Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Tourisme sexuel et pédophile : La filière marocaine mise à nu

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Tourisme sexuel et pédophile : La filière marocaine mise à nu

    Le tourisme sexuel et la pédophilie au Maroc, plus précisément à Marrakech, continuent de mettre le feu aux poudres. Après le reportage intitulé « Le prix d’un enfant » diffusé le 19 janvier dernier sur la chaîne de télévision espagnole Antena 3, c’est au tour du magazine français d’investigation « Enquête exclusive » de tirer la sonnette d’alarme.

    Diffusé sur la chaîne de télévision française M6 avant-hier soir, 19 mars 2006, ce reportage présenté par Bernard de la Villardière, a comporté trois parties : « Internet et tourisme sexuel : les enfants menacés », « Forum 68 : les gendarmes traquent les pédophiles » et « Pédophilie : la filière marocaine. » A l’instar des journalistes espagnols, les journalistes français ont eu aussi fait de l’investigation à l’aide d’une caméra cachée pour mettre à nu la prostitution infantile au Maroc.

    Se faisant passer pour de simples touristes, les reporters ont dévoilé une autre facette de la ville ocre tant bourrelée d’éloges. Ils ont montré qu’ils ont été accostés par des rabatteurs, qui insistaient pour leur "livrer" des enfants, filles ou garçons, prêts à se prostituer. L’image d’un proxénète marocain proposant une fillette de 8 ans pour environ 150 euros, a choqué d’aucuns à plus d’un titre. Rien d’étonnant. Le tourisme sexuel au Maroc et précisément à Marrakech et Agadir n’est plus un secret, mais une réalité avérée.

    La première partie de l’enquête a révélé que les enfants sont le plus souvent victimes de prédateurs de tout genre qui les exploitent soit pour des photos, films pornographiques sur Internet, prostitution, tourisme sexuel... La diffusion d’images pédopornographiques sur Internet, toujours selon le reportage, augmente depuis 2003, de près de 20 % par an. Dès lors une interrogation fuse : Comment protéger les mineurs de ces agressions et de la diffusion d’images pornographiques ? Cette question devrait être une préoccupation majeure pour les services spécialisés de la police et de la gendarmerie et les associations de protection de l’enfance. Cependant, les journalistes français ont démontré que la cybercriminalité pédophile est très difficile à combattre du fait qu’Internet se joue des frontières, que le haut débit favorise les échanges d’images et que les pédophiles se déplacent dans le monde entier. Ces criminels n’ont aucun profil type : ils sont de tous âges, de toutes classes sociales, de toutes nationalités. Le danger est bel et bien réel et des méthodes de traque doivent être adaptées en permanence. Les parents doivent également être très vigilents pour protéger leurs enfants qui peuvent être contactés ou bombardés brutalement d’images choquantes en surfant sur la toile.

    Haro sur la prostitution infantile

    Dans « Forum 68 : les gendarmes traquent les pédophiles », une enquête exclusive qui dévoile le travail d’investigation des gendarmes et des policiers spécialisés, de la surveillance des sites sensibles sur Internet, au démantèlement d’un réseau. Comment démasquer les pédophiles ? Comment remonter les filières ? Comment traquer dans le monde entier ces prédateurs qui agressent les enfants ? Tout commence en Pologne en 2001 : le journaliste polonais, Jacek Blaczick, infiltre un réseau criminel pédophile qui soudoie des parents dans un petit village afin qu’ils « vendent » leurs enfants pour réaliser des images pornographiques... L’un des membres les plus dangereux du réseau est français : « Tom ». Pour « Enquête exclusive », Jacek Blaczik et Jean-Claude Fontan vont poursuivre l’investigation, piéger « Tom » en se faisant passer pour des hommes en quête d’enfants. Avec une caméra cachée, ils découvrent que « Tom » veut organiser un trafic d’enfants en Europe. Ce bon père, bon mari s’apprête à enlever une petite fille pour un « client pédophile » lorsque les gendarmes l’arrêtent. Quelques semaines plus tard, c’est l’opération « Forum 68 », un coup de filet spectaculaire, plus de 80 personnes sont interpellées, 153.000 photos et 350 films saisis. 62 personnes seront finalement mises en examen. Parmi elles, 20 mineurs et beaucoup d’individus « sans histoire », inconnus des services de police.

    La thaïlande n¹est pas loin

    La troisième partie de l’émission montre aisément qu’au rythme où vont les choses au Maroc, ce pays pourrait succéder facilement à la Thaïlande et aux Philippines en matière de tourisme sexuel. En effet, les affaires impliquant des mineurs se sont multipliés ces derniers mois et les autorités ne sont même pas armées pour protéger les enfants, pour dissuader ou punir leurs agresseurs. Pour « Enquête exclusive », Jean-Claude Fontan et Arnaud Levert retracent le parcours de ces criminels, amateurs de jeunes, qui profitent de la misère et de l’ignorance pour abuser des enfants. Avec Karim, journaliste marocain qui a enquêté sur toute l’affaire, ils ont suivi les traces du « Belge ». Ce ressortissant européen photographiait des jeunes filles dans une maison d’Agadir. Interpellé par la police marocaine, le « Belge » est simplement prié de quitter le pays. La police arrête 13 jeunes filles dont plusieurs mineures et les met en prison. Pour « Enquête exclusive », l’une des jeunes victimes d’Agadir témoigne. Son histoire avec les associations locales qui tentent de lutter contre ce phénomène a été reconstituée. En caméra cachée, les journalistes sont pratiquement pris d’assaut par des « fournisseurs d’enfants » dans la ville ocre.

    Ce genre de comportement est monnaie courante, explique Najat Anouar, présidente de l’association « Touche pas à mon enfant » aux journalistes français. Et d’ajouter : « Pour l’heure, la police marocaine procède à des arrestations efficaces mais ce n’est pas assez. Pis encore, les procédures contre les étrangers restent très rares, du fait que les autorités craignent de porter préjudice au tourisme en ternissant la réputation du pays. » Là où le bât blesse, c’est que des associations qui ¦uvrent pour sauver les enfants marocains de la dépravation existent, mais elles restent impuissantes toutes seules face à cette situation alarmante. Il est grand temps de sortir la ville ocre et Agadir de la débauche patente qui y sévit en se prémunissant d’outils juridiques à même de combattre ces abus et vices.

    Meyssoune Belmaâza

    Source : Albayane

    Que fait le Maroc pour enrayer ce grave fléau ?
    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

  • #2
    je ne nie pas cette existence , mais ce sont les premiers reportages qu'il y'a eu sur le maroc consernant ce phénoméne est c'etait il y'a deux ans !!

    Commentaire


    • #3
      Oui...
      Mais que fait-on pour empêcher les pédophiles de sévir au Maroc
      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

      Commentaire


      • #4
        bachi la pedophilie ne sevit pas au maroc premierement.
        le maroc est un pays ouvert alors chaque cas est mediatisé.
        l'algerie connais la pedophile,mais aucune chaine etrangere n'ira en algerie car tous simplement c un pays fermé.
        c tt la difference.

        Commentaire


        • #5
          Hors sujet...
          Le titre l'indique bien: tourisme sexuel au Maroc...
          La question est bien précise: que fait le Maroc contre ce fléau ?
          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

          Commentaire


          • #6
            le maroc est un pays ouvert alors chaque cas est mediatisé.
            non surtout que le royaume devent doucemenet mais surement la thailande de l Afrique du Nord justenement à cause du toursime et la legerté de pouvoir tous acheter lábà, enfin presque tous, cat il ya des marocains qui sont encore hostile à cette mentalité!

            Commentaire


            • #7
              DISONT QUE lE mAROC SE TROUVE DEVANT UN DYLEME SOIT IL LAISSE FAIRE ET DONC SA VA S'AGRAVE SOIT IL LAISSE PAS FAIRE MAIS IL VA PERDRE DES TOURISTES CAR UNE VILLE OU LA POLICE EST TROP PRESENTE ES MAL VU PAR LES TOURISTES ET PUIS QUAND C'EST AUSSI LA FAUTES AUX PARENT QU SOUVENT SAVENT MAIS LAISSENT FAIRE CAR SA RAPPORTE !!!!

              Commentaire


              • #8

                DISONT QUE lE mAROC SE TROUVE DEVANT UN DYLEME SOIT IL LAISSE FAIRE ET DONC SA VA S'AGRAVE SOIT IL LAISSE PAS FAIRE MAIS IL VA PERDRE DES TOURISTES

                !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                Ah bon !
                La question se pose ainsi pour vous ?
                On laisserait sévir les pédophiles pour garder les touristes ?
                Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                Commentaire


                • #9
                  La premiere chose a faire est de reconnaitre que ca existe. Le Maroc est le seul pays arabo-musulman qui reconnait que ces fleaux existent. La deuxieme chose que l'etat peut faire est de legiferer, d'appliquer la loi, de cooperer avec Interpol et autres organismes de facon a ce que ces gens soient arretes aux frontieres (c'est generalement des recidivistes deja fiches).

                  La troisieme chose et la plus importante est je crois, donner libre champs a a la societe civile, laisser les associations se monter, les campagnes de sensibilisation se faire sans demagogie, sans essayer de cacher ou de nier la chose, la aussi, c'est rafraichissant de voir que le Maroc est l'un des seuls pays arabes et musulmans a laisser la societe se prendre en main sans y voir une menace quelconque. Car il est vrai que le dilemne de l'ouverture apportera ces fleaux negatifs mais l'ouverture si elle touche tous les domaines permettra a d'autres forces positives de contrecarrer ces phenomenes.

                  Je parle surtout de la pedophilie, la prostitution pour moi ne sera pas et ne sera jamais eradiquee de n'importe quel pays, si quelqu'un vous dit le contraire il vous ment... Et puis la prostitution on parle d'adultes, si un adulte veut faire quelque chose, il le fera, point barre, aux US, en France, au Maroc, en Algerie ou en Iran... Ce qui doit etre combattu et qui a des chances d'etre eradique est la pedophilie.

                  Commentaire


                  • #10
                    Eh Oui C'est Comme Ca , Il Y'a Aussi Un Truc Qu'il Faut S'avoir Au Maroc La Prostitution A Toujours Etait Tres Grave Est A Toujours Atteint Des Proportion Dangereuse Mais C'etait A L'epoque Pour 10 Dirhams Est C'etait Entre Marocains Donc Ont En Parlé Pas , Aujourd'hui Puisque Le Maroc Est Tres(ou Trop) Ouverts Ce Qui Fait Que Ce Sont Des Etranger Car Ils Paït Cher Et Ce Qui Fait Que Tous Le Monde Le Sait Car Une Reputation C'est Faite Par La Suite , C'est Tous !!

                    Commentaire


                    • #11
                      0d'appliquer la loi,
                      Quelle loi ?

                      Quand la justice contre un pédophile pris en flagrant délit, dernièrement à Marrakech, condamne pour 6 mois de prison avec sursis...
                      Le pédophile rentre en France tout à fait libre...

                      Quelle loi donc ?
                      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                      Commentaire


                      • #12
                        Le Type Avait 17ans Bachi ....il Est Pas Mineur Sexuelement Parlant !!!

                        Commentaire


                        • #13
                          Ah bon !
                          Quel est l'âge légal de majorité au Maroc ?
                          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                          Commentaire


                          • #14
                            Pas sur, je pense que c'etait 21 ans et recement descendu a 18 ans pour permettre aux jeunes de voter. A verifier.

                            Commentaire


                            • #15
                              le maroc est un pays ouvert alors chaque cas est mediatisé.
                              Médiatisé par Telquel aprés avoir été ébruité mondialement la nouvelle de la pedophilie au Maroc par les médias lourd et ecrires étrangeres ! car le makhnez laisse faire sous couvert d un vide juridique par la bénédiction du gouvernement au nom de l economie touristique et trouve son compte aussi : le bakchich de tout genre ...

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X