Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sahara Occidental : le discours de guerre de Rabat

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sahara Occidental : le discours de guerre de Rabat

    sahara occidental: le discour de guerre de Rabat

    samedi 1er mars 2008

    Le Maroc veut-il « réchauffer » le conflit avec les Sahraouis en prenant prétexte de l’installation à Tifariti d’un nouveau Conseil national sahraoui, d’un projet de construction d’un complexe sportif financé par l’Afrique du Sud et d’un barrage pour l’alimentation en eau potable financé par la mairie de Séville ? Le ministère marocain des Affaires étrangères a publié, hier, un communiqué au ton très martial affirmant qu’il ne saurait tolérer la construction d’infrastructures dans ce qu’il appelle la « zone tampon » de Tifariti. Ce raidissement guerrier paraît surtout lié au fait que les Sahraouis, après trois rounds de « négociations » à New York et à l’approche du 4e round, n’entendent pas transiger sur la question du droit à l’autodétermination. Alger, en dépit des pressions occidentales en faveur du plan d’autonomie marocain, n’a pas changé également de position. Récemment, l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara Occidental, Peter Van Walsum, constatait que les positions étaient « encore très éloignées » et qu’il ne disposait pas de solution alternative pour sortir de l’impasse. Les discussions de New York, voulues par certains pays occidentaux comme un moyen de faire passer le plan marocain, n’ont pas atteint ce but. Le Polisario, qui a le droit pour lui, n’a pas cédé à la pression.
    C’est dans ce contexte qu’il faut lire ce communiqué guerrier où le gouvernement marocain annonce qu’il ne « saurait en aucune manière tolérer toute rupture du statu quo ou fait accompli dans cette zone qui a été depuis la proclamation du cessez-le-feu en 1991 exempte de présence ou d’infrastructures ». Cette affirmation est assortie d’une menace d’agir par « tous les moyens » pour préserver ce qu’il appelle son « intégrité territoriale » et sa « sécurité nationale ». Le Maroc est-il sur le sentier de la guerre ? Il est en tout cas dans un discours de la guerre à usage diplomatique. Les infrastructures à construire à Tifariti, qui n’ont rien de militaire, il faut le préciser, servent en effet de prétexte pour essayer de relancer une bataille diplomatique à l’issue incertaine en dépit du soutien des Américains et des Français. Le message que le Maroc ne cesse de marteler - « l’autonomie, rien que l’autonomie » -, est en train de muer vers « l’autonomie ou la guerre ».

    Un choix risqué

    Ce message ne s’adresse pas au Polisario qui est prêt à relever le défi et qui a déjà fait valoir que le retour à la lutte armée reste une de ses options si les efforts destinés à mettre en application les résolutions de l’ONU sur l’autodétermination n’étaient pas couronnés de succès. Ce discours guerrier est plutôt dirigé vers l’ONU qui, de facto, a transformé la Minurso en instrument de préservation du cessez-le-feu. Le but étant de créer une situation dramatique pour donner des arguments aux puissances occidentales afin de redoubler les pressions au sein du Conseil de sécurité et de faire avaliser le plan d’autonomie. Les amis occidentaux du Maroc, ceux-là même qui viennent de créer le précédent du Kosovo, n’ont aucun argument à opposer aux Sahraouis et aux Etats qui défendent l’autodétermination. Et apparemment, le Maroc cherche à leur en fournir un, celui d’une reprise du conflit... à un niveau large puisqu’il met en cause les parties « qui procèdent, accompagnent ou encouragent les actes gravissimes ainsi annoncés ». Le Maroc va-t-il se contenter de cette manœuvre diplomatique et médiatique pour essayer de forcer le chemin à son plan d’autonomie ?
    Les chances de succès de la manœuvre étant quasiment nulles, serait-il enclin à aller au-delà de la gesticulation diplomatique ? C’est un choix risqué. Le cessez-le-feu en vigueur a surtout servi à ligoter le Polisario et il a profité au Maroc qui, avec l’appui de certaines puissances occidentales, a évité l’application des résolutions de l’ONU sur l’autodétermination. S’il prend l’initiative de rompre le cessez-le-feu, l’ONU sera mis hors du coup après avoir gelé le conflit à son profit depuis le début des années 90. Tout dépend en réalité de la nature des « conseils » de ses amis occidentaux. Ils ne sont pas toujours de bons conseils.
    © le Quotidien d’Oran
    "Agir pour que chaque homme, chaque société, chaque nation puisse vivre, s’affirmer et s’accomplir dans l’échange et le partage, ainsi que dans une égale dignité "

  • #2
    C'est la seule solution.Triste.

    Commentaire


    • #3
      Gesticulations...
      Les crisettes de M6, c'est passager...
      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

      Commentaire


      • #4
        == MODERATION ==
        Soyez poli et évitez les messages provocateurs - Lisez la charte du forum.

        Commentaire


        • #5
          == MODERATION ==
          Soyez poli et évitez les messages provocateurs - Lisez la charte du forum.

          Commentaire


          • #6
            algerie

            bsr ont dirait que le maroc deviens anxieux et nerveux que se passe til donc ? mystere

            Commentaire


            • #7
              @langar
              ''bsr ont dirait que le maroc deviens anxieux et nerveux que se passe til donc ? mystere''

              Tu veux savoir ce qui se passe, le Maroc va défendre son territoire. Si l'algérie cherche la guerre par l'intermediaire du polisario elle l'aura. Vous voulez la guerre vous aller l'avoir .Continuez à nous titiller comme ca cachés dérrière vos pseudos principes de liberté des peuples et on vous ramenera à l'âge de pierre. Si au moins vous étiez des hommes et que vous venez de face nous voir pour nous déclarer la guerre. Après ca ne venez pas miauler et dire qu'on vous a agressé en 2000 et quelque. Cherchez les embrouilles aux autres c'est un sport national chez vous.


              Vous allez tomber sur le C..
              Bisous.
              Dernière modification par jijilou, 02 mars 2008, 22h10.

              Commentaire


              • #8
                jiji-lou laisse les provoc a coté , prends ton biberon et roh tergoud
                "Agir pour que chaque homme, chaque société, chaque nation puisse vivre, s’affirmer et s’accomplir dans l’échange et le partage, ainsi que dans une égale dignité "

                Commentaire


                • #9
                  Et le rococo,

                  Pour une bande de morpions sans le sous,qui ne peuvent meme pas se payer des avions d'occasions,vous avez la langue bien pendue.
                  Et bien,apres que le polisario vous a corrige comme vous le meritez et sedentarise comme des rats de goutieres,derriere le mur de la honte,vous chercher maintennant a vous faire exploser la tranche en vous mesurant a plus fort que vous.

                  Faites nous une fleur please,tenter une sortie belliqueuse maladroite et donner a l'ANP une excuse,une toute petite....je te le promet lecheur de mimines,on vous servira a toi et a tes "wakha sidi "sous equipes,une correction a la hauteur de celle que la "guardia d'Aznar" a octroyee a vos gendarmettes hagars,sur l'ile des chevres.
                  Moi si j'etais a ta place,je me degoterais une nouvelle paire de babouche,la marche multicolore a reculons vers les taudits de casablanca,se profile a l'horizon.
                  Dernière modification par Samy111, 02 mars 2008, 23h26.

                  Commentaire


                  • #10
                    on dirait que le maroc se prépare

                    La construction de trois corvettes pour le Maroc confirmée

                    La commande de trois corvettes pour le Maroc, que nous évoquions le mois dernier, a été confirmée par Schelde Naval Shipbuilding. Le chantier néerlandais réalisera deux types de navires de la famille Ship Integrated Geometrical Modularity Approach(SIGMA). Le plus gros, une corvette du type SIGMA 10513, mesurera 105.11 mètres de long pour 13.02 mètres de large. Elle affichera un déplacement de 2300 tonnes et pourra héberger 110 personnes. Les deux autres unités, plus petites, seront du type SIGMA 98.13. Avec un déplacement de 2100 tonnes pour 97.91 mètres de long, elles auront un équipage de 91 hommes.

                    Les trois navires, qui seront livrés d'ici 2012, disposeront de la même propulsion, assurée par deux moteurs Pielstick sur chaque bateau. L'armement sera également identique. Celui-ci sera constitué de missiles Mica VL, tirés depuis des lanceurs verticaux et fournis par MBDA. Le missilier européen livrera également des missiles antinavire Exocet MM40, qui devraient être embarqués à raison de 4 par bâtiment, si l'on en croit les vues communiquées par Schelde. Le reste de l'armement consistera en un canon de 76mm OTO-Melara, une artillerie légère sur l'arrière et un hélicoptère. Enfin, les corvettes marocaines seront dotées de torpilles légères MU90, conçues et réalisées par DCNS, Thales et Finmeccanica.

                    Côté électronique, Thales Nederland sera en charge du système de combat et du radar principal, de la famille Smart-S. Le choix de ces équipements par la marine royale marocaine répond à son souhait de pouvoir participer, à l'avenir, à des opérations navales de l'OTAN. Rabat a donc été très sensible à l'interopérabilité des matériels, notamment en termes de communications.

                    Outre ces trois corvettes, le plan de modernisation et de développement de la flotte marocaine comprend une frégate de premier rang. Après avoir achevé la définition des besoins marocains, le Français DCNS espère la commande d'une unité du type FREMM dans les deux ou trois prochains mois. Une lettre d'intention a été signée en octobre 2007.
                    Les deux bâtiments de combat marocains les plus récents avaient été commandés en 1998. Construites aux Chantiers de l'Atlantique, ces frégates de surveillance du type Floréal (Mohammed V et Hassan II) ont été mises en service en 2002 et 2003.

                    http://img261.imageshack.us/img261/2...board01bi9.jpg

                    pour ce qu'est des F-16

                    Citation: ....
                    Lockheed's current order backlog for 107 F-16s will see the type remain in production until 2012, but speaking at the Singapore air show on 19 February, Larson said: "There are a number of government-to-government discussions with follow-on and new customers", which could extend this schedule. Talks between the USA and Morocco over a potentially $2.4 billion sale of 24 F-16C/Ds and associated equipment are now in the final stages, he notes.
                    http://www.flightglobal.com/articles...n-fighter.html

                    Commentaire


                    • #11
                      on dirait que le maroc se prépare

                      La construction de trois corvettes pour le Maroc confirmée

                      on dirait que les généraux se prépare que ces bateaux seront reconverti en Bateaux de peches de haute mer ????? ils ne veulent pas la guerre ......le business
                      A qui sait comprendre , peu de mots suffisent

                      Commentaire


                      • #12
                        interessant

                        Commentaire


                        • #13
                          Fremm. DCNS peaufine le montage industriel


                          Le montage industriel des frégates multimissions (Fremm) pourrait s'éclaircir d'ici peu. Dès la construction de la frégate numéro deux, les parties avant pourraient être réalisées en Pologne et armées à Lorient pour le compte du groupe Spie ouest centre.

                          Qui fera la partie avant des frégates multimissions commandées par la Marine nationale ? La réponse devrait bientôt tomber. Mais il semblerait que les jeux soient déjà faits. Comme nous le laissions entendre hier, ni Brest ni Cherbourg ne seraient concernés.
                          Spie ouest centre tient la corde
                          En mars dernier, face à une forte mobilisation intersyndicale, la direction semblait d'accord pour accorder à ces deux sites la conception des coques avant des sept Fremm, après que la numéro un soit entièrement construite à Lorient. Seule condition, que financièrement, ils soient compétitifs. Selon une source proche du dossier, l'offre de DCNS serait de l'ordre de 23 M€, quand d'autres annonceraient 14 M€. Autant dire que l'industriel français est hors jeu. Mais alors qui raflera la mise ? Il n'y a pas si longtemps encore, quatre noms figuraient dans le dernier carré. Le Concarnois Piriou, Aker Yards, Spie Ouest Centre et le croate Kraljevica shipyard. La « short list » ne retiendrait que deux chantiers : Spie Ouest Centre et Kraljevica shipyard. Aker Yards aurait été écarté car jugé peu compétitif, quant à Piriou, le chantier serait déjà saturé avant même cette éventuelle commande.
                          L'atout prix
                          Reste le chantier croate, le moins cher de tous, et relativement bien côté. Mais c'est Spie ouest centre qui semble tenir la corde, même s'il est un peu plus cher que son concurrent de l'Est. Le groupe français a déjà travaillé avec DCN sur les programmes Sawari, Delta, Horizon et BPC. Si c'est bien Spie ouest centre qui est retenu, c'est en Pologne, à Gdansk, que les demi-coques seraient construites (comme le prévoyait Piriou mais pas dans le même chantier) pour être armées à Lorient.
                          Un chantier en Algérie ?
                          Il semble donc désormais acquis que les parties avant des Fremm seront construites dans un pays « à bas coût ». Il se murmure même, toujours selon une source proche du dossier, que DCNS étudie la possibilité de créer un chantier en Algérie. Un chantier capable de construire des Fremm. Mais pour qui et à quel horizon ? Pour la France qui a passé une commande ferme de huit Fremm (avec option pour neuf autres) ou pour d'autres pays comme l'Algérie, intéressée par ce programme ? Mystère. Une stratégie qui n'a rien de surprenant quand on sait que l'industriel français regarde du côté des pays émergents comme l'Inde, la Malaisie, voire le Chili pour assurer son développement.

                          http://www.letelegramme.com/ar/viewa...966942&type=ar



                          Peut etre que les Fremm marocains,seront construits en.....Algerie.

                          Commentaire


                          • #14
                            l´espagne cede au maroc 8 systemes de lance bombes

                            Consejo.- España cede a Marruecos por un euro ochos juegos de lanzadores de bombas de caída libre para sus cazas

                            El sistema CLB-30 permite lanzar bombas fragmentarias de caída libre como la MK-82, concebida para blancos no específicos y demolición

                            El sistema CLB-30 permite lanzar bombas fragmentarias de caída libre como la MK-82, concebida para blancos no específicos y demolición

                            MADRID, 18 jan(EUROPA PRESS)

                            El Consejo de Ministros autorizó hoy la cesión, por el precio simbólico de un euro, de ocho juegos de lanzadores de bombas de aviación a Marruecos, mediante un acuerdo que el propio Ejecutivo enmarca en el objetivo de "fortalecer la especial relación de hermandad existente" entre los Fuerzas Armadas de ambos países.

                            Según indicó el Gobierno en la referencia del Consejo de Ministros, el material que se cederá, del que no especifica el modelo concreto ni sus características, está valorado en 86.848 euros y ya ha sido sustituido por sistemas más modernos. "El acuerdo se enmarca en el contexto de colaboración entre ambos países y tiene por objeto fortalecer la especial relación de hermandad existente entre las Fuerzas Armadas de España y Marruecos", señaló el Ejecutivo.

                            Fuentes conocedoras de la cesión aseguraron que el sistema es el CLB-30 (Lanzador de Bombas Rompedoras 30), un juego de lanzador de bombas de caída libre con el que se equipan cazabombarderos como el Mirage F1 y el Northrop F5.

                            Expertos en armamento consultados por Europa Press aseguraron que el juego de lanzadores será incorporado con toda probabilidad a la flota de cazabombarderos Mirage F1 de la Fuerza Aérea marroquí, toda vez que los cazas F5 están ya en su última fase de vida operativa.

                            Estos equipos sirven para utilizar bombas de caída libre como el modelo MK-82, uno de los más extendidos en todo el mundo, con 250 kilos de peso, destacado por su bajo coste económico y por su efectividad para misiones de demolición.

                            El Ejército del Aire español está dotado de este sistema de bombas fragmentarias de caída libre para equipar algunos de sus mejores cazabombarderos, como los Mirage F-1, el reactor más veloz de la Fuerza Aérea, y en los Northrop F5, el caza de instrucción.

                            Commentaire


                            • #15
                              le maroc a passer un contrat avec la ste northrop grumman systems (usa) pour equiper ses f-1 et f-5 de systeme de surveillance a infra rouge (radar?) pour un cout de 15 millions de dollars,et ce a l'aero expo de marrakech

                              un autre contrat avec la ste lockheed martin d'une valeur de 250 millions de dollars pour du materiel de defence.

                              le maroc est le premier pays nord africain a avoir ce systeme americain infra rouge dernier cri

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X