Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Québec : un tiers des Maghrébins au chômage

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Québec : un tiers des Maghrébins au chômage

    Le nombre de chômeurs est quatre fois plus élevé chez les Maghrébins que chez les Québécois de souche, affirme le quotidien canadien «The Gazette » dans son édition d’aujourd’hui. Ce chiffre tord ainsi le cou au fantasme du plein emploi pour les Maghrébins qui choisissent d’émigrer au Québec. Il contredit également les affirmations officielles des représentations canadiennes dans les pays du Maghreb sur les conditions d’accueil et de séjour des Maghrébins dans cette province francophone du Canada.

    Le taux de chômage des Maghrébins est de 27%. Ce chiffre grimpe même à 30% chez ceux arrivés depuis 2001. Il est quatre fois plus élevé que celui des Québécois de souche. « C’est alarmant car le nombre de Maghrébins au Québec augmente rapidement », écrit le journal qui estime à 435000 le nombre d’immigrés en âge de travailler soit 13% de la population active.

    Pourtant, l’immigration maghrébine au Québec est constituée essentiellement de jeunes diplômés des universités de ce pays. Ils sont souvent sélectionnés après une série de tests qui durent plusieurs mois. Mais, une fois sur place, ils découvrent une nouvelle situation : ceux qui échappent au chômage se voient proposer des emplois peu qualifiés : chauffeurs de taxi, agent d’assurance, télémarketeurs…

    « En réalité, les Québécois ont une perception différente des choses : Ils ne disent jamais à ces nouveaux émigrés qu’ils vont trouver un travail qui correspondrait à leur diplômes et leurs qualifications. En revanche, ils promettent une vie meilleure à leurs enfants. C’est le prix à payer quand on est un immigré de première génération », explique un diplomate européen en poste à Montréal. Mais les immigrés maghrébins comprennent-ils vraiment cette logique ?


    === MODERATION ===
    Soignez vos sujets de discussions, SVP : http://www.algerie-dz.com/forums/faq...edaction_topic

  • #2
    C'est vrai que de prime abord, la situation décrite peut paraître affligeante mais si on y réfléchit davantage, elle ne l'est pas tant que ça car, ne l'oublions pas, pour juger de sa nouvelle situation, il faut d'abord voir d"où l'on vient avant de crier haro sur le baudet.

    Or, lorsqu'on vient d'un pays où on peine à décrocher un boulot à 120 euros par mois, on ne doit pas faire la fine bouche mais bien essayer de profiter de toutes les opportunités offertes, même si à priori elles sont en deça de ses expectatives car, comme le dit l'article, le plus important est de donner un meilleur avenir à ses enfants que celui qu'ils auraient eu en restant au bled.

    Le fait que cette vague d'immigrés au Canada soit plus lettrée (ou moins illétrée c'est selon) que celle de leurs aînés en France doit nous faire espérer qu'elle ne réeditera pas les mêmes erreurs en se ghettoïsant en passant le plus clair de son temps à pester sur son sort dans les mosquées et les cafés.

    En somme, le maghrébin n'est pas plus bête qu'un autre, ni moins compétent. Il faut juste qu'il saisisse l'opportunité qui lui est donnée de vivre dans un pays calme, propre et prospère afin qu'on dise un jour de lui qu'il a été assez intelligent et humble pour arriver à s'accaparer une petite partie de cette prospérité pour lui et pour les siens.

    P.S: bizarre qu'aucun "canadzien" ne se soit exprimé sur ce sujet .......... trop occupés à pelleter ou quoi ??
    Dernière modification par Scootie, 15 février 2008, 23h01.
    Kindness is the only language that the deaf can hear and the blind can see - Mark Twain

    Commentaire


    • #3
      Oui, la neige nous brûle toutes nos énergies à la déblayer...
      On atteint des records d'enneigement et l'hiver est très loin d'être fini...

      Sinon, je suis d'accord avec toi, Scootie.
      Ici, il faut foncer, prendre tout emploi qu'on trouve et continuer à chercher de meilleur.
      Ce haut taux de chômage, je ne me l'explique que par le refus de prendre un emploi de moindre importance que celui espéré...
      Quant à la ghettoisation, ça commence hélas ici aussi.
      Dernière modification par Bachi, 15 février 2008, 23h20.
      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

      Commentaire


      • #4
        Bon j suis pas canadzienne ni brésilienne mais j m'exprime kamime!!

        Le nombre de chômeurs est quatre fois plus élevé chez les Maghrébins que chez les Québécois de souche
        L'ambassadeur de l'algérie au canada a lui même encouragé les algeriens à aller tenter leurs chances dans les autres provinces du canada, autre que le Québec, qui est saturée!!
        Dernière modification par absente, 15 février 2008, 23h25.

        Commentaire


        • #5
          Hello Bachi

          Ce haut taux de chômage, je ne me l'explique que par le refus de prendre un emploi plus de moindre importance que celui espéré...
          Mais bien sûr que c'est un des facteurs, et je n'ai pas peur de dire que c'est la conséquence de la fameuse (fumeuse ?) supériorité mal placée. L'algérien, où qu'il soit, est trop adepte du quitte ou double et ne reconnait que très peu le compromis. Pas étonnant donc que de telles attitudes débouchent davantage vers l'échec et l'inaction que vers un eldorado qui lui ne peut relever que de l'esprit.

          Comme on dit, il faut avoir les moyens de ses ambitions et surtout surtout, faire preuve d'humilité et de patience car la vie ne se résume pas à du sprint mais demande surtout de l'endurance.
          Kindness is the only language that the deaf can hear and the blind can see - Mark Twain

          Commentaire

          Chargement...
          X