Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le systéme bancaire dans l'Islam

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le systéme bancaire dans l'Islam

    Azul

    Ce n'est pas mes habitudes d'intervenir dans ce topic car je ne connais pas grand chose en religion sauf les grand principes.

    Je voudrais discuter sur le système bancaire en islam surtout en Algérie. Généralement une partie des algériens sont réticents a prendre des prêts à la banque parce que la pratique des intérêts dans les transactions financières est proscris en islam, en tout cas c'est l'avis de la majeur partie des érudits de la religion.

    Ayant fait une petite recherche, j'ai constaté que le mot arabe d'origine "RIBA" ne faisait pas la distinction comme en français entre intérêts et usure.

    la société pré-islamique a cette époque souffrait de l'usure. ce qui a poussé le législateur a proscrire cette pratique , mais qu 'est ce qui proscrit en fait l'usure ou les intérêts ?

    la banque de France par exemple proscrit l'usure et publie chaque 15 jours le seuil à ne pas dépasser pour les banques

    voici un extrait du code de consommation :

    Aux termes de l'article L.313-3, est déclaré usuraire « tout prêt conventionnel consenti à un taux effectif global (TEG) qui excède, au moment où il est consenti, de plus du tiers, le taux effectif moyen pratiqué au cours du trimestre précédent par les établissements de crédit pour des opérations de même nature comportant des risques analogues ».

    Pour plus d'infos reportez vous au chapitre "seuil de l'usure" sur le site de la banque de France :

    http://www.banque-france.fr/fr/info/credit/2.htm

    Revenons à l'Algérie. Les crédits de consommations qui commencent à fleurir sont tous assujettis à des Agios (Intérêts et commissions qui peuvent être perçus par une banque lors d'une opération de crédit).

    Que ce soit les attributions des maison ADDL, les voitures, les biens de consomation . Tout notre vie est régit par cette mécanisme. Je ne dis pas que c'est la pancé mais on a pas trouvé mieux.

    Alors comment faire pour fructifier son argent ? reste le commerce la aussi on ne peut se defaire des agios ou bien investir mais la risque est grand ?

    Si quelqu'un possède une vision plus éclairée de la question je suis preneur.
    Comment concilier vie moderne et les pratiques bancaires standards tout en gardant ces traditions ?
    “If you think education is expensive, try ignorance”
    Derek Bok

  • #2
    J'aimerai juste apporter une précision: le système bancaire occupe une place déterminante dans une économie car c'est elle qui permet souvent une redistribution intelligente de la richesse nationale. D'ailleurs, les pays les plus riches sont ceux qui ont une structure bancaire bien élaborée.
    Les Juifs, par exemple, ont émergé et ont commencé à avoir du pouvoir économique en travaillant dans les activités financières, car en Europe, les prêts étaient proscits pour les catholiques.
    C'est pourquoi les autorités religieuses doivent tenir compte de ce fait et doivent encourager le développement du système bancaire dans ce pays archaïque qu'est l'Algérie.
    Il valait peut-être mieux ne pas m'avoir lu

    Commentaire


    • #3
      L'argent dans l'islam

      Que dit le Coran au sujet des interets bancaires, pas ceux versés á titres de credits mais ceux recus pour de l'argent bloqué ou des actions ?
      Je vous remercie par avance de vos réponses

      Commentaire


      • #4
        Si j'ose m'aventurer dans une explication, je dirai que le coran dit ; qu'il ne faut pas faire de l'argent avec de l'argent.
        En fait pour faire de l'argent il devrait y avoir une transformation entre l'argent et l'argent (il doit y avoir une coupure avec autre chose que purement de l'argent)

        Commentaire


        • #5
          Salut Hellas,

          tu trouveras beaucoup d'information dans ce topic!
          http://www.algerie-dz.com/forums/sho...ue+mon%E9taire

          Commentaire


          • #6
            sans m'aventurer dans une explication dont je suis incapable.le mot ou terme "riba" pour moi veux dire speculation
            retention de marchandise pour faire monter les prix de maniere artificielle.
            l'interet est pour moi une chose normale c'est un intrant cmme un autre qui merite remuneration (

            Commentaire


            • #7
              Merci bcp pour le lien.

              Dans l'entreprise dans laquelle je travaille, il est usuel d'avoir une partie de sa rémunération comme suit´:
              - interressement aux bénefices de l'entreprises
              - options, qui se transforment en actions et qui générent aussi des entrées.

              Sachant que cette rémunération est une partie de mon salaire, que puis je considéré comme licite et que puis je considérer comme illicite ?

              Commentaire


              • #8
                @ HALLAS

                Ce genre de questions sont tres sincibles qui nécessites l'avis d'un expert (economie/religion) au même temps !!
                2.7. et Dieu a scellé leur cœur et leur entendement. De même qu’un voile leur barre la vue, et ils sont voués à un terrible châtiment. (Al Baqâra)

                Commentaire


                • #9
                  Le sujet a ete exposé et traité dans le Forum. Beaucoup d'informations ont ete donnees par Stan et l'economiste que je remercie beaucoup.

                  Selon la grande majorité des savants (toutes écoles confondues), les emprunts bancaires avec intérêts sont strictement interdits, et ce, en vertu des versets du Qour'aane et Hadiths qui condamnent très sévèrement le "ribâ" (terme qui désigne la plupart du temps les intérêts et l'usure), dont les suivants:
                  "Ceux qui mangent [pratiquent] le ribâ ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu'ils disent : "Le commerce est tout à fait comme l'intérêt (al ribâ)" Alors qu'Allah a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt (al ribâ). Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son affaire dépend d'Allah. Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement.
                  Allah anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n'aime pas le mécréant pécheur.
                  Ceux qui ont la foi, ont fait de bonnes oeuvres, accompli la Salat et acquitté la Zakat, auront certes leur récompense auprès de leur Seigneur. Pas de crainte pour eux, et ils ne seront point affligés.
                  Ô les croyants ! Craignez Allah; et renoncez au reliquat de l'intérêt, si vous êtes croyants.
                  Et si vous ne le faites pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part d'Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux (de départ). Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés
                  ."(Sourate 2 / Versets 275 à 279)

                  Aboû Hourayra (radhia Allâhou anhou), rapporte que le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit: "Evitez les sept (péchés) destructeurs !"
                  - "Quels sont-ils, Ô Envoyé d'Allah?", lui demanda-t-on.

                  - "Ce sont, répondit-il: le polythéisme, la magie, le meurtre qu'Allah a interdit sauf à bon droit, l'usurpation des biens de l'orphelin, le fait de "manger" de l'intérêt (akl oul ribâ), la fuite du front au jour du djihad et la fausse accusation (de fornication) des femmes vertueuses, chastes et croyantes." (Mouslim)

                  Commentaire


                  • #10
                    Salam Aleykoum

                    Pour respecter ce précepte, l'IBB achètera elle-même les biens voulus par ses clients, puis elle les leur vendra à un prix fixe qu'elle percevra via un loyer mensuel. "Commes les banques islamiques opèrent sans percevoir d'intérêts
                    cette pratique existe déja dans certaines banques dites "islamique"(personnellement j'aime pas utlisé se mot pour quoi que se soit mais bon)

                    le probléme qui dan se genre de transaction et que la banque n'achéte le bien q'une fois le clien se présente et demande a avoir un prêt pour l'acheté.......
                    es que cette pratique est licite en Islam?n'es pas un Riba sous une autre forme?

                    Commentaire


                    • #11
                      Merci pour toutes ces infos.

                      J'aimerais au risuqe de me répeter, exposer mon souci, par rapport àcette question.

                      L'islamic Bank of Britain, s'est créeé car en tout premier lieu, il y a un "marché". C'est bien parce qu'il y a 1.8 Mn de clients potentiels, ce qui fait à peu près entre 60 et 80 agences, que la pratique "islamique" de la banque se développe.

                      Je ne veux pas dénigrer les efforts ni intenter de procés, mais seulment dire que cette pratique se développe dans un espace "non-concurrentiel". D'ailleurs les propos du Directeur qui montre bien que ce sont des produits nouveaux,qui ne répondent pas à la même logique le montrent bien. Pour avoir l'agrément il est question de certaines règles de prudences à adopter, ce qui n'est pas contradictoire avec le fait d'innover en produits.

                      Mais supposons un instant que cette pratique se pose sur la marché concurrentiel des banques traditionnelles, qu'en sera-t-il? C'est simple, je doute que l'attrait soit significatif, pour les entrepreneurs quelconques.

                      En fin de compte, l'élément qui pse problème dans cette façon de voir c'est de disscocier l'interet de son rôle d'indicateur, qui est à mon sens le plus important. Supposons qu'un entrepreneur se présente avec un projet capable de rapporter x fois l'investissement, sur quoi la banque se base-t-elle pour décider de la viabilité ou non de ce projet?

                      Bien à vous
                      "L'éternité c'est long surtout vers la fin" W.Allen

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X