Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Maroc-Algérie : une mésentente au coût exorbitant

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Maroc-Algérie : une mésentente au coût exorbitant

    Je ne partage pas la teneur de l'article de Jeune Afrique. D'abord, quels échanges économiques pourraient-ils s'échanger l'Algérie et le Maroc et ceci payés en devises étrangères en non en monnaie de singe que sont le dinar algérien le dirham marocain?

    De plus que possède le Maroc- excepté le haschich- en produits que l'Algérie ne pourrait pas obtenir par une autre voie? De même pour le Maroc: quels produits algériens ne sont-ils pas obtenables par d'autres voies que l'Algérie?

    A la vérité, il faut cesser d'insister sur la querelle algéro-marocaine et faire endosser d'énormes manque à gagner: il suffit de prendre compte des échanges économiques ridicules entre le Maroc et la Tunisie afin de prouver que l'inimité algéro-marocaine n'est pas un élément crédible à considérer dans les échanges économiques insignifiants entre les deux pays.

    Il faut dire la stricte vérité aux peuples !

    - Une coopération économique entre le Maroc et l’Algérie ? Un sujet épineux, voire tabou, à en croire la stagnation de la situation et le mutisme de nombreux experts nord-africains sur la question. Quel est le coût d’opportunité de cette discorde tenace ?

    À la surprise générale, le président algérien a invité le roi du Maroc au sommet de la Ligue arabe, qui se tiendra les 1er et 2 novembre à Alger. Un geste fort pour ces pays voisins, très proches culturellement, mais que de nombreuses divergences politiques et économiques éloignent. Et si ces adversaires devenaient des partenaires commerciaux, que se passerait-il concrètement?

    En 2020, selon OEC Monde, les exportations marocaines en Algérie s’élevaient à 134 millions d’euros. En 2021, selon la base de données des Nations unies sur le commerce international (Comtrade), elles sont passées à 115 millions d’euros.
    L’ESPAGNE ET LE MAROC ÉCHANGENT 30 FOIS PLUS QUE LE MAROC ET L’ALGÉRIE


    Cet indicateur, porté par les ventes de fer et d’acier (22 millions d’euros), et qui représente uniquement 0,48 % des exportations totales du royaume chérifien, ne cesse de diminuer depuis 2010, avec une baisse annuelle moyenne de 4,11 %.

    « Les relations économiques entre le Maroc et l’Algérie sont très faibles compte tenu des opportunités. Pour avoir une idée, l’Espagne et le Maroc échangent 30 fois plus que le Maroc et l’Algérie. Un rapport de la Banque mondiale indiquait d’ailleurs que si une réelle intégration entre les deux pays avait lieu, en dix ans, les PIB de l’Algérie et du Maroc augmenteraient respectivement de 35 % et 30 % », explique à Jeune Afrique Jean-Michel Huet, associé Afrique au sein du cabinet de conseil Bearing Point.

    Jeune Afrique




  • #2
    Jeune Afrique débite des conneries as usual....

    Ni L'Algérie, ni le Maroc est indispensable l'un pour l'autre. Le monde est vaste, l'Europe est en face, ce qu'on peut vendre ou acheter chez l'un ou l'autre, on peut le vendre ou l'acheter ailleurs.

    Pour l'Algérie, c'est tout bénef, elle ne subit plus la saignée de contrebande de produits subventionnés et jugule un peu le flux de drogue.

    Une relation qui se crispe à tous les 2 ou 3 ans, des disputes à n'en plus finir pour tout et pour rien et au moindre graphique sur un maillot de foot, vaut mieux la couper définitivement.
    Dernière modification par Bachi, 22 octobre 2022, 16h27.

    Commentaire


    • #3
      " Jeune Afrique débite des conneries as usual...."

      Je vous rejoins totalement! Pour qui roule Jeune Afrique? Nous sommes nombreux à avoir résilier nos abonnements auprès de cet hebdomadaire (notamment mon ami Béchir Ben Barka affilié durant 32 ans!)

      C'est fort regrettable que cet hebdomadaire se soit "marocanisé" en perdant tout le crédit qu'il bénéficiait préalablement à sa trahison. J'ai des amis marocains de gauche qui achetaient cet hebdo à crédit: c'est- à-dire qu'ils prenaient possession de tous le numéros dudit hebdo qu'en fin de mois, lorsqu' ils percevaient leur salaire.

      Commentaire


      • #4
        Pour l'Algérie, c'est tout bénef, elle ne subit plus la saignée de contrebande de produits subventionnés et jugule un peu le flux de drogue.
        Ainsi que celui du GME.
        J'aime surfer sur la vague du chaos.

        Commentaire


        • #5
          Mais soyons de bonne foi: en quoi l'Algérie a-t-elle besoin du Maroc et idem pour le Maroc de l'Algérie?

          Sinon dites-le?

          Commentaire

          Chargement...
          X