Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Fin de la double nationalité pour les Algériens de France ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Fin de la double nationalité pour les Algériens de France ?



    Invité de C8 jeudi soir, le député du Nord Sébastien Chenu a créé la polémique en relançant une proposition que le Rassemblement National (RN) ne défend plus depuis 2022. Cette bourde a suscité des réactions moqueuses au sein du gouvernement et relancé le débat sur la double nationalité en France, notamment chez les Algériens.

    À deux semaines du premier tour des élections législatives, le député RN Sébastien Chenu s’est retrouvé dans une position délicate. Alors que le RN présentait ses huit priorités pour une éventuelle prise de pouvoir en juillet, le vice-président de l’Assemblée nationale a affirmé sur C8 que le gouvernement frontiste supprimerait la double nationalité, y compris pour les Algériens de France, et sauf pour les binationaux européens.

    « Une nationalité dit beaucoup de ce que vous êtes et de ce à quoi vous êtes attaché, » a-t-il déclaré. « On ne peut pas être Français pour certaines choses et Uruguayens pour d’autres, » a poursuivi Sébastien Chenu, tout en précisant qu’il ne « demande à personne de renier ses origines » mais « d’adhérer à des valeurs. »

    Cette proposition, pourtant, ne figure plus dans le programme du RN depuis la présidentielle de 2022. Marine Le Pen avait décidé de l’abandonner pour éviter de paraître trop radicale et ainsi améliorer l’image du parti. L’erreur de Chenu n’est pas passée inaperçue, provoquant immédiatement des réactions sur les réseaux sociaux. Conscient de sa bévue, il a rapidement corrigé le tir en publiant un mea culpa sur X (anciennement Twitter) : « Marine Le Pen a renoncé à cette mesure et ne compte pas revenir dessus ! Au moins c’est clair. Erreur corrigée. »

    Les erreurs politiques de cette nature sont souvent exploitées par les adversaires, et le camp macroniste ne s’est pas fait prier pour ironiser sur la situation. Éric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, a raillé les contradictions du RN : « Marine Le Pen change tellement d’avis que même le pauvre Chenu ne sait plus où il habite. Il défend pendant 10 minutes une mesure qu’elle a reniée il y a quelques mois. » Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a ajouté : « En une heure d’intervalle, le RN vous ment ! RN : Un jour, un ReNiement. » Le ministre délégué chargé de l’Industrie et de l’Énergie, Roland Lescure, a également critiqué le parti : « On ne peut pas laisser la France dans leurs mains. »

    Cette controverse relance le débat sur la double nationalité en France. Actuellement, des millions de Français possèdent une double nationalité, incluant des citoyens ayant des origines algériennes. La suppression de la double nationalité avait été une proposition controversée lors des précédentes élections, soulevant des questions sur l’identité, l’intégration et la loyauté nationale.

    Le RN avait auparavant défendu cette mesure comme un moyen de renforcer l’identité nationale française, en particulier face aux défis posés par l’immigration et le terrorisme. Cependant, l’abandon de cette proposition visait à attirer un électorat plus large, moins radical, et à repositionner le parti sur des bases plus acceptables pour le grand public. Marine Le Pen, cherchant à se détacher de l’image extrémiste héritée de son père Jean-Marie Le Pen, a opté pour une stratégie de « dédiabolisation ».

    L’erreur de Sébastien Chenu rappelle les difficultés rencontrées par les partis politiques pour maintenir une ligne cohérente, surtout lorsqu’ils évoluent et modifient leurs programmes en réponse aux changements de l’opinion publique et aux nécessités électorales. Cette affaire souligne également l’importance de la communication et de la discipline au sein d’un parti politique, en particulier en période de campagne électorale.


    dnalgerie

  • #2
    La double nationalité est un non sens, il faut choisir sa nationalité.

    La Belgique n'a pas voulu de moi, j'ai choisi la France rien que la France.
    Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

    Commentaire


    • #3
      C'est ce que je préconise depuis toujours car certains binationaux n'ont la nationalité française que par commodité et non pas par amour de la patrie.
      Certains sont même haineux envers la France.

      Commentaire


      • #4
        Une nationalité ne peut être retirer que par le pays en question pour des faits graves tout naturalisés au monde à la double nationalité et ce n'est pas un crime.

        Commentaire


        • #5
          alibigoud

          Certains sont même haineux envers la France.
          Nous en avons quelques spécimens ici!!!
          Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

          Commentaire


          • #6
            Chouan

            Oui, je l'avais remarqué.

            Commentaire


            • #7
              L’erreur des émigrants est leur tendance à se mettre ensemble pour créer un espace à eux au milieu d’un pays
              moi je ne l’ai pas fait je me suis mis avec tout le monde. Si on me demande de garder une seule nationalité, eh bien je choisirais le pays ou mes enfants ont grandi

              la terre appartient à tout le monde
              La haine aveugle

              Commentaire


              • #8
                Le Rn va commencer par Malheur Habib. Il est député de Satan Naou ou des migrants français ?

                Commentaire


                • #9
                  alibigoud
                  ​​​​​​
                  J'ais deux nationalités celle de mes ancêtres que je sers et donc je suis très fier et une autre pour qu'elle me serve.

                  Commentaire


                  • #10
                    Quand on naît en France, que vous le vouliez ou non papy Chouan et Alibi, nos racines peuvent se trouver ailleurs. Rien ne change le fait que notre histoire familiale n'est pas française, arrêtez avec votre chimère de la nation, ce concept d'assimilation à tout prix. Être fier de ses origines, c’est être fier de ses ancêtres qui ont contribué à construire le pays dans lequel nous vivons. Il n'y a aucun mal à cela. On peu être fier de ses ancêtres sans se draper d'un honneur qui ne nous appartient pas et sans utiliser cet héritage pour attaquer les autres. Après la manière dont nous réagissons dépend aussi souvent de qui nous avons en face. Les fachos pas de pitié pour eux, bien leur faire comprendre que la fierté de nos racines c'est le dernier rempart au consumérisme.

                    Commentaire


                    • #11
                      La France n'est pas le premier pays qui mettra fin à la double nationalité. Le Japon, le Pakistan interdisent la double nationalité. Le Pakistan est un pays pauvre, pourtant il interdit la double nationalité.

                      Commentaire


                      • #12
                        Sauf l'exception "pour les pays européens"... Cette exception à la con qui n'existe nulle part ailleurs dans le monde. C'est soit mononationalité intégrale, comme l'exemple du Japon mentionné pas Issa, soit la possibilité de binationalité, sans exclusion. Et puis juridiquement c'est impossible à mettre en place il me semble.

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par alibigoud
                          C'est ce que je préconise depuis toujours car certains binationaux n'ont la nationalité française que par commodité et non pas par amour de la patrie.
                          En optant pour la nationalité française, est-ce que cela pourrait changer cet amour de la patrie ?
                          La guerre c'est le massacre entre gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent mais qui ne se massacrent pas.

                          Commentaire


                          • #14
                            sekrouf

                            En optant pour la nationalité française, est-ce que cela pourrait changer cet amour de la patrie ?
                            Il l'ont déjà la nationalité française, mais pour certains sans avoir l'amour de la patrie.
                            Celui-ci est réservé au pays de leur deuxième nationalité.

                            Commentaire


                            • #15
                              D'accord, mais ma question est de savoir si la suppression de la double nationalité pourrait changer cet amour de la patrie ?
                              La guerre c'est le massacre entre gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent mais qui ne se massacrent pas.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X