Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Centrale nucléaire de Zaporijia: la Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de bombardements

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Centrale nucléaire de Zaporijia: la Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de bombardements

    20.11.2022
    La Russie et l'Ukraine se sont accusés mutuellement d'avoir bombardé la centrale nucléaire de Zaporijia. Cela n'aurait cependant pas impacté "le niveau de radiation" de la centrale la plus importante d'Europe.

    La centrale de Zaporijia est de nouveau la cible de bombardements. Dimanche 20 novembre, dans la matinée, la Russie et l'Ukraine se sont accusés mutuellement d'avoir visé le site nucléaire le plus important d'Europe, occupé militairement par l'armée russe et non loin de la ligne du front. C'est elle qui a d'ailleurs d'abord réagi, publiant un communiqué s'insurgeant que "le régime de Kiev" ne cessait ses "provocations".

    "Le régime de Kiev ne cesse pas les provocations afin de créer la menace d'une catastrophe à la centrale nucléaire de Zaporijia", a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Selon ce document, les forces ukrainiennes auraient tiré plus d'une vingtaine d'"obus de grand calibre" sur la centrale.

    Ceux-ci auraient explosé entre les blocs énergétiques numéro 4 et 5 et visé le toit d'un "bâtiment spécial" situé à proximité de ces blocs, selon la même source. Renat Kartchaa, responsable du producteur russe d'électricité nucléaire, cité par l'agence officielle TASS, a expliqué que ce "bâtiment spécial" abritait un dépôt de combustible nucléaire. Malgré ces bombardements, "le niveau de radiation dans la zone de la centrale reste conforme à la norme", souligne le communiqué.

    Pour sa part, l'agence nucléaire ukrainienne a accusé la Russie d'avoir bombardé le site de la centrale. "Ce matin du 20 novembre 2022, à la suite de nombreux bombardements russes, au moins 12 frappes ont été enregistrées sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijia", a déclaré Energoatom, accusant les Russes d'"organiser une fois de plus un chantage nucléaire et mettre le monde entier en danger".


    TF-1

  • #2
    BFM
    Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi a jugé, ce dimanche, que "la situation était gravissime" à la centrale nucléaire de Zaporijia. Il a dénoncé une attaque "délibérée et ciblée" sur celle-ci.

    "Arrêtez cette folie (...) La situation est gravissime", a-t-il déploré ce dimanche. "Ce n'est pas nouveau, on le dit et on le redit (...) la situation est intenable et aujourd'hui on a vu comment ça pouvait se dégrader et mener à des situations gravissimes".

    Le directeur de l'agence a fait savoir que l'AIEA avait "une équipe spécialisée en sécurité" installée sur le site" avec laquelle ils étaient en contact samedi soir afin "d'évaluer les dégâts". À ce stade, Rafael Grossi a précisé que l'installation avait été "touchée à plusieurs reprises et à des endroits sensibles", notamment dans la zone "où les combustibles usés se trouvent".

    Commentaire


    • #3
      Est-il concevable que la Russie bombarde la centrale nucléaire dans laquelle se trouvent des soldats russes depuis aout 2022 qui est devenu une centrale nucléaire russe par décret depuis 5 octobre 2022

      Commentaire

      Chargement...
      X