Le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué jeudi que la Russie avait demandé au Conseil de sécurité de l'ONU de lancer une enquête internationale sur l'implication de Washington dans le développement présumé d'armes biologiques en Ukraine. La Russie avait affirmé détenir des preuves en ce sens.

La Russie a demandé au Conseil de sécurité de l'ONU de lancer une enquête internationale sur l'implication de Washington dans le développement présumé d'armes biologiques en Ukraine , a indiqué jeudi le ministère russe des Affaires étrangères. "La Russie n'a pas eu d'autre choix que d'adresser une plainte au président du Conseil de sécurité de l'ONU pour demander de lancer une enquête internationale" sur des "activités militaires biologiques des Etats-Unis sur le territoire ukrainien", affirme-t-il dans un communiqué, en précisant que cette plainte a été accompagnée d'un projet de résolution approprié.

L'ONU "pas au courant" d'un programme d'armes biologiques en Ukraine

L'ONU n'est "pas au courant" d'un programme d'armes biologiques en Ukraine, sur lequel la Russie vient de demander une enquête des Nations unies, a indiqué Adedeji Ebo, haut représentant adjoint chargé des questions de désarmement.

"Nous sommes au courant de la plainte officielle de la Russie (...) concernant des accusations de programme d'armes biologiques en Ukraine", a-t-il déclaré devant le Conseil de sécurité. "Comme la Haute représentante Izumi Nakamitsu en a informé le Conseil en mars et en mai, l'ONU n'est pas au courant d'un tel programme d'armes biologiques. C'est toujours le cas aujourd'hui", a-t-il ajouté, notant que l'ONU n'avait pas de mandat ni de "capacités techniques" pour enquêter.

La Russie a accusé les États-Unis d'avoir financé un programme d'armes biologiques en Ukraine

Peu après le début de son offensive en Ukraine fin février, la Russie a accusé les Etats-Unis d'avoir financé un programme d'armes biologiques en Ukraine, affirmant avoir trouvé des preuves en ce sens dans des laboratoires ukrainiens. Selon le ministère russe de la Défense, l'objectif de ces recherches était de "créer un mécanisme de propagation furtive de pathogènes meurtriers". Moscou a avancé ces accusations à plusieurs reprises lors des réunions du Conseil de sécurité de l'ONU.

Pour leur part, les Etats-Unis comme l'Ukraine ont démenti l'existence de laboratoires destinés à produire des armes biologiques dans le pays. Jeudi soir, les États-Unis ont rejeté les accusations de la Russie à l'ONU.

La Russie avait déjà accusé en 2018 les Etats-Unis de mener secrètement des expérimentations biologiques dans un laboratoire de Géorgie, une autre ex-république soviétique qui, comme l'Ukraine, ambitionne de rejoindre l'Otan et l'UE. Pour justifier son offensive, Moscou a aussi estimé que l'Ukraine avait l'ambition de se doter de l'arme nucléaire, idée qu'elle a pourtant volontairement abandonnée dans les années 1990.

Europe 1