Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Des drones kamikazes iraniens sèment la terreur en Ukraine

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Des drones kamikazes iraniens sèment la terreur en Ukraine

    Les drones iraniens de type Shahed (« martyr », en persan) sont devenus une composante majeure des bombardements aveugles qu’a ordonnés le Kremlin sur le territoire ukrainien.


    La guerre des drones fait rage dans le ciel de l’Ukraine. Kiev a longtemps pu compter sur l’indéniable supériorité que lui conféraient sur ce plan les drones Bayraktar TB2, de fabrication turque, avec une possibilité à terme de production locale. Ces drones ont contribué au coup d’arrêt infligé à l’offensive russe du 24 février dernier, au point d’être célébrés par une chanson exaltant la résistance ukrainienne. Le président Zelensky a d’ailleurs accueilli avec chaleur, le 9 septembre, Selçuk Bayraktar, l’industriel turc qui a donné son nom à de tels drones et qui se trouve être le gendre du chef de l’Etat turc : « Chacun en Ukraine sait ce qu’est Bayraktar et connaît votre compagnie. Merci à vous et au président Erdogan, merci pour votre soutien et celui des citoyens turcs dans cette guerre contre l’agression russe. » Moscou tente de compenser une telle faiblesse en acquérant, depuis cet été, des drones iraniens de type Shahed (« martyr », en persan), massivement utilisés lors des bombardements des 10 et 11 octobre sur des cibles civiles en Ukraine.

    Des drones « »


    A la différence des Bayraktar turcs, les drones Shahed sont relativement peu sophistiqués. Mais ils ont une portée de 2 500 kilomètres et peuvent voler à plus de 185 kilomètres à l’heure pour le modèle Shahed-136, dont des centaines d’exemplaires auraient déjà été livrés à l’armée russe.
    Ils sont produits par l’Iran Aircraft Manufacturing Industries, une société désignée par son acronyme persan de HESA et placée sur les listes de sanctions occidentales du fait de sa collaboration au programme nucléaire. Ce type de drones a déjà mené des attaques spectaculaires, en septembre 2019, contre des installations pétrolières en Arabie saoudite, puis en janvier dernier, contre le territoire des Emirats arabes unis, attaques revendiquées par les rebelles pro-iraniens du Yémen, mais largement attribuées à l’Iran lui-même. Ces drones sont dits « kamikazes » du fait de leur « sacrifice » au cours du raid. La République islamique a d’ailleurs choisi de les appeler « martyr », un terme tellement chargé que la Russie les a rebaptisés… « géranium-2 ». C’est ainsi que les Shahed-136 deviennent en russe des Geran-2 !

    Dès le 13 septembre, l’armée ukrainienne affirme avoir abattu un Shahed-136 non loin de Koupiansk, une localité stratégique du nord du Donbass, reconquise quelques jours plus tard. Le 25 septembre, c’est contre un bâtiment administratif d’Odessa que ces drones sont utilisés, avant, une bonne semaine plus tard, qu’une frappe retentisse dans l’oblast de Kiev.

    Le Monde


  • #2

    Commentaire


    • #3
      ces drones sont autonomes , ils volent vers leurs cibles suivant les coordonnées GPS préétablies .
      ils couteraient 20 000 dollars piéce , par comparaison un missile de croisière russe vaut 2 millions de dollars l'unité .
      Dernière modification par xenon, 19 octobre 2022, 12h42.
      ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
      On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

      Commentaire


      • #4
        pourtant

        Téhéran dément les allégations d'envoi d'armes vers la Russie dans la guerre contre l’Ukraine
        18 oct. 2022, 21:11


        Le Kremlin dément les allégations du Washington Post concernant l'achat de drones iraniens par la Russie

        - Pour les utiliser dans le conflit en Ukraine

        Mohammed Hamood Ali Al Ragawi |30.08.2022

        Commentaire


        • #5
          L'Iran nie l'utilisation par la Russie de ses drones kamikazes dans sa guerre contre l'Ukraine et ouvre la porte au dialogue avec Kiev pour dissiper les accusations

          Commentaire


          • #6
            les russes ont demontré qu'ils sont des menteurs mais less iraniens eux c'est des mollah qui craignent dieu à moins qu'ils activent le mode taqia "التَّقِيَّة" pour que tout devienne halal

            Commentaire


            • #7


              Anne-Claire Legendre, la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, a affirmé jeudi dernier dans sa conférence de presse hebdomadaire : « Nous avons beaucoup d'informations sur l'utilisation de drones iraniens par les forces armées russes dans le bombardement de l'Ukraine, qui visait des civils . Fournir de tels drones iraniens à la Russie est également considéré comme une violation de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU. »

              L'allégation du porte-parole du ministère français des Affaires étrangères concernant la violation de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU dans le cadre de la vente de drones par l'Iran à la Russie est sans fondement et n'a rien à voir avec la résolution 2231.

              Selon la résolution 2231 du Conseil de sécurité, à partir d'octobre 2020, l'embargo sur les armes de l'Iran a officiellement pris fin et la République islamique n'aura aucune restriction sur l'achat et la vente d'armes avec aucun pays.

              Ces mots ont été prononcés par la porte-parole de la diplomatie française alors qu'avant cela, les responsables américains et leurs médias avaient fait cette affirmation à différents intervalles avec de nombreuses contradictions.

              Au début ils aient publié des informations sur le mécontentement de la Russie à l'égard des défauts techniques des drones iraniens et maintenant ils parlent de l’efficacité élevée de ces drones.

              En réitérant ces affirmations et en abattant des drones iraniens, l'Ukraine a également réduit ses relations avec Téhéran et a révoqué des lettres de créance de l'ambassadeur de la République islamique.

              Ces comportements non constructifs et ces affirmations non prouvées ont eu lieu alors que le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, Hossein Amir-Abdollahian, a déclaré lors d'une conversation téléphonique avec le ministre des Affaires étrangères de Finlande, Pekka Olavi Haavisto, le 14 octobre, concernant la crise en Ukraine : « Malgré l'assistance militaire de certains pays à l'Ukraine, nous n'avons pas envoyé et n'enverrons aucune arme à la Russie pour la guerre contre l'Ukraine, car nous pensons que la solution à cette crise est politique et que tout soutien d'armes de les parties retarderont l'opportunité de la paix. »

              D'autre part, il n'y a pas si longtemps, Amir-Abdollahian s'est rendu à Moscou à la demande des pays européens pour servir de médiateur et trouver une solution politique à la guerre ukrainienne et a rencontré les autorités russes.

              Le point à considérer dans cette affirmation française est que ce pays a fait des déclarations aussi extravagantes contre l'Iran alors que la crise énergétique, l'inflation et la stagnation économique résultant de la guerre en Ukraine ont provoqué une vague de grèves et de manifestations de protestation contre le président Macron.

              Les politiques bellicistes de l'Occident, dont la France, qui en envoyant un grand nombre d'armes modernes à l'Ukraine, ont aggravé la poursuite de la guerre, des effusions de sang et de la crise économique, ont fortement irrité les citoyens des pays occidentaux. ...
              Dernière modification par MEC213, 19 octobre 2022, 13h03.

              Commentaire


              • #8
                Selon la propagande occidentale la Russie ne cible que les civils il est interdit de douter de toute déclaration du gang de Kiev
                Dernière modification par MEC213, 19 octobre 2022, 13h10.

                Commentaire


                • #9
                  Si je comprend bien, l'Iran donne un coup de main aux Russes
                  Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
                  (Paul Eluard)

                  Commentaire


                  • #10

                    قال المرشد الأعلى الإيراني آية الله خامنئي إن من كان يقول إن صور المسيرات الإيرانية الصنع مفبركة ومعدلة بالفوتوشوب يحذر الآن من خطورتها، مضيفا أن هؤلاء يريدون محاسبة إيران من خلال مساءلتها لماذا تبيع أسلحتها لهذا الطرف أو ذاك.


                    ذكرت وكالة الأنباء الإيرانية “ارنا” أن خامنئي أدلى بهذا التصريح خلال استقباله حشدا من النخب الشابة وكبار المواهب العلمية صباح اليوم الأربعاء في حسينية الإمام الخميني.

                    وأضاف خامنئي “إننا لا نسعى لامتلاك سلاح نووي لكن تطوير الصناعة النووية مهم بالنسبة لنا وحققنا إنجازات جيدة في هذا المجال”.

                    وتنفي إيران تزويد روسيا بطائرات مسيرة ، بينما لوح الاتحاد الأوروبي والولايات المتحدة بفرض عقوبات على طهران حال ثبوت عكس ذلك.

                    اعتبر الرئيس الأوكراني فولوديمير زيلينسكي أن “شراء روسيا مسيرات إيرانية يعد دليلا على إفلاسها سياسيا وعسكريا




                    Commentaire

                    Chargement...
                    X