Une belle histoire à méditer et qui peut servir à toute personne se prétendant homo sapiens. Un frère qui a eu cette petite explication, sans citation, sans cour magistral sur le Quour^an avec une personne se disant scientifique. Une réflexion qui a permit au scientifique un examen de conscience plus profond que les affirmations continuelles et sans fondement.


Voici ce qu’il dit :





Il était une fois une sorte de petit vermisseau multicellulaire bipède, créé à partir d'une goutte d'émission spermatique dégoûtante, et grouillant avec ses semblables à la surface d'une minuscule planète bleue, orbitant autour d'une à peine plus grande étoile, le tout perdu dans les entrailles d'un amas de centaine de milliard d'étoiles dans une galaxie nommée la voie lactée.


Celle ci, tel un vaisseau spatial, voyageait dans les confins de l'univers glacé, à une vitesse impressionnante, transportant les petits vermisseaux confiants et bienheureux, et s'éloignant à une vitesse exponentielle, de ses autres galaxies soeurs, tel un gros ballon que l'on gonfle, et dont les illustrations à la surface (les galaxies dans notre histoire) s'éloignent l'une de l'autre, à mesure que le ballon s'expand. Ce mouvement d'expansion a débuté depuis l'explosion initiale, le fameux BIGBANG créateur a partir duquel la matière et le temps ont commencé, aboutissant à un éloignement des galaxies l'une de l'autre par des distances inimaginables pour l'esprit humain, tellement énormes, qu'il faut des centaines de millions d'années à la lumière, avec sa vitesse inaccessible, pour les parcourir, tellement vertigineuses, qu'il suffit aux petits vermisseaux de lever les yeux vers le ciel, à partir de leur petite planète, par une belle nuit d'été étoilée, pour contempler ...LE PASSE.


L'esprit des petits vermisseaux, habitué tel qu'il est à leur petit monde, dans leur petite culture, leur petite histoire, au sein de leur petit univers tridimensionnel, avait parfois du mal a appréhender certains concepts, après tout ils ne vivent que dans un univers tridimensionnel, c'est comme si on demandait à une bactérie, vivant dans un Univers bidimensionnel, entre une lame et lamelle par exemple, de comprendre le concept intellectuellement insaisissable pour elle, de lancer un ballon en l'air....


Toujours est il que pour les vermisseau, dans leur petit univers, a leur niveau, obéissant aux lois de la mécanique Newtonienne, étaient tous d'accord qu'une explosion est destructrice, ils ne pouvaient ou ne voulaient pas saisir le concept intellectuellement dérangeant, d'une explosion initiale CREATRICE, le BIG-BANG, aboutissant à la création de tous les atomes, ces petites briques de la matière et par extension du vivant ( et donc des vermisseaux), mais aussi de l'intensité des forces et des constantes régulant cet univers, avec une précision inégalée, dont la moindre variation aurait abouti soit à l'implosion soit à l'explosion de l'univers primordial, et donc empêchant apparition des petits vermisseaux même....Incroyables que ces petits vermisseaux, quand vous leur en parlez, il s'esquivent par un haussement d'épaule arrogant et vous répondent: "bof, c'est le fruit du hasard"....il y a même une petit vermisseau particulièrement imbu de sa grandeur qui a déclaré :"S'il y avait un tel livre, autre que le cerveau humain (traduisez vermiculaire), on le saurait ".....et si vous leur demandez comment ils sont apparus sur terre, il répondent : "la vie c'est la propriété de la matière...il suffit juste de mettre une peu de carbone, un peu d'oxygène, ajoutez de l'eau, fermez la cocotte durant une demi heure, et vous obtenez un beau vermisseau.."....Inepte! C’est comme s'il disaient qu'ils suffit d'amener un tas de ferrailles de le déposer par terre, en attendant qu'une tornade passe, et que comme par miracle, on obtienne la tour Eiffel...Juste comme ça...


Par Hasard....Incroyable, leur ego gonflé au point de rivaliser avec la grandeur de l'univers, et le contraste avec leur misérable petitesse, et leur fragilité... Mais peut être c'est aussi ce qui fait leur grandeur, cet esprit capable de comprendre et voyager dans l'Univers par la pensée, contrastant avec leur condition misérablement et désespérément grouillante.


Alors petit vermisseau que vous êtes, c'est bien de connaître l'illumination que peut apporter l'esprit et le cerveau humain, mais il faut avoir aussi l'humilité de reconnaître votre petitesse, bassesse et faiblesse. L'humilité de reconnaître son ignorance est le premier pas vers le savoir.

Après tout, IL vous aime tellement que non seulement il vous a fait le cadeau d'ETRE, mais aussi l'unique privilège de SAVOIR que vous SAVEZ .....IL n'a pas besoin de vous ou de votre misérable reconnaissance mais IL vous demande juste une toute petite chose, ....tellement simple....mais tellement difficile....CROIRE en LUI.