Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Poutine: Nous avons convenu avec Gazprom de construire un autre système de transport de gaz vers l'Europe via la Turquie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Poutine: Nous avons convenu avec Gazprom de construire un autre système de transport de gaz vers l'Europe via la Turquie

    13.10.2022

  • #2
    Alors, merci qui ?
    Merci monsieur Poutine
    Ce que vous faites de bien et de mal, vous le faites à vous
    Mahomet

    Commentaire


    • #3
      Alors, merci qui ?
      Merci monsieur Poutine
      A ta place je ne rigolerais pas, car cela veut peut-être dire qu'en lieu et place des North Stream, le flux gazier principal transiterait via les caprices et desiratas de Erdogan.

      Car ne vous leurrez pas, le commerce de gaz entre la Russie et l'Europe reprendra.
      Le GNL plaqué or américain est en train de ruiner les européens,pour preuve les allemands s'en plaignent.
      J'aime surfer sur la vague du chaos.

      Commentaire


      • #4
        hmida. Le
        GNL plaqué or américain est en train de ruiner les européens,pour preuve les allemands s'en plaignent.
        Pour les allemands c est compréhensible, vu que la part de l industrie dans leur pib est de 22 %, alors qu elle est que de 13 % en France.
        Ce que vous faites de bien et de mal, vous le faites à vous
        Mahomet

        Commentaire


        • #5

          Guerre en Ukraine : le président turc ordonne à son gouvernement de commencer le travail sur le "hub gazier" en Turquie

          Le président truc Recep Tayyip Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine le 13 octobre 2022, à Astana (capitale du Kazakhstan). (HANDOUT / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVI / AFP)Par Fabien Magnenou, Catherine Fournier, Paolo Philippe – France Télévisions

          Mis à jour le 14/10/2022 | 12:39 – publié le 14/10/2022 | 06:42

          Vladimi Poutine a proposé la création de cette infrastructure pour exporter le gaz russe vers l'Europe.
          Sur le sujet du gaz, la Turquie et la Russie accélèrent. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a ordonné à son gouvernement de commencer à travailler sur le "hub gazier" en Turquie, ont rapporté vendredi 14 octobre les médias turcs. Cette infrastrucure a été proposée par son homologue russe Vladimir Poutine pour exporter le gaz russe vers l'Europe. "Nous avons donné, avec Vladimir Poutine, à notre ministère de l'Energie et à l'institution concernée en Russie, l'ordre de mener un travail en commun", a précisé le président turc.
          J'aime surfer sur la vague du chaos.

          Commentaire


          • #6
            La Turquie va devenir l'interlocuteur pour le gaz Russe.
            Elle aura un pouvoir sur le robinet vis à vis de l'Europe.

            Jolie coup géopolitique des loups turques.
            J'aime surfer sur la vague du chaos.

            Commentaire


            • #7
              La plus grande raffinerie d'Europe frappée par un sabotage cela se produit alors que la France a déjà fermé 60% de sa capacité de raffinage en raison de grèves ouvrières la propagation du crack diesel à New York atteint un niveau record la pénurie de diesel arrive

              Commentaire


              • #8
                La Turquie va devenir l'interlocuteur pour le gaz Russe.
                Elle aura un pouvoir sur le robinet vis à vis de l'Europe.
                Avec 80 % d inflation la Turquie a d autres problèmes à régler, dont celui d éjecter Erdogan au plus vite lors des prochaines élections.
                Ce que vous faites de bien et de mal, vous le faites à vous
                Mahomet

                Commentaire


                • #9
                  Avec 80 % d inflation la Turquie a d autres problèmes à régler, dont celui d éjecter Erdogan au plus vite lors des prochaines élections.
                  Tu exprime un souhait, qui est influencé par l'hostilité chronique hexagonal envers l'impérialisme turque qui empiète sur l'impérialisme occidentale en méditerranée.

                  Je fais une analyse froide.
                  J'aime surfer sur la vague du chaos.

                  Commentaire


                  • #10
                    hmida.

                    Source Libé. Sept 2022 ( et depuis ça ne s est pas arrangé)

                    La chute de la livre turque paraît sans fin. Dans le pays, certains magasins ont renoncé à afficher les prix tant il semble impossible de suivre au jour le jour l’évolution de l’inflation qui gangrène l’économie du pays. En août, elle a franchi la barre des 80 %, contre 79,6 % en juillet, un niveau record depuis 1998. Le prix des aliments de base, comme par exemple la tomate, a flambé et a cru parfois jusqu’à 300 % en l’espace d’un an. Depuis quelques mois, des antivols ont même fait leur apparition dans les étalages de supermarchés, tant de nombreux produits du quotidien s’achètent à prix d’or.

                    Malgré deux hausses du salaire minimum depuis le 1er janvier, l’envolée des prix devient difficilement soutenable pour une grande partie des Turcs. «Désormais en Turquie, on achète les fruits et légumes à l’unité. L’augmentation du coût de la vie n’est pas compensée par une augmentation des salaires assez conséquente donc on est dans une spirale inflationniste comparable à ce qu’a connu la Turquie au début des années 90. La population subit ces conséquences, d’une part à cause de l’inflation et de la hausse des prix, mais aussi du fait de la forte dévaluation de la monnaie. Ce phénomène a été boosté par la crise ukrainienne, notamment concernant les produits agricoles», analyse pour Libé Jean Marcou, spécialiste de la Turquie et titulaire de la chaire Méditerranée et Moyen-Orient à Sciences Po Grenoble.



                    Dernière modification par gdesmon, 14 octobre 2022, 15h07.
                    Ce que vous faites de bien et de mal, vous le faites à vous
                    Mahomet

                    Commentaire

                    Chargement...
                    X