Annonce

Réduire
Aucune annonce.

COP27 : des sourires complices entre dirigeants israélien, tunisien, et libanais provoquent un tollé

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • CAMRO
    a répondu
    La Tunisie s'elle avait juste les caisses pleines à moitié, elle n'hésiterait pas une seconde à normaliser avec Israël.

    Laisser un commentaire:


  • Moataz
    a répondu
    Tunisie-Israël. Kaïs Saed va-t-il limoger sa première ministre?

    Le président tunisien peut-il tolérer que la cheffe de son gouvernement discute avec le président d’Israël? Difficile pour celui qui veut libérer la Palestine et rendre tout Jérusalem aux Palestiniens.

    La Tunisie est sens dessus-dessous pour une histoire qui serait complètement banale ailleurs,

    Lors de la rencontre de la COP 27 la première ministre Najla Bouden a été prise par la caméra en train d’échanger quelques propos plutôt joyeux avec le président israélien Isaac Herzog.

    On peut déjà sentir l’effet de cette séquence, très courte, sur le président tunisien Kaïs Saed qui a promis dès la campagne présidentielle de libérer la Palestine et de promulguer une loi qui punirait sévèrement toute tunisienne ou tout tunisien qui aurait des contacts avec Israël. La question palestinienne a été même introduite dans la constitution arrachée par le président par référendum après qu’il ait gelé puis dissout le Parlement.

    On imagine l’ambiance. Comment la première ministre d’un président hostile à la normalisation avec oserait-elle discuter avec le président d’Israël? Évidemment ça ne passe pas. Il s’agit de la crédibilité du président.

    L’avenir de Najla Bouden est peut-être déjà scellé. En tout cas c’est ce qu’a dit l’avocat tunisien, Souhail Ftouh, qui a commenté l’événement sur i24 News. Il pense que la première ministre pourrait être limogée dans les prochains jours.

    Toujours selon Souhail Ftouh, la cheffe du gouvernement aurait dit inchalla à Isaac Herzog ce qui pourrait être un souhait pour une normalisation. Qui sait, en tout cas la PM ne semblait pas offusquée par l’approche du président israélien, au contraire l’échange était très cordial.

    A son retour, il y aura certainement un debrief et peut-être même des interrogatoires pour savoir si Najla Bouden avait des contacts plus poussés avec lés Israéliens.

    L’affaire est grave.
    observateur

    Laisser un commentaire:


  • COP27 : des sourires complices entre dirigeants israélien, tunisien, et libanais provoquent un tollé



    "Ce sourire est un péché ! J'espère que vous ne l'avez pas invité à visiter la Tunisie"

    La Première ministre tunisienne, Najla Boden Romdane, et le Premier ministre libanais, Najib Mikati, font l’objet d’attaques dans leurs pays respectifs et dans le monde arabe après avoir été filmés lundi en train d’échanger mots et sourires avec le président israélien.

    La séquence a été filmée au sommet de la COP27, qui se tient actuellement à Charm el-Cheikh en Egypte, alors que les dirigeants internationaux posaient pour une photo de groupe.



    Sur la vidéo, on voit Isaac Herzog se retourner pour saluer Najla Boden et échanger quelques mots de courtoisie avec elle. Tous deux se sourient, tandis que le Premier ministre libanais, qui se tient tout près, rit en les entendant parler.

    "Ce sourire est un péché ! J'espère que vous ne l'avez pas invité à visiter la Tunisie", a notamment réagi un journaliste d'al-Mayadeen, un journal libanais affilié au Hezbollah, interpellant le Premier ministre.

    Les internautes du monde arabe ont réagi à la vidéo, exprimant leur "inquiétude" que cette conversation anodine puisse conduire à une normalisation entre les pays.

    "Normalisation entre la Tunisie et Israël ? Kays Said (le président tunisien) pourrait-il réfléchir à cette trahison ?", a tweeté un homme politique algérien.

    Suite au tollé, le ministère des Affaires étrangères de Tunisie n'a pas tardé à réagir, rejetant la possibilité d'une normalisation entre les pays. "Tout ce qui est écrit sur les réseaux n'est pas vrai. Nous ne parlons pas avec Israël, il n'y a pas de dialogue entre nos pays. Quiconque a publié ces choses l'a fait dans le but de nuire à la Tunisie et de brosser un tableau erroné en faisant croire que le pays a modifié sa position en matière de soutien aux Palestiniens", a tweeté le ministère.

    Israël n'entretient pas de relations diplomatiques avec la Tunisie et est officiellement en guerre avec le Liban.
    i24news.tv
    Dernière modification par Moataz, 09 novembre 2022, 08h35.
Chargement...
X