Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Brahim Ghali: Pas de raison "humanitaire" pour son acolyte qui meurt en Algérie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Brahim Ghali: Pas de raison "humanitaire" pour son acolyte qui meurt en Algérie


    Alors que l’Espagne a invoqué des raisons « strictement humanitaires » pour justifier l’accueil de Brahim Ghali, le chef des milices séparatistes du polisario dans un hôpital de Logroño, cette même raison ne s’est pas appliquée à un autre haut responsable au sein de cette organisation qui est décédé du coronavirus à Tindouf, en Algérie.

    Sidameh Battal, est l’un des hauts dirigeants du front polisario. Lui aussi a été atteint du coronavirus, lui aussi est cité dans les plaintes déposées en Espagne par des organisations de défense des droits humains et des particuliers, pourtant lui, n’a pas bénéficié du même traitement de faveur.

    Lui n’a pas reçu de soins par les autorités algériennes, lui n’a pas été transféré en urgence à bord d’un avion militaire algérien médicalisé, lui n’a pas été appuyé par le président algérien Abdelmadjid Tebboune pour entrer illégalement et incognito en Espagne et lui faire éviter des poursuites judiciaires.

    Sidameh Battal est mort du coronavirus à Tindouf, dans les camps de réfugiés en Algérie sans avoir pu être transféré en Espagne pour « raisons humanitaires ». Pourtant, Sidameh Battal était l’un des plus vieux dirigeants du mouvement séparatiste.

    Cette soudaine disparition de l’un des membres fondateurs de la mouvance séparatiste sahraouie, n’ayant bénéficié d’aucun passe-droit comme d’habitude, semble confirmer une hypothèse relayée par des médias qui avaient affirmé que l’armée algérienne serait en train de restructurer les dirigeants du mouvement séparatiste notamment en jetant certains en pâture.

    L’ancien dirigeant au sein du mouvement du polisario, faisait partie des 27 personnes accusées de torture et de génocide sur le peuple sahraoui (dont 4 sont des responsables des renseignements algériens, ndlr), selon la plainte déposée par l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’homme, ASADEDH.

    Il était cité à comparaitre devant la justice espagnole au même titre que Brahim Ghali dans les mêmes affaires. Le 17 juillet 2017 déjà, dans le cadre de l’enquête espagnole sur les crimes de guerre commis contre les populations sahraouies par les dirigeants du polisario, le juge de l’époque avait ordonné la délivrance d’une commission rogatoire aux autorités judiciaires algériennes pour la notification de la plainte aux personnes poursuivies. Evidemment, les autorités algériennes ne l’ont pas fait.

    Le juge de l’Audiencia National Santiago Pedraz avait envoyé le 7 mai, une lettre officielle pour le convoquer pour assister au procès mais sa convocation ne lui a été remise étant donné qu’il n’était pas possible de le localiser.

    Alors que le Maroc a demandé à deux reprises à l’Espagne d’expliquer les motivations de l’accueil illégal du chef du polisario sous une fausse identité pour être soigné du coronavirus, Madrid s’est entêtée à sortir l’excuse humanitaire. Mais cette excuse ne semble pas s’appliquer à tous, elle semble profiter uniquement à certaines personnes encore bien placées au sein de l’organisation hostile à la stabilité et la souveraineté du Maroc.

  • #2
    Le Lion GHALI retournera chez lui en toute sécurité

    Commentaire


    • #3
      Le chaton a été peint en mechmachi, personne ne s'en approchera

      Commentaire


      • #4
        Hassan II allah yrehmou




        ‏سأل القذافي الحسن الثاني: لو أن الصحراويين قالوا إنهم ليسوا مغاربة ، ماذا سيكون الوضع ؟
        " فرد عليه الحسن الثاني: " إذا قالوا إننا لسنا مغاربة فما عليهم إلا أن يرحلوا سواء إلى موريتانيا أو إلى الجزائر أو لأي اتجاه آخر ، فأنا لا أقبل أن يوجد فوق أرضي من لا يعترفون بمغربيتهم "

        Commentaire


        • #5
          En fait il a eu raison. Maintenant ceux qui ne sont pas contents qu'ils aillent vivre a Tindouf.

          Commentaire


          • #6
            Vous me le dite a moi ya el kembouch?
            Le traité de Fès, nommé traité conclu entre la France et le Maroc le 30 mars 1912, pour l'organisation du protectorat français dans l'Empire chérifien,

            Commentaire


            • #7
              M. Brahim Ghali est entré avec son passeport diplomatique sahraoui en Espagne et il faut en convenir ainsi. Reste à savoir pourquoi M.Ghali a-t-il voulu narguer la dictature marocaine ?

              il s'agit là d'une autre histoire et certainement ponctuée par l'Algérie afin de créer une crise entre l'Espagne et la dictature marocaine afin de rappeler deux dates empiriques:

              - le 17 juillet 2002

              - le 17 août 2017

              - Les attentats de Barcelone et de Cambrils, en Catalogne, survenus jeudi 17 août et vendredi ont fait au moins quatorze morts et plus d’une centaine de blessés. Les victimes de l’attaque (blessées ou mortes) sont d’au moins 35 nationalités, a fait savoir la protection civile.

              https://www.lemonde.fr/attentat-a-ba...es_5173531_517

              "PAS UN MOT SUR L’ATTENTAT DE BARCELONE, SURVENU À PEINE TROIS JOURS PLUS TÔT"

              Maroc : le discours d’un roi – Jeune Afrique

              Commentaire


              • #8
                Jusqu'à maintenant je demeure persuadé que l'envoie en Espagne du harki en chef n'aurait jamais eu l'aval de la junte si on lui avait pas assuré que l'opération serait marquée du grand sceau du secret et de la discrétion, mais c'était sans compter sur la rancoeur de cherengiha qui aurait divulgué l'affaire par pure vengeance..
                Avec la junte, les raisons humanitaires ont été largement prouvées en soignant de centaines de milliers d'Algériens sur place pendant la décennie sanglante.

                Commentaire


                • #9
                  "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

                  Commentaire


                  • #10
                    Le traité de Fès, nommé traité conclu entre la France et le Maroc le 30 mars 1912, pour l'organisation du protectorat français dans l'Empire chérifien,

                    Commentaire


                    • #11
                      Lyrics: unknown
                      Music: unknown

                      Country: unknown!,,,
                      "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X