Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les négociations de Manhasset ont enregistré peu de progrès

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les négociations de Manhasset ont enregistré peu de progrès

    Les négociations de Manhasset, dont le 4e round se tient du 16 au 18 mars, ont enregistré peu de progrès en raison de la mauvaise foi du polisario, a souligné le centre maroco-américain pour la politique.

    Le processus, lancé en juin 2007, a "enregistré peu de progrès en raison du refus continu du polisario de négocier de bonne foi", affirme le Moroccan American Center for Policy (MACP), dans un communiqué diffusé à Washington, à la veille du 4e round des négociations de Manhasset.

    Faisant remarquer que la proposition d'autonomie soumise par le Maroc aux Nations Unies en avril 2007 a recueilli l'adhésion de la communauté internationale, dont celle des Etats-Unis, le MACP rappelle que Washington a encouragé les parties à utiliser la proposition marocaine comme base de négociations pour parvenir à une solution politique de compromis et résoudre le conflit du Sahara.

    Avec la résolution du conflit du Sahara, la région connaîtrait "une plus grande stabilité économique, davantage de sécurité et une coopération internationale renforcée", soutient le centre, ajoutant que les récentes menaces des responsables du polisario de reprendre les armes ont néanmoins obscurci le processus de négociation. Leurs déclarations "aussi provocatrices et incendiaires ont attisé les tensions dans une région qui est déjà vulnérable à la violence menée par les groupes terroristes liés à Al-Qaïda'', poursuit le communiqué.

    Tout en notant que "les efforts du polisario de maintenir le statu quo ont mis en danger les vies de milliers de Sahraouis qui sont actuellement séquestrés par le polisario au sud de l'Algérie et qui sont privés des libertés les plus élémentaires", le communiqué fait observer que l'objectif principal, qui préside à la proposition faite par le Maroc pour parvenir à une solution de compromis et mettre fin à ce conflit vieux de 30 ans, est justement de mettre rapidement fin à cette crise humanitaire qui n'a que trop duré.

    "L'engagement du Maroc de négocier un compromis pour mettre fin à ce conflit a insufflé une nouvelle vie au processus vers une résolution pacifique", a indiqué le directeur exécutif du MACP, Robert Holley, qui a souligné qu'un "soutien ferme et clair à l'initiative marocaine d'autonomie de la part des Etats-Unis et d'autres alliés clef au Conseil de sécurité est crucial pour la réussite de ces négociations".

    Le Matin
Chargement...
X