Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'etourdissement concommitant ou immediatement apres le sacrifice

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • mertaw
    a répondu
    .'' tu ne sacrifieras pas une bête assommée ou trouvée assommée (? ) "
    s'est où ce principe ?

    Laisser un commentaire:


  • Megane
    a répondu
    Bonsoir Sioux,

    Je ne suis pas spécialiste en la matière, mais si l'étourdissement permets à la bête de ne pas souffrir, cela ne me choquerait pas. On ne doit pas faire souffrir les animaux, en Islam.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    En tant que musulman on refuse l'étourdissement des betes, on prefere les sacrifier comme fesaient les prophetes, ce n'est ni horrible ni pas bien comme ils disent, mais pour que la bete perdent son sang toxique immédiatement, en plus on ne mange pas el mayta (mort) donc ça ne nous arrange pas cette méthode citée plus haut

    Laisser un commentaire:


  • arazigh
    a répondu
    Envoyé par Sioux-:
    Dans les campagnes, le paysan fera toujours comme il a toujours fait ...
    Je te compreds Sioux.
    Je suis juste en colère en ce qui concerne les rites religieux qui nous rendent si loin de la réalité d'aujourd'hui : je crains que l' Islam ne se réduise de plus en plus à une grosse secte qui consiste, entr'autre , à égorger un mouton, à porter un pantalon afgan, une chéchia, une barbe, à se déguiser en pingouin pour les femmes, ou exhiber une gandourah immaculée pour que Dieu nous reconnaisse dans une foule mécréente ...
    L' Islam serait-il une affaire d'apparence ?
    Dieu est-il si aveugle pour avoir besoin qu'on se déguise en afgans pour nous reconnaitre ?

    Laisser un commentaire:


  • Sioux foughali
    a répondu
    c'etait juste un complement , c'est le même sujet


    en Boucherie , en campagne , y a toujours eu du sang , Arazigh

    j'ai cotoyé des paysans français catholiques à un moment comme je sais comment ça se passe dans les campagnes en Algerie ( où c'est mieux que dans les villes d'ailleurs .où le nombre et le sang est un vrai problème dans des quartiers....)


    je voulais juste savoir les avis des forumistes sur la notion de bête assommée ou trouvée assommée , sur ces réflexions de cercles et instances musulmanes à propos de la combinaison rapprochée ( mais ça demande des installations spéciales) entre egorgement et etourdissement electrique ou injection dans les abattoirs


    Dans les campagnes, le paysan fera toujours comme il a toujours fait ...avec ou sans priere selon sa religion, pour une poule, un faisan, un mouton etc etc
    Dernière modification par Sioux foughali, 27 septembre 2014, 22h30.

    Laisser un commentaire:


  • arazigh
    a répondu
    Envoyé par Sioux-
    Ceci est il compatible avec ...'' tu ne sacrifieras pas une bête assommée ou trouvée assommée (? ) "
    Je préfère ton sujet premier, qui pose le problème de rupture avec nos rites stupides d' égorger, de sacrifier (sic) des agneaux en souvenir d'un mythe incertain.
    Outre la décimation du cheptel, ce rite hérité d'un autre àge, perpétue le spectacle de l' Islam sanguinaire.

    Laisser un commentaire:


  • Sioux foughali
    a répondu
    Ceci est il compatible avec ...'' tu ne sacrifieras pas une bête assommée ou trouvée assommée (? ) "

    Laisser un commentaire:


  • L'etourdissement concommitant ou immediatement apres le sacrifice

    Etes vous au courant qu'il y a des réflexions dans des cercles et instances musulmanes en Europe , des recherches sur l'etablissement d'un systeme, d'un processus d'etourdissement electrique ou par injection concommittant avec l'egorgement des animaux ou immédiatement après donc quasiment en même temps ?

    Qu'en pensez vous ?

    ( je parle pas du paysan isolé qui tue sa poule ou son mouton comme partout dans le monde , je parle des abattoirs en zone urbaine )
    Dernière modification par Sioux foughali, 27 septembre 2014, 20h26.
Chargement...
X