enrichir des millions d'escrots supplementaires au nom de la sauvegarde de la paix retrouvée.

                    Commentaire


                    • #11
                      Salam Tizi Oualou;

                      Envoyé par Tizi Oualou
                      @ithviriw
                      je suis pas convaincu par ta facon d'accuser le monde et tirer les conclusions qui t'arrangent et te conforte dans tes motivations politiques trés partisanes !
                      tu donnes à l'islamisme politique un statut de "victime" pendant que tu cites évasivement l'arabie seoudite en oubliant royalement d'autres nids d'ou sont parti les sauterelles qui avaient ravagé ideologiquement notre beau pays ! ( iran, afghanistan, Londonistan )
                      tu te comporte comme ces Chretiens libanais qui s'excitent sur la Syrie en méprisent les palestiniens tout en oubliant Israel le premier responsable du malheur de leur pays !
                      evidement qu'une bonne partie de ce que tu écrit est vraie, mais en négligeant l'essentiel par conviction politique encore une fois, tu fausse l'analyse en nous donnant les US comme seul responsable de nos malheurs ainsi qu'uniquement la fameuse date du 11.01.1992 comme si le FIS au pouvoir aura été un salut pour l'algerie.
                      la transition que tu citais et qu'un intervenant l'a corrigé, c'est que 1988 etait avant 1989 et la chute du mur de Berlin, concrétement, l'algerie aurait pu traverser les turbulences du monde à l'abri si on aurait écouté notre propre Genie algerien au lieu d'aller s'acquoquiner avec les questions Géo stratégiques americanos/seoudiennes
                      Je ne suis pas nécessairement d'accord avec toi, avec tout le respect que je te dois, mon cher ami, et pour cause !

                      1.- Je n'accuse pas "tout le Monde", mais je désigne des responsables parmi d'autres de la déliquescence du "Pouvoir en Algérie", et des manoeuvres que l'Algérie, visée plus que d'autres pays, ont subi, du fait de son appartenance à l'OPEP, au mouvement des "non alignés", et au Monde "arabo-islamique", et sa proximité avec la France, où étaient au "Pouvoir", des hommes politiques qui n'avaient encore pas cuvé l'indépendance accordée à l'Algérie !
                      2.- Je ne fais surtout pas de "l'islamisme politique une victime", mais un FACTEUR dans la compréhension du Monde "islamique", tout comme on ne peut évacuer le Judaïsme, pour comprendre les motivations "primaires du sionisme israélien" ou exclure ce facteur si nous voulons comprendre les "motivations idéologiques des chrétiens sionistes" derrière le harassement que mène Bush et son "équipe" contre les pays musulmans et en particulier arabes, au motif de "l'avènement du Messie !", ou pour évacuer ce facteur dans l'attitude de la Russie, vis à vis de Belgrade, ou encore pour comprendre pourquoi, il y a eu alliance sacrée entre Berlusconi et Aznar, deux catholique intégristes, malgré l'opposition de leurs Peuples, autour de Bush, ou encore pour comprendre l'alliance entre France et Slovénie et Croatie, catholiques, alors que leur soutien aux Serbes orthodoxes était plutôt "critique" et mitigé !

                      3. Parmi les acteurs qui aurAIENT (conditionnel), manoeuvré les "islamistes" algériens, il y aurait eu transfert de lieu de confrontation du Moyen Orient, vers le Maghreb et l'Algérie, en particulier, par l'Arabie Saoudite aidés des USA, d'une part, et l'Iran chiite, d'autre part !
                      Mon cher ami, tu affirmes là, des choses très graves, et c'est pour moi, un raccourci aberrant et surtout non fondé !
                      En effet, pour tout observateur honnête, le mouvement de "revivification de l'Islam et de sa pratique et de son enseignement", remonte bien au début du XVIII siècle avec le Wahabisme, puis à fin du XIX, avec le mouvement de "El Islah" avec Jamal Eddine Al Afghani, qui a amené à l'islamisme "politique", et ce mouvement a eu ses adeptes avec Mohamed Abduh, pour l'Egypte, qui ont participé à leur manière à l'émancipation du Monde Egyptien en particulier et islamique en général, puisque l'Egypte, représentant le "phare du Monde arabe, et par extension, vu le renom d'Al Azhar, du Monde islamique" !
                      Ce mouvement a eu un vecteur non négligeable avec les "penseurs comme Mohamed Iqbal et Abu Al 'ala Al Mawdudi", qui ont conceptualisé "l'Islam politique", avec la création du Pakistan (pays des Purs !).
                      Cette appellation est attribuée à Syed Ahmad Khan (1817-1898), homme politique musulman, ancien magistrat et créateur d'écoles et d'universités, l'idée d'un État séparé est formalisée par le poète et philosophe Allama Muhammad Iqbal (1887-1938) au cours d'un discours à la session annuelle de la Ligue musulmane en 1930 tenue à Allahabad. Le 23 mars 1940 à Lahore, la création d'un État séparé devient la position officielle de la Ligue musulmane, qui est présidée par Muhammad Ali Jinnah. Elle s'exprime dans ce qui sera appelée la Déclaration de Lahore.

                      Ces consécrations des "indépendances", auxquels l'attachement à l'Islam, va avoir un impact non négligeable, on dira d'ailleurs, qu'elle sera similaire à une lame de fond, qui traversera le Monde islamique de Djakarta, à Tanger !

                      Donc parler "d'Islam politique", en termes "insultants et méprisants" ou en traitant ces mouvements "d'obscurantistes", c'est à la fois manquer de culture historique et politique et surtout manquer de discernement tout court !

                      Non, quoique veuille penser Souki, qui dans une de ses interventions passionnées donc, non rationnelle, ait voulu penser du rôle "insignifiant" voir inexistant des mouvements de l'Islah, dans la "guerre d'Algérie", je lui répondrai "Allah, ye'fou 'alaïk", car il ne sait pas de quoi, il parle !

                      En effet, un Abdel Krim El Khettabi, au Maroc, va soulever le Riff et remporter des "victoires mémorables" sur les troupes espagnoles, au nom de l'Islam, et il créera au Caire, un "Cercle du Maghreb ! " qui réunira surtout des religieux politisés, et ce Cercle sera fréquenté par Ben Bella, cheikh El Ouartilani, Cheikh Tewfik El Madani, et il servira de première base pour tous nos "exilés" comme Ait Ahmed, et d'autres qui prépareront le déclechement de la "lutte armée" ! (Revenez à vos livres" !)
                      Le même mouvement de l'Islah, présidé par Cheikh Ben Badis, sera contrairement aux mouvements venus du Moyen Orient, ou peut être à l'exemple du mouvement qui a vu conjuguer les efforts de Cheikh Mohamed Abduh, et Saad Zaghloul, le politique et le révolutionnaire Orabi, un mouvement qui essayera de préparer des "cadres" au mouvement national, et Messali Hadj, saura en tirer non seulement profit, mais les idées phares, qui avec Ferhat Abbas, manqueront à leur conceptualisation du combat pour la libération de l'Algérie !

                      Il fallait faire la mise au point et il fallait surtout l'écrire pour ne point laisser l'insulte à la mémoire des "intellectuels islamistes", martyrs de la "Révolution de Novembre", demeurer flétrie !

                      4.- L'Algérie, n'a jamais été un terrain de confrontation entre "Wahabisme" et "Shiisme", ou entre Arabie Saoudite et Iran, quoiqu'en ait dit Souki, ou quoique aient, SANS PREUVE, écrit la "PUA", pour essayer d'attirer vers son bord, à la fois les opinions anti-islamistes, que les pays en conflit soit avec l'Iran, mise au ban des nations par les USA et Israël, soit anti Arabie Saoudite, comme Israël et les mouvements sionistes actifs en France, en particulier !
                      En témoignent la "radio et la télévision et Presse ouvertes", données en compagnie systématique de Gluksman, Finkelkraut, à Mme Khalida Messaoudi et Saïd Sadi, les "ambassadeurs médiatiques" du régime putshiste d'Alger, qui ont introduit ce concept d'intervention de l'Iran et de l'Arabie Saoudite, dans le drame algérien !

                      Certes, oui, chacun de ces pays, tout d'ailleurs comme TOUS les pays européens, et membres de l'ONU, ont eu à prendre position sur le drame, mais ce n'était pas en accusant ces pays, de "soutien" à des politiques du FIS que ces pays doivent être désignés comme "responsables du drame algérien" !
                      Il me vient en mémoire, un article ridicule sur "Radar de Liberté", où il était rapporté vers 1994, que " ...l'ANP avait "bombardé une colonne de 2 Kms de chars et de véhicules blindés venus du Soudan en support au FIS", dans le Sahara !"

                      La PUA mérite bien son nom !
                      Heureusement que le ridicule ne tue pas,
                      Dernière modification par ithviriw, 27 mars 2005, 13h02.

                      Commentaire


                      • #12
                        il y'a certains faits indiscutables et bien qu'on essaie chacun de s'approprier un 'domaine' ou un discours politique donné, il serait honnete de ne pas biaiser sinon, autant ne pas perdre son temps, personne n'est dupe maintenant, les Algeriens risquent de tourner le dos à la politique pour de bon, et ce n'est pas ainsi qu'on avancera.

                        - le pouvoir d'alger ( Boumedienne ) comme l'avait dit souki ou je ne sais qui avait effectivement aidé l'islamisme politique a prendre racine chez nous, non pas que la revolution algerienne n'etait pas "musulmane" bien au contraire, sans islam, notre guerre de liberation n'aurait pas abouti ou du moins pas dans l'unité.
                        tout ca evidement pour casser du gauchistes plus aptes à degomer un pouvoir stalinien dans la rationalité qu'une hypothetique alternative islamiste....bouteille à encre.

                        - l'iran de khomeiny a en théorie fait enormement avancer et conforter l'idée de l'islamisme politique, encore une fois, le pouvoir d'alger etait de meche...meme diplomatiquement l'algerie etait plutot avec l'iran islamiste qu'avec Saddam le laic....bien que ce dernier avait tord en guervoyant grace au sous du koweit et les "conseils" des US, la position d'alger n'etait pas nette sur le sujet....on a compris plutard le pourquoi, c'etait pour aider à l'emergence d'un islam politique sur la scene algerienne proche des barbefln depourvu d'ideologie rationnelle.

                        - l'arabie seoudite avec les "conseillers" americains pour leur stratégie future a innondé l'algerie mais pas seulement de tout et de n'importe quoi ( allers retours djihadistes à kaboul, livres à 10 da et j'en passe, ) si ce n'est pas de l'ingerence pour aider encore une fois cet islam politique à naitre en algerie, comment l'appelle t'on alors ? du proselitisme ? nous sommes musulmans depuis 14 siecles tout de meme !

                        - inutile de t'acharner sur la presse algerienne, elle est loin d'etre parfaite, mais elle est moins dangereuse que les deux facteurs que j'ai cités plus haut avaient fait à l'algerie.

                        - khalida toumi est une opportuniste comme toute la classe politique algerienne d'ailleurs, c'est pas elle qui fait la politique d'alger, je ne comprend pas pourquoi s'acharne t'on sur un pion de l'echiquier pendant qu'on donne des bons points à son recruteur ( boutef )

                        Commentaire


                        • #13
                          Ithriviw: Donc parler "d'Islam politique", en termes "insultants et méprisants" ou en traitant ces mouvements "d'obscurantistes", c'est à la fois manquer de culture historique et politique et surtout manquer de discernement tout court !

                          patati patata et donc.
                          Voilà un donc qui sort des nues, à la Ithriviw.

                          Islam politique, tu n'oses pas l'appeler Islamisme?
                          Toujours des mots en demi teinte, à la Ithriviw. Toujours( non pas toujours mais tres souvent, sur le post de la presse algérienne, tu as été plus sincère) tendancieux à l'extrême.

                          L'Islamisme est obscurantiste, comme tous les integrismes religuieux d'ailleurs.
                          Parce que dogmatique et ne laisse aucune part ni à l'opposant ni même au dissident. Crois ou crève, crois ou quitte la cité: voilà ce qui est dans l'islamisme sectaire, fasciste. Crois à des modèles moyen-âgeux et des pensées archaiques ou tais-toi: voilà ce qui est obscurantiste absolument.

                          Malgré tous les discernements théoriques et ronflants d'Ithriviw, il reste des faits moches, des vérités laides à brailler: Des islamistes algériens ont massacré des Algériens, des islamistes algériens ont mis à feu et à sang l'Algérie.
                          Il n y a pas de théorie ithriviwienne qui puisse occulter ces faits.

                          Je ne discute pas le reste qui ne vaut pas une cenne noire.
                          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                          Commentaire


                          • #14
                            *****

                            === modération ===

                            Propos méprisants et insultes à la mémoire des victimes du terrorisme islamiste.

                            Topic verrouillé pour dérapages verbaux. MERCI pour votre compréhension.

                            nassim.

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X