Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'ambassade des États-Unis brûle à Belgrade

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L'ambassade des États-Unis brûle à Belgrade

    Des Serbes s'en prennent à l'ambassade américaine à Belgrade

    Quelque 200.000 Serbes hostiles à l'indépendance du Kosovo se sont rassemblés Belgrade, à l'appel notamment du gouvernement de Vojislav Kostunica et des nationalistes du Parti radical serbe (SRS), première force politique du pays.

    A l'issue de la manifestation, des dizaines de jeunes manifestants ont fait irruption dans l'ambassade des Etats-Unis, incendié plusieurs salles et arraché le drapeau américain qui flottait sur la façade, sous les applaudissements de la foule.

    La police anti-émeute, qui était restée jusque-là très discrète, est intervenue une demi-heure plus tard, frappant et arrêtant plusieurs émeutiers et faisant évacuer sans ménagement le bâtiment.

    Des témoins ont vu plusieurs manifestants à terre, en sang, sous les nuages de gaz lacrymogènes, alors que des hélicoptères survolaient le secteur.

    Selon les médias locaux, une trentaine de personnes ont été blessées, pour moitié des policiers, et hospitalisées.

    Les forces de sécurité patrouillant dans des véhicules blindés ont bouclé dans la soirée le quartier de l'ambassade.

    D'autres missions étrangères ont également été attaquées, notamment celles de Grande-Bretagne, de Croatie, de Bosnie et de Turquie, ont rapporté des agences de presse locales.

    Des banques étrangères et des restaurants McDonalds ont aussi été pris pour cibles.

    APPEL AU CALME DE TADIC

    Le président serbe Boris Tadic, en visite en Roumanie, a appelé les manifestants à cesser les violences.

    "J'appelle tous nos compatriotes à manifester dans le calme. Tous ceux qui participent aux violences seront chassés de rues et arrêteront de s'en prendre aux ambassades", a-t-il dit à la télévision.

    Washington a demandé au gouvernement serbe de prendre les mesures nécessaires pour assurer la protection de son ambassade.

    "Nous sommes en contact avec le gouvernement serbe afin qu'il consacre les moyens appropriés à remplir ses obligations internationales, en aidant à assurer la protection des enceintes diplomatiques, dans ce cas précis notre ambassade", a dit Sean McCormack, porte-parole du département d'Etat.

    L'ambassadeur des Etats-Unis à l'Onu, Zalmay Khalilzad, s'est dit "scandalisé" par cette attaque et va demander au Conseil de sécurité de la condamner.

    Quelques heures avant ces incidents, les manifestants, brandissant le drapeau national ou des banderoles proclamant l'appartenance du Kosovo à la Serbie, s'étaient regroupés devant le bâtiment du Parlement fédéral érigé il y a un siècle.

    "Tant que nous vivrons, le Kosovo sera serbe", a assuré le Premier ministre Kostunica, qui s'adressait à la foule d'une scène immense, recouverte de drapeaux serbes et ornée d'une gigantesque banderole proclamant que "le Kosovo est la Serbie".

    "Nous ne sommes pas seuls dans cette lutte. Le président Poutine est avec nous", a-t-il ajouté. Le chef d'Etat russe s'était opposé à l'indépendance du Kosovo au côté de Belgrade.

    Selon la police, 150.000 personnes s'étaient rassemblées sur la place, et plusieurs dizaines de milliers emplissaient les avenues voisines. D'autres grands rassemblements ont eu lieu dans la ville.

    "UNE HONTE POUR L'EUROPE"

    L'ambiance était calme et pesante, tandis que plusieurs intervenants prononçaient des discours et que résonnaient des chansons patriotiques.

    Les organisateurs, qui ont affrété des trains gratuits et 5.000 autocars pour l'occasion, ont visiblement remporté le pari de faire au moins aussi bien que le demi-million de Serbes qui s'étaient réunis en 2000 pour évincer Slobodan Milosevic.

    Ils voulaient démontrer ainsi au reste du monde la colère de la nation serbe face à la perte d'une province qu'elle considère comme le berceau de son histoire et de sa religion.

    "C'est un Etat inventé, une honte pour l'Europe et le reste du monde", a déclaré un manifestant, Milan Vukosavljevic. "Notre message est simple: le Kosovo est le coeur de la Serbie", a renchéri un autre homme interrogé par la télévision nationale.

    Les établissements scolaires sont restés fermés toute la journée pour permettre au plus grand nombre de prendre part à la manifestation, qui a été suivie par des prières dans la principale cathédrale orthodoxe de Belgrade.

    La chaîne de télévision publique RTS, dont la grille a été débarrassée des habituelles productions hollywoodiennes pour faire place à des films historiques serbes, a appelé les médias à leur devoir patriotique et les a invités à donner libre cours à ce que l'un d'eux qualifie de "fureur nationale".

    Aux yeux des observateurs, il serait toutefois erroné de voir dans l'expression de cette colère un retour au nationalisme ardent qui a alimenté les conflits des années 1990. Et cette manifestation devrait plutôt faire fonction de catharsis.

    Si de nombreux Serbes restent très attachés au Kosovo, 70% d'entre eux voient leur avenir aux couleurs européennes.

    L'indépendance du Kosovo, proclamée unilatéralement dimanche, a donné lieu à des manifestations assez modestes mais parfois violentes en Serbie et en République serbe de Bosnie.

    A Banja Luka, capitale de la République serbe de Bosnie, plusieurs personnes ont été blessées jeudi lors d'une manifestation devant le consulat des Etats-Unis.

    Plusieurs centaines d'anciens combattants serbes des guerres des Balkans ont brûlé des pneus devant un poste-frontière du Kosovo gardé par la Kfor avant de repartir, sans autre incident.

    Avec Ellie Tzortzi, version française Jean-Philippe Lefief, Henri-Pierre André, Jean-Stéphane Brosse et Gregory Schwartz

  • #2
    Body found after US embassy stormed

    Staff and agencies

    February 22, 2008 08:55am
    A BODY has been found in the US embassy in Belgrade, according to TV reports, after angry Serbian protestors - opposed to Kosovo's independence - set fire to the building.

    A burnt body was reportedly found in the embassy after protesters broke into the buidling and started fires.

    The Serbian TV report is still unconfirmed.

    Previously, several hundred young men dressed in hooded sports tops and scarves had broken into the building, which is in the main city boulevard of Kneza Milosa.

    The US Ambassador to the United Nations said today that he was "outraged" by the storming of the US embassy in Belgrade by rioters opposed to Kosovo's independence.

    "I am outraged by the mob attack against the US embassy in Belgrade," Zalmay Khalilzad said, adding he would seek condemnation by the UN Security Council.

    "The embassy is sovereign US territory. The government of Serbia has a responsibility under international law to protect diplomatic facilities, particularly embassies."

    Rioters opposed to Kosovo's independence today stormed the US embassy in Belgrade before setting it on fire, after a massive peaceful rally in the Serbian capital.

    Khalilzad said he would ask the 15-member Security Council to issue "a unanimous statement expressing its "outrage, condemning the attack and also reminding the Serb government of its responsibility to protect diplomatic facilities."

    In Washington, the State Department said it was urging Serbian authorities to take appropriate steps to protect the US embassy in Belgrade.

    Spokesman Sean McCormack also told reporters that officials in Washington were involved in a flurry of contacts over security issues and were briefing Secretary of State Condoleezza Rice, who was flying back home from an Africa tour with President George W Bush.

    "We are in contact with the Serbian government to ensure that they devote the appropriate assets to fulfill their international obligations to help protect diplomatic facilities, in this case our embassy," McCormack said.

    "They have been up until this point very good in providing police assets to ensure that the embassy facility was protected," he added.

    With no police in sight, several hundred young men dressed in hooded sports tops and scarves threw flares and broke into the US embassy premises on the main boulevard of Kneza Milosa. The embassy was unstaffed at the time.

    The ground floor and a side building were burning, with smoke billowing out as anti-riot police backed up by armoured vehicles fought the young men with tear gas.

    - with AFP

    Commentaire


    • #3
      Tous les ingredients pour commencer une guerre sont la, l'europe est divisee, les US et les russes sont aux extremes sur cette affaire. C'est tout ce qui nous manquait, une guerre en Europe, par la meme ou la deuxieme guerre mondiale a commence...

      Separatisme quand tu nous prends..

      Commentaire


      • #4
        La terre appartient à ceux qui la possèdent, et les kosovars albanais sont majoritaires au Kosovo, longue vie à leur état.

        Il n'y aura ni guerre ni 3emmer bouzwer, ces gesticulations étaient prévisibles et attendues, elles vont vite s'étouffer et la république du Kosovo sera reconnu même par les serbes.

        Le Kosovo n'est pas le premier état né d'une séparation et ce ne sera pas le dernier, le séparatisme peut être source d'instabilité à court terme mais est source de stabilité à long terme... y a qu'à voir ce qui se passe en Tchétchènie.

        Certains pensent plus à l'orgueil des ethnies majoritaires qu'au bonheur des ethnies minoritaires. Les forts doivent respecter les faibles, oppresser le faible n'est pas digne d'un fort.
        Dernière modification par absent, 22 février 2008, 00h24.

        Commentaire


        • #5
          des serbes s'en prennent à l'ambassade américaine à Belgrade!

          je comprends tes craintes Ayoub, ne tinquiètes pas, la RASD suivra!!!!!!

          cest contagieux, tu sais LA LIBERTE et malheureusement pour vous , il ny a pas de traitements connus!!

          Commentaire


          • #6
            La terre appartient à ceux qui la possèdent, et les kosovars albanais sont majoritaires au Kosovo, longue vie à leur état.

            Il n'y aura ni guerre ni 3emmer bouzwer, ces gesticulations étaient prévisibles et attendues, elles vont vite s'étouffer et la république du Kosovo sera reconnu même par les serbes.

            Le Kosovo n'est pas le premier état né d'une séparation et ce ne sera pas le dernier, le séparatisme peut être source d'instabilité à court terme mais est source de stabilité à long terme... y a qu'à voir ce qui se passe en Tchétchènie.

            Certains pensent plus à l'orgueil des ethnies majoritaires qu'au bonheur des ethnies minoritaires. Les forts doivent respecter les faibles, oppresser le faible n'est pas digne d'un fort.
            Llah yarhem Maatoub Lounes, il aurait applaudi debout cette intervention qui va droit au coeur...

            Commentaire


            • #7
              je comprends tes craintes Ayoub, ne tinquiètes pas, la RASD suivra!!!!!!

              cest contagieux, tu sais LA LIBERTE et malheureusement pour vous , il ny a pas de traitements connus!!
              Bah non la RASD ne suivra pas, la RASD est deja creee n'oublies pas, seulement elle a ete cree a Tindouf 30 ans de cela Unilateralement c'est vrai comme le Kosovo, mais si le Kosovo a eu l'appui des puissances pour les raisons que l'on sait, le khorotisme de la RASD a lui plutot fait l'effet contraire. Il a recueilli comme il se doit d'ailleurs l'approbation de republiques bananieres. A moins que lepolisario ne nous reserve la RASD II - le retour

              Cette histoire est tout benef pour la position marocaine parce que:

              1- si le Kosovo a son independance, elle montre quel "bloc" est puissant, le russe ou l'americain, les US etant du cote marocain... Un kosovo independant = une russie affaiblie sur le plan international = une algerie affaiblie sur le plan international. C'est le prix a payer quand on court tjs derriere le meme cheval qui perd...

              2- si l'affaire degenere, le Maroc pourra eriger le Kosovo comme exemple d'effet nefaste du separatisme et le principe d'integrite territoriale aura prime sur celui de l'autodetermination des peuples quand elle est utilisee anarchiquement.

              3- Dilemne pour Alger : reconnaitre ou ne pas reconnaitre, reconnaitre equivaudrait a continuer a eriger la supercherie des "principes" et dire : voila on a reconnu le Kosovo. Mais si cela est fait, ayayaye cote relations avec Moscou, surtout que ca ne va pas deja tres bien. Si Alger ne reconnait pas le Kosovo, le polisario est cuit.

              Dur dur de faire des choix...

              Quelque soit X donc, la position marocaine en sortira grandie...
              Dernière modification par ayoub7, 22 février 2008, 00h54.

              Commentaire


              • #8
                l'europe met encore le feu aux poudres aux balkans,apres avoir reconnu la croatie l'allemagne a declenche la guerre en yougoslavie,maintenant une nouvelle guerre se profile au kosovo et en bosnie.

                et cest meme pas sur aue le kosovo rentre en europe-

                le kosovo est aussi une terre serbe,comme le montre wikipedia,cette region a ete islamisee
                par la force.
                http://fr.wikipedia.org/wiki/Kosovo

                Commentaire


                • #9
                  Tres interessant....L'Afrique du Sud se demarque... Elle est contre l'independance du Kosovo, je me marre...

                  Les ambassadeurs vietnamien et sud-africain ont également émis des réserves quant à la décision kosovare de se séparer de la Serbie.
                  Belgrade exhorte l'Onu à bloquer l'indépendance du Kosovo
                  19.02.08 | 07h39

                  ar Louis Charbonneau
                  NATIONS UNIES (Reuters) - Si le Conseil de sécurité ne fait rien pour empêcher le Kosovo de faire sécession, il démontrera au monde entier que la souveraineté et les frontières de chaque Etat peuvent être remises en cause, a déclaré aux Nations unies le président serbe Boris Tadic.



                  Alors que les grandes capitales européennes et les Etats-Unis ont d'ores et déjà reconnu l'indépendance de la province peuplée à 90% d'albanophones, Tadic a répété devant le Conseil de sécurité que Belgrade contestait la légalité de la démarche au regard du droit international.

                  "Si vous fermez les yeux sur cet acte illégal, qui peut vous garantir que des régions de vos pays ne vont pas proclamer leur indépendance de la même façon en toute illégalité ,", a demandé Tadic devant les 15 membres du Conseil de sécurité.

                  La Serbie et la Russie, son alliée qui dispose d'un droit de veto, avaient demandé au Conseil de sécurité d'annuler la proclamation de l'indépendance du Kosovo mais les puissances occidentales qui soutiennent la province albanophone y ont fait échec.

                  Le président serbe a toutefois réaffirmé que son pays n'aurait pas recours à la force pour empêcher le Kosovo de suivre son propre chemin.

                  L'IMPASSE PERSISTE

                  "En tant que membre responsable de la communauté internationale, attaché au règlement pacifique des conflits, la République de Serbie n'aura pas recours à la force", a-t-il dit.

                  Dimanche, une première réunion extraordinaire du Conseil de sécurité réclamée par Moscou n'avait pas permis de venir à bout des divergences entre la Russie, qui conteste la légalité de la proclamation d'indépendance de la province, et les puissances occidentales, pour qui il s'agit de la seule option viable.

                  Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon avait déclaré à cette occasion que la mission de l'Onu au Kosovo (Minuk) resterait en place et continuerait à remplir son mandat tel que défini par la résolution 1244.

                  La réunion de lundi a montré que l'impasse persistait.

                  Le représentant permanent de la Russie, Vitaly Tchourkine, est venu à la rescousse du président serbe, qualifiant la proclamation unilatérale d'indépendance de "violation flagrante des normes et principes du droit international".

                  Pour le délégué chinois, Wang Guangya, cette décision présente "un grave défi aux principes fondamentaux du droit international.

                  Les ambassadeurs vietnamien et sud-africain ont également émis des réserves quant à la décision kosovare de se séparer de la Serbie.

                  Le délégué italien, Aldo Mantovani, a, pour sa part, lancé à la Serbie et au Conseil: "L'indépendance du Kosovo est un fait. Il est temps d'aller de l'avant !".

                  version française Gwénaelle Barzic et Jean-Loup Fiévet

                  Commentaire


                  • #10
                    posté par ayoub 7
                    Unilateralement c'est vrai comme le Kosovo, mais si le Kosovo a eu l'appui des puissances pour les raisons que l'on sait,
                    Maintenant une forte chance pour la RASD ..!! les europeens pris au pieges !!!
                    Si Alger ne reconnait pas le Kosovo, le polisario est cuit.
                    D abord l honneur au Maroc de se prononcer ...,,,
                    A qui sait comprendre , peu de mots suffisent

                    Commentaire


                    • #11
                      D abord l honneur au Maroc de se prononcer

                      Ou est l'intérêt ?
                      En tout homme se trouve une part de solitude qu'aucune intimité humaine ne peut remplir, c'est là que dieu nous rencontre.

                      Commentaire


                      • #12
                        Tres interessant....L'Afrique du Sud se demarque... Elle est contre l'independance du Kosovo, je me marre...

                        et bouteflika.il en pense quoi?

                        Commentaire


                        • #13
                          Algérie & russie
                          Algérie & RASD
                          russie # Kosovo
                          algérie ? kosovo
                          quelle diplomatie
                          En tout homme se trouve une part de solitude qu'aucune intimité humaine ne peut remplir, c'est là que dieu nous rencontre.

                          Commentaire


                          • #14
                            posté par madini
                            D abord l honneur au Maroc de se prononcer

                            Ou est l'intérêt ?
                            -Qu est ce que tu en penses les USA , France , Allemagne .et d autre suivront .......ont reconnu le Kosovo entant qu état indépendant !
                            A mon avis la donne va changer pour la RASD ...Déjà , elle a l appui de presque tous les états membres de l UA ...et surtout les russes ne vont pas gober facilement cette contrainte d evenement venant de la France ..
                            A qui sait comprendre , peu de mots suffisent

                            Commentaire


                            • #15
                              @houari

                              Qu est ce que tu en penses les USA , France , Allemagne .et d autre suivront .......ont reconnu le Kosovo entant qu état indépendant !
                              USA et la russie sont des ennemies depuis longtemps , France&Allemagne alliés des américains ...
                              Pour le Maroc n'as aucun intérêt de reconnaitre le kosovo .
                              a part que l'usa demande au Maroc de reconnaitre l'indépendance du kosovo .
                              A mon avis la donne va changer pour la RASD ...Déjà , elle a l appui de presque tous les états membres de l UA ...et surtout les russes ne vont pas gober facilement cette contrainte d evenement venant de la France ..
                              La russie doit annulé l'indépendance du kosovo avant de cherche la vengeance .
                              Dernière modification par madini, 22 février 2008, 01h30.
                              En tout homme se trouve une part de solitude qu'aucune intimité humaine ne peut remplir, c'est là que dieu nous rencontre.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X