Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Israël annonce avoir tué deux Palestiniens membres du Hamas.

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Israël annonce avoir tué deux Palestiniens membres du Hamas.

    GAZA.
    Israël annonce que ses soldats ont tué deux Palestiniens armés membres du Hamas près de la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

    L'incident s'est produit après qu'une source au sein du Hamas a indiqué que le mouvement islamiste avait revendiqué un attentat suicide qui a tué une Israélienne lundi dans le sud d'Israël. Il s'agissait de la première attaque du genre en Israël revendiquée par le Hamas depuis 2004.
    "Des soldats ont repéré deux hommes suspects qui s'approchaient d'eux et ont établi qu'ils les avaient touchés", a déclaré un porte-parole de l'armée.
    L'armée israélienne effectue fréquemment des raids dans la bande de Gaza pour traquer des activistes.

    Nidal al Moughrabi, version française Natacha Crnjanski.
    Sources.Reuters.
    La pire chose pour l'Homme, serait qu'il meurt idiot.
    De grâce épargnez-moi la prolixe, la syntaxe et la chiffrerie à tout va
    .
    Merci.
    " TOUCHE PAS A MA NAPPE ALBIENNE "

  • #2
    Huit membres du Hamas tués par l'armée israélienne

    GAZA.

    Les forces israéliennes ont tué huit membres du Hamas mardi dans la bande de Gaza, au lendemain d'un attentat suicide dans le sud d'Israël revendiqué par le mouvement islamiste.
    Six activistes ont été tués par des tirs de missiles sur un poste de sécurité dans le sud du territoire et deux autres combattants ont été abattus par des soldats israéliens près de la frontière avec l'Egypte.


    Les "bangs" supersoniques des chasseurs israéliens ont fait trembler les vitres dans la ville de Gaza, alimentant la crainte de représailles après l'attentat de Dimona.
    En Israël, le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Parlement a réclamé l'élimination des chefs politiques du Hamas.
    "Le gouvernement israélien ne doit plus laisser la direction du Hamas jouir de l'impunité", a déclaré Tzachi Hanegbi, qui est membre du parti Kadima du Premier ministre Ehud Olmert.
    En 2004, l'armée israélienne avait tué dans la bande de Gaza les dirigeants du Hamas Ahmed Yassine et Abdel Aziz al Rantissi et cela avait eu un "effet direct" sur la détermination des autres chefs du groupe islamiste à poursuivre les attentats, a rappelé le député israélien.
    L'aile militaire du Hamas a revendiqué l'attentat suicide qui a tué lundi une Israélienne dans un centre commercial de Dimona, dans le désert du Néguev.
    C'est la première fois que les islamistes au pouvoir dans la bande de Gaza endossent la paternité d'une attaque suicide menée sur le territoire israélien depuis août 2004.
    Les chefs politiques du Hamas, a poursuivi Hanegbi, "ont de toute évidence oublié le sort (de Yassine et de Rantissi) et il faut donc ajouter leurs noms à cette liste".
    A Gaza, un porte-parole du Hamas a déclaré que le mouvement n'était pas effrayé par ces menaces.
    Les responsables de la sécurité du mouvement islamiste indiquent que les hommes armés ont reçu ordre de prendre toutes les précautions d'usage, et notamment d'éteindre leurs téléphones portables pour échapper à la traque des drones israéliens qui survolent régulièrement la bande de Gaza.
    Les six activistes tués dans un poste de sécurité effectuaient leurs prières de l'après-midi au moment du raid, ont affirmé des responsables du mouvement.

    Version française Jean-Stéphane Brosse.
    Sources.LeMonde.fr/ Reuters.
    Dernière modification par arayzon, 06 février 2008, 11h06.
    La pire chose pour l'Homme, serait qu'il meurt idiot.
    De grâce épargnez-moi la prolixe, la syntaxe et la chiffrerie à tout va
    .
    Merci.
    " TOUCHE PAS A MA NAPPE ALBIENNE "

    Commentaire

    Chargement...
    X