Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le "scientisme" et le matérialisme n'est il finalement qu'une nouvelle religion ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le "scientisme" et le matérialisme n'est il finalement qu'une nouvelle religion ?

    Lien de l'article complet pour ceux et celles que ça intéresse : https://ilemmasen.wordpress.com/2022...t-ils-opposes/

    بسم الله الرحمن الرحيم

    La « science », la « vérité » scientifique érigée en seule explication possible du monde par les « athées », est une conséquence directe du matérialisme et du positivisme issu des tawaghît philosophes des Lumières (entre autres).

    Les « athées » sont ce qu’on appelle des « matérialistes » et le matérialisme est une croyance comme toutes les autres. Et comme toutes les croyances, elle comporte une dimension négative (nier la véracité des croyances qui lui sont opposées), et une dimension positive (dire ce qui est « vrai » selon cette croyance). Exactement comme la Shahada (attestation de foi islamique) qui comporte une partie négative لا إله (négation de l’adoration d’autres divinités) et positive إلا الله (affirmation que seul Allah est digne d’être adoré).

    Quelle attitude, et quelle réponse les musulmans doivent apporter à cette croyance qui a pris le caractère d’un dogme aujourd’hui ? Trouver les incohérences des matérialistes et leurs contradictions. Sont-ils vraiment comme ils le prétendent, des « non-croyants », affranchis de la religion ? C’est ce que nous allons voir.

    Le matérialisme dans sa dimension négative :


    La croyance matérialiste soutient qu’en dehors de la matière rien n’existe, et que les phénomènes ne sont que le résultat d’interactions entre des agents matériels, palpables. Croyance qui exclut donc de fait toute explication sur l’origine de la matière elle-même, et la cause première de tous les évènements survenus dans le monde matériel engendrée par un Être qui transcende et qui précède l’existence de la matière (Allah donc). Le matérialisme s’oppose aussi à l’idéalisme, en soutenant que ce ne sont pas les croyances ou les idées qui gouvernent les Hommes, ni le dessein d’Allah, mais uniquement les conflits d’intérêts matériels, comme les intérêts de classe par exemple (dialectique matérialiste de Marx). Matérialisme rime donc avec athéisme : Rien n’existe en dehors, et au-delà de la matière. Ni un Dieu, ni plusieurs dieux, ni une quelconque force surnaturelle, ni un monde des idées qui existerait en dehors de nos cellules cérébrales (rejet de la métaphysique).

    Le matérialisme dans sa dimension positive :


    Si rien n’existe en dehors de la matière, alors tout est matière. Les phénomènes qui surviennent dans notre monde, ne sont que le résultat d’interactions entre des objets matériels, donc des éléments physiques, percevables par les cinq sens humains. Le matérialisme se révèle donc très efficace pour décrire les phénomènes, pour les calculer, les observer, les reproduire. Mais en aucun cas il ne constitue une explication de la réalité dans son ensemble et c’est bien là le problème.

    Dire que le soleil est à 149 597 870,7 km de la Terre n’explique pas pourquoi il est à la distance parfaite pour assurer la vie de l’Homme ainsi que de toutes les espèces animales et végétales qui nous entourent. Et dire que le monde s’explique uniquement par des interactions entre des choses matérielles n’explique pas d’où vient la matière elle-même et qu’est ce qui l’a précédée ? Ni pourquoi les interactions matérielles semblent être « guidées » de manière à garantir une certaine harmonie dans le cosmos, où toute chose a une fonction, une utilité qui lui est propre. Plutôt qu’à des interactions matérielles aléatoires et donc chaotiques qui ne produiraient rien d’harmonieux.

    A cette impasse, le matérialisme produit donc des récits pour palier à ces manquements et préserver la doctrine matérialiste. Pour pallier l’absence d’explication sur la cause première de la création du monde (dont on dit qu’il s’agit d’Allah) des récits comme le Big Bang pour expliquer l’origine du monde comme le résultat d’une grande explosion de particules ayant engendré tout le reste. Mais là encore c’est le serpent qui se mord la queue, car même en admettant que le Big Bang ait eu lieu, il ne s’agirait pas d’une cause première, mais plutôt d’un évènement premier ou d’un phénomène premier causé par ? Personne disent-ils, il était auto-engendré. Dans ce cas la matière prend la place de Dieu, elle aurait toujours existé (comme Dieu) et est la cause d’elle-même, comme Dieu. Mais comment cette explosion de matière auto-engendrée, donc sans opérateur extérieur doué d’intelligence aurait pu aboutir à un univers harmonieux comme nous le voyons aujourd’hui, dans lequel chaque chose à une fonction. Nous voyons bien qu’il y a un problème, une impasse intellectuelle dont les matérialistes ne veulent pas sortir de peur de contredire leur doctrine et la rejeter. (Il est important que le Big Bang n’est pas un fait scientifique mais une simple théorie, donc une production de l’esprit de quelques hommes).

    Mais les matérialistes ont encore une corde à leur arc ! A propos de l’harmonie que nous observons dans le cosmos, le fait que tout semble ne pas résulter du hasard mais d’une intelligence, d’une force créatrice, d’un être doté de bienveillance : Allah. Les matérialistes opposent à cela une autre tentative d’explication, celle de l’infinitude ou d’une immensité de l’univers (voire des univers) telle, que quelque part dans cet amas de chaos et d’aléatoire qu’est l’univers, il fallait bien que quelque part ce chaos, et cet aléatoire ait produit un ensemble harmonieux (notre planète, notre galaxie).

    Encore une explication résultant de théories, de projections, ni observables, ni prouvables par des calculs.


    L’impasse du matérialisme :


    Le matérialiste tente par tous les moyens d’éviter d’aller sur un terrain : celui de la métaphysique[1].

    La réflexion métaphysique nous permet de nous poser les questions sur ce dont l’Homme n’a aucune prise, sur ce que l’Homme ne peut percevoir par ses sens. Elle permet de penser au-delà de l’apparent. Pourquoi l’Homme existe-il, quel est son but sur Terre, quelle est l’origine du monde qui nous entoure et pourquoi tout semble avoir été créé de manière à assurer notre bien être ? Est-ce concevable qu’une succession de hasard et de chaos ait pu engendrer un monde harmonieux dans lequel toute chose à une fonction qui lui est propre ? Si des machines comme les voitures, les avions, les vélos sont un ensemble de matières assemblées les unes aux autres, il serait difficilement concevable que ces matières puissent s’assembler « toutes seules » pour aboutir à une machine fonctionnelle composée de différentes parties remplissant chacune une fonction. Pourquoi le matérialiste rejette en bloc cette logique lorsqu’on la transpose à l’univers ? Ou même au corps humain ? La réponse est simple : par dogmatisme, par croyance aveugle et par orgueil.

    Le matérialiste est un croyant comme un autre, persuadé de sa croyance et conforté par un sentiment de condescendance que lui procure la capacité à décrire de manière remarquable les phénomènes et les évènements.

    (Suite de l'article sur ce site : https://ilemmasen.wordpress.com/2022...t-ils-opposes/ )

  • #2
    Derrière l'athéisme j'ai l'impression d'un ressenti d'une frayeur envers quelque chose de trop grand et ordonné.
    Le sol c'est la patrie, améliorer l'un c'est servir l'autre.
    L' agriculture.

    Commentaire


    • #3
      Derrière l'athéisme j'ai l'impression d'un ressenti d'une frayeur envers quelque chose de trop grand et ordonné.
      Il y a aussi une question d'orgueil, et des causes historiques (propres à l'Europe occidentale) qui ont engendré l'atheisme/matérialisme.
      Les européens ont longtemps eu le sentiment que l'Eglise les étouffait, les empechait de s'élever intellectuellement et socialement, que la cause divine servait de prétexte au maintien des privilèges d'une catégorie de la population au détriment d'une autre et le manque d'exemplarité des hommes de religion, toutes ces choses ont contribué au sentiment anti-religieux en Occident, qui s'est finalement muté en une autre sorte de religion, le matérialisme, le sécularisme, l'humanisme...

      Commentaire


      • #4
        Une fausse science fait les athées ; une vraie science prosterne l'homme devant la divinité. disait for a propos Voltaire

        Commentaire


        • #5
          Si l'Europe s'est débarrasser de la religion qui l'écraser, en revanche l'Orient est toujours étouffé par une religion qu'il traine comme un boulet.
          Dernière modification par infinite1, 23 janvier 2023, 13h00.

          Commentaire


          • #6
            Si l'Europe s'est débarrasser de la religion qui l'écraser, en revanche l'Orient est toujours étouffé par une religion qu'il traine comme un boulet.
            Tu n'as jusqu'à maintenant fourni aucun argument prouvant de près ou de loin que l'Islam serait un "boulet" ou un frein au développement comme le disent certains.
            L'Europe s'est dans un premier temps débarrassée de l'emprise tentaculaire du clergé catholique sur tous les pans de la société, du vol des biens des fidèles, et de la décadence morale qui la caractérisait. Le problème, c'est que le vide laissé par la disparition du catholicisme n'a pas abouti à une humanité "libérée" des croyances et des préjugés, d'autres croyances et d'autres préjugés ont remplacé ceux du catholicisme, à la seule différence qu'il s'agit désormais de croyances, de préjugés, de dogmes séculiers (relevant du monde terrestre) et non plus de l'au-delà comme c'était le cas auparavant.

            « La vérité révélée avait été remplacée par la vérité de la raison ; le dogme avait changé, mais en fait le dogmatisme demeurait en dépit de ses airs bienveillants » (Alain Blondy historien français diplomé de la faculté des Lettres et Sciences humaines de Bordeaux)

            D'ailleurs ça se vérifie parfaitement avec toi, tu sembles être une personne remplie de préjugés, peu disposée à les remettre en question, je t'invite à te libérer de ton dogmatisme anti-islam et à voir les choses avec un peu plus d'objectivité, au lieu de répéter et scander comme un mantra que " l'Islam est un frein au développement"

            Commentaire


            • #7
              Awerdan,

              Pour répondre à ta logorrhée ci dessus, une seule phrase (question) suffit:

              Pourquoi l'Europe pays des "Kouffars" par excellence est la déstination privilégiés, exceptionnelle, idéale, idyllique et parfaite de tous les fidèles musulmans (mal et femelle) de la terre? ...
              Dernière modification par infinite1, 23 janvier 2023, 17h24.

              Commentaire


              • #8
                infinite1
                Pourquoi l'Europe pays des "Kouffars" par excellence est la déstination privilégiés, exceptionnelle, idéale, idyllique et parfaite de tous les fidèles musulmans (mal et femelle) de la terre? ...
                Réponse très simple :
                1. Elle n'est pas la destination "idyllique et parfaite" de tous les musulmans. Tu généralises un peu trop. Elle est vue comme un eldorado par tous les peuples issus de pays défavorisés qu'ils soient musulmans ou non, t'en fais quoi des africains subsahariens chrétiens qui émigrent en masse vers l'Europe ? C'est à cause du christianisme ?

                2. Ta question montre que ta vision du monde est restreinte, elle est limitée à l'instant T.
                Si tu lisais un petit peu l'histoire du monde, l'histoire des civilisations tu t'apercevrais de deux choses :

                a) D'autres peuples, d'autres civilisations ont existé par le passé avant l'ascension de l'Occident moderne, et étaient tout autant (voire plus) perçus comme des eldorados par les autres peuples du monde. La civilisation islamique l'était, la civilisation perse, romaine, grecque, égyptienne, chinoise l'étaient également.

                b) Chaque civilisation, sans exception, connait une phase d'ascension, une apogée, et un déclin. Toi qui idéalises l'Occident au point de le parer des qualificatifs d' "idyllique" "idéale" et "exceptionnelle". Sache que cet Occident "idyllique" "idéal" "exceptionnel" sur lequel tu fantasmes, ne demeurera pas éternellement au point où il en est aujourd'hui à l'instant T. Il connaîtra un déclin et une chute (une chute certainement plus brutale que toutes les civilisations passées d'ailleurs).
                Si tu t'informais un tant soi peu sur la situation en Europe et dans le monde occidental tu saurais que tout est loin d'être rose, que les tensions sociales commencent à poindre, que le vivre-ensemble se délite, l'insécurité devient monnaie courante, que la récession économique guette, et que le niveau de vie diminue drastiquement.

                Te concernant, je pense que soit, tu ne vis pas en Europe, tu regardes l'Europe et l'Occident avec les yeux d'une personne du bled , donc un regard faussé et idéaliste.
                Soit tu n'es pas algérien/maghrébin, mais européen, qui vient nous vanter la gloire et la pseudo-supériorité de ton peuple sur le notre. Malheureusement, je vis en Europe (j'y suis né j'ai pas eu le choix) donc tu ne peux pas me vendre ce discours à moi.
                Dernière modification par Awerdan, 23 janvier 2023, 22h10.

                Commentaire


                • #9
                  Encore une réponse simple à un étalage d’inepties

                  1. Elle n'est pas la destination "idyllique et parfaite" de tous les musulmans. Tu généralises un peu trop. Elle est vue comme un eldorado par tous les peuples issus de pays défavorisés qu'ils soient musulmans ou non, t'en fais quoi des africains subsahariens chrétiens qui émigrent en masse vers l'Europe ? C'est à cause du christianisme ?

                  Pourquoi tous ces peuples défavorisés n'ont pas pour destinations privilégiés les contrés musulmanes, à plus forte raison quand ils sont eux mêmes musulmans? ...

                  Sinon pour le reste, s'il y avait un fruit en islam, on l'aurait vu depuis plus de 14 siècles.
                  Dernière modification par infinite1, 24 janvier 2023, 09h12.

                  Commentaire


                  • #10
                    infinite1

                    Pourquoi tous ces peuples défavorisés n'ont pas pour destinations privilégiés les contrés musulmanes, à plus forte raison quand ils sont eux mêmes musulmans? ...

                    Sais-tu au moins combien de refugiés Syriens avait pris la Turquie?

                    Et puis qui a détruit l'Irak, la Libye, la Syrie? Si ce n'est pas ces memes pays que tu adores. Blaes-tu maintenant les Libyens et les Irakiens parcequ'ils quittent leurs pays détruits par les pays de l'OTAN?

                    Tu as une politique machiavélique. Blames-tu aussi les Ukraniens parcequ'ils quittent leur pays?
                    Dernière modification par Issabrahimi, 24 janvier 2023, 16h10.

                    Commentaire


                    • #11
                      Et puis qui a détruit l'Irak, la Libye, la Syrie? Si ce n'est pas ces memes pays que tu adores. Blaes-tu maintenant les Libyens et les Irakiens parcequ'ils quittent leurs pays détruits par les pays de l'OTAN?

                      C'est surement le long règne de leurs dictateurs respectifs, qui au lieu de construire des États avec des institutions et des peuples responsables, ils ont cultivés la gabegie, avec des sujets qui ne marchent qu'à la trique.

                      Le raïs disparu, le pays est livré aussitôt au chaos, c'est dans la culture du peuple, qui au fond n'est qu'une populace colonisable.

                      Tu as une politique machiavélique. Blames-tu aussi les Ukraniens parcequ'ils quittent leur pays?

                      Je ne blâme personne, je voudrais juste souligné que les Ukrainiens (en age de se battre) mettent leur famille à l’abri à l'étranger et reviennent se battre contre l'agraisseur

                      Ceux que tu cite plus haut (Libiens, Syriens, Irakiens) s'adonnent à la fuite, laissant femmes et enfants derrière eux... l'exemple le plus frappant ce sont les Afghans en débandade devant une bande de Talibans pouilleux.
                      Dernière modification par infinite1, 24 janvier 2023, 17h05.

                      Commentaire


                      • #12
                        infinite1

                        Sadam n'est plus Rais la depuis 2003. 20 aprés, l'Irak est en enfer. Ni infrastructures, ni sécurité, ni économie.

                        Les Irakiens meme a l'époque de Saddam ne représentaient pas la grande majorité des refugiés comme ils le sont aujourdhui avec les Syriens.

                        Tu ne comprends pas qu'il y a une élite sataniste qui croit vraiment que l'ordre doit naitre du désordre et chaos. Et ils pratiquent la guerre et la destruction pour créer un ordre ou ils seront les seuls maitres. C'est meme une devise franc-maçonne '' Ordo Ab Chao''.

                        Commentaire


                        • #13
                          infinite1
                          Je vais arrêter de te répondre, la on a dépassé le stade de la mauvaise foi. T'es pas dans une optique d'échange constructif tu ne fais que répéter la même chose malgré les contrearguments qu'on t'apporte. L'Islam est responsable de tous les maux du monde arabo musulman et la civilisation islamique n'a pas existé, elle n'a laissé aucune empreinte dans le monde. Si ca te fait plaisir de le croire continues à y croire.

                          Commentaire


                          • #14
                            Sadam n'est plus Rais la depuis 2003. 20 aprés, l'Irak est en enfer. Ni infrastructures, ni sécurité, ni économie.

                            Si Sadam avait construit un semblant d’État basé sur la justice et les règles universelles (au lieu de gazé son propre peuple), il aurait eu tous les Irakiens derrière lui, jamais les USA ne l'aurait attaqué.

                            Sans oublier que les premiers défenseurs à s'opposer à sa chute serait le peuple américain.

                            L'Islam est responsable de tous les maux du monde arabo musulman et la civilisation islamique n'a pas existé, elle n'a laissé aucune empreinte dans le monde. Si ca te fait plaisir de le croire continues à y croire.

                            Pour me convaincre du contraire: cite moi à travers le temps et l'espace des contrées islamiques, les pays musulmans où il fait, ou avait fait bon vivre?

                            L'Islam est responsable de tous les maux du monde arabo musulman

                            Aussi loin que l'on puisse remonter dans le temps, on ne peut que constater la violence inhérente à l'islam à commencer par les premiers Qualifs successeurs de Mohamed.

                            Qui a tu tué Omar?

                            Qui a tué Othman?

                            Qui a tué Ali et sa descendance?

                            De nos jours encore: quels sont les pays où les troubles et le chaos règnent en maitres?

                            Le fait de ne pas les occultés, ne fait pas de moi le responsable de ces drames, reconnaitre cela relève du simple bon sens...
                            Dernière modification par infinite1, 25 janvier 2023, 09h49.

                            Commentaire


                            • #15
                              Si Sadam avait construit un semblant d’État basé sur la justice et les règles universelles

                              infinite1

                              Saddam n'était pas un ange mais il n'était pas un monstre non plus comme le présentait les médias occidentaux. Il avait un pays difficile à gérer ou il y a une majorité Chiite, des Kurds au Nord, des minorités Chrétiennes, Mandéisme, Asyrienne.

                              Son régime était un régime laic puicequ'il avait des chrétiens ( Tarik Aziz), des Chiites ( mon ministre de l'intérieur) et des Kurdes dans on régime. Il n'était pas un régime Sunnite comme mendent la presse Américaine.

                              Et puis je connais des gens qui ont visité l'Irak avant les guerres et ils m'ont dit que c'était un pays propre, en voie de développement, bon niveau de vie.

                              Le résultat de la guerre en Irak est tjs la. 20 ans aprés, ni infrastructure, ni l'élecricité, ni sécurité, ni économie. En plus, c'est les milices Iraniennes qui controlent l'armée et la police Irakienne. Les Pasderans pénetrent régulierement plusieurs kms en Irak pour chasser et tuer des militants Kurds sans que l'Irak réagisse. Un Irak devenu une province Iranienne.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X