Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le raï algérien et la harissa tunisienne bientôt au patrimoine de l’humanité ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le raï algérien et la harissa tunisienne bientôt au patrimoine de l’humanité ?

    Présidé par le Maroc, le Comité du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco se penchera sur 56 demandes d’inscription au cours de la semaine, dont les dossiers algérien et tunisien.

    La baguette française, le raï algérien, la « slivo » serbe ou encore la harissa tunisienne : l’Unesco examine à partir du 28 novembre à Rabat les candidatures d’inscription aux listes du patrimoine immatériel de l’humanité.

    Présidé par le Maroc, le Comité du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco se penchera toute la semaine sur 56 demandes d’inscription, dont quatre nécessitant une sauvegarde urgente, comme l’art de la poterie au peuple Cham au Vietnam, a précisé l’organisation. La liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité compte aujourd’hui 530 éléments inscrits, dont 72 nécessitent une sauvegarde urgente.

    C’est la première fois que le comité se retrouve en présentiel après deux sessions annuelles successives (2020 et 2021) tenues en ligne en raison de la pandémie de Covid-19. Les résultats seront publiés sur les comptes Twitter de l’Unesco, à compter de l’après-midi de ce 29 novembre.

    Parmi les dossiers les plus en vue : la baguette de pain (France), le chant populaire raï (Algérie), les fêtes foraines (France et Belgique), la culture du « tchaï/thé » (Azerbaïdjan et la Turquie), les techniques traditionnelles de transformation du thé (Chine), le rubab, luth d’Asie centrale (Iran/Tadjikistan/Afghanistan), la slivovitz, l’alcool de prune de Serbie, le rhum léger (Cuba), ou encore le savoir-faire et les pratiques culinaires autour de la harissa tunisienne.

    Tradition et savoir-faire

    Afin d’éviter les controverses, l’Unesco honore avant tout des traditions, des pratiques et des savoir-faire à sauvegarder. Aussi elle ne reconnaîtra pas que la baguette de pain appartient au patrimoine mondial immatériel mais que « les savoir-faire artisanaux et la culture de la baguette » en font partie.

    C’est le savoir-faire des maîtres du rhum léger à Cuba qui sera considéré, et non le spiritueux. Quant au raï algérien, il ne sera pas intégré sur la liste comme musique mais en tant que tradition entourant ce genre musical.

    « C’est du patrimoine vivant. La grande différence entre cette liste du patrimoine immatériel et la liste du patrimoine [matériel] mondial, c’est qu’ici ce sont des communautés qui sont représentées et qui sont les protagonistes de cette sauvegarde », a expliqué Ernesto Ottone, sous-directeur général pour la culture de l’Unesco.

    Pas de dossier algéro-marocain pour le raï

    Ainsi un patrimoine immatériel peut-être partagé entre plusieurs pays, comme en 2020, l’inscription du couscous avait été le résultat d’une candidature conjointe de l’Algérie, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie.

    L’ambassadeur du Maroc auprès de l’Unesco, Samir Addahre, a regretté de « ne pas avoir pu présenter un dossier commun » avec l’Algérie pour le raï, en raison de la rupture des relations diplomatiques entre les deux voisins, mais il a dit espérer d’autres candidatures communes « quand les circonstances s’amélioreront un jour ».

    Jeune Afrique
    « Great minds discuss ideas; average minds, events; small minds, people. » Eleanor ROOSEVELT

  • #2
    Le raï algérien et la harissa tunisienne bientôt au patrimoine de l’humanité
    Bravo , voilà une bonne nouvelle à propos de l'identité culturelle .

    il était temps

    Commentaire


    • #3
      bousbir voulait inscrire le rai avec l'algérie

      mais quel culot
      « Great minds discuss ideas; average minds, events; small minds, people. » Eleanor ROOSEVELT

      Commentaire


      • #4
        Bousba3 ignore l'histoire et a un problème d'identité culturelle cherche à nous convaincre de l'origine du Raî !

        Pourquoi pas !

        Commentaire


        • #5
          C'est pas pour rien que Cheb Khaled a choisi la nationalité Marocaine .

          Effectivement, le RAI " Japoni " est made in DZ , le Maroc n'a aucun mot à dire la dessus
          Dernière modification par adamos, 29 novembre 2022, 14h03.

          Commentaire


          • #6
            le Comité du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco se penchera sur 56 demandes d’inscription au cours de la semaine, dont les dossiers algérien et tunisien.
            En plus du RAI , ça doit inclure aussi de la musique classique et traditionnelle

            Commentaire


            • #7
              sinon il y a le way way aussi

              Commentaire


              • #8
                L'Algérie est grande et chaque région a sa richesse culturelle et il faut donc préserver ce patrimoine Algérien riche et diversifié .



                Commentaire


                • #9
                  Rai et Lahrissa. Personne ne peut le nier

                  Commentaire


                  • #10
                    Les instruments de musique aussi il faut les inscrire comme patrimoine non materiel comme le zellij au Maroc .

                    La GHAITA de l'Ouest est spécifique à l'Algérie aussi .

                    Dernière modification par adamos, 29 novembre 2022, 14h37.

                    Commentaire


                    • #11
                      Le rai vous avez essayé de le voler les boukhariens

                      et pour la harissa tunisienne, en cherchant bien on trouvera bien une tentative

                      « Great minds discuss ideas; average minds, events; small minds, people. » Eleanor ROOSEVELT

                      Commentaire


                      • #12
                        Le raï existe au Maroc par le biais des chanteurs marocains ya wald taboun, la partie ne sera pas facile pour qu'il soit étiquetté comme patrimoine uniquement algériens.
                        a l'inverse de l'hrissa on vous la laisse à partager avec les tunisiens, au Maroc c'est lehrour et rien d'autre.

                        Commentaire


                        • #13
                          Quel pays va inscrire le Rock n'roll, le slow, le reggae, le football,...etc car ils sont présents dans chaque pays

                          Commentaire


                          • #14
                            Si on veut être juste, le lieu de naissance de raï est l'est marocain.

                            Commentaire


                            • #15
                              Le Rai est Algérien et surtout Oranais
                              Oujda n'a rien à voir avec l'origine du Rai
                              Sauf si on la considère comme Algérienne

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X