Henri Corbin est l'un des français qui connaissent le mieux la gnose islamique, il a passé plus de 20 en Iran à discuter et etudier des vieux manuscrits. Ses livres sont comme la gelée royale, on est heureux quand on les lit, il a un esprit limpide.
Les yeux de chair et les yeux de feu :

la science et la gnose

la science et la gnose


Le thème que nous nous proposons pour ces journée d'études s'enchaîne étroitement à notre thème de l'aimée der-nière. Prenant les mots "Orient" et "Occident" non point en leur sens géographique ou ethnique, mais au sens spirituel et métaphysique que leur donne la tradition, nous avions mis en contraste les "pèlerins de l'Orient et les vagabonds de l'Occident". Il s'agit maintenant de savoir comment tenter le pèlerinage vers l'Orient et nous arracher au vagabondage. Avant tout, il faut découvrir la voie. Avec quels yeux faut-il regarder pour découvrir cette voie et s'y engager?

Commençons par nous rappeler que dans les visions bibli-ques, les Anges se signaient par leurs yeux de feu (cf. Daniel 10/6, Apoc. 19/12, etc.). Quand on oppose les yeux de l'âme aux yeux de chair, c'est à ces yeux de feu que l'on se réfère. La particularité de notre thème de cette année est de marquer par le contraste entre le regard des yeux de chair et le regard des yeux de feu, le contraste entre le regard que la "science" de nos jours porte sur les êtres et les choses, et le regard que porte sur eux ce qui est traditionnellement dési-gné sous le nom de " gnose".
La suite de l'article