C'est avec trois processeurs quadricoeurs pour PC de bureau qu'Intel entame sa mutation vers la nouvelle architecture Nehalem.

Chez Intel, l'arrivée de trois processeurs Core i7 marque une rupture cruciale dans l'offre du numéro un des processeurs. Ce sont les premiers modèles fondés sur la micro architecture connue sous le nom de code Nehalem qui succède à l'Enhanced Intel Core Architecture sur laquelle reposent les Core 2 Duo et Core 2 Quad. L'architecture Nehalem étant modulaire, Intel compte l'utiliser pour concevoir des processeurs pour tous les types de systèmes, du serveur aux machines portables.

Un contrôleur mémoire intégré au processeur

Nehalem apporte d'importantes améliorations dont l'intégration du contrôleur mémoire au processeur (avec trois canaux indépendants pour gérer de la mémoire DDR3) et de nouveaux bus pour les données et pour les liens inter-processeurs. Ce dernier, baptisé QuickPath Interface (QPI), est enfin la réponse à l'HyperTransport d'AMD.

La présence d'un microcontrôleur appelé PCU (Power control unit), basé sur du firmware, permettrait une gestion en temps réel et très fine de la consommation électrique des différentes composantes du processeur.
Nehalem prévoit aussi la possibilité d'intégrer un processeur graphique dans la CPU et un contrôleur PCI-Express. A ces profondes mutations s'ajoutent d'autres progrès comme l'amélioration de la prédiction de branches, le retour du multithread simultané et l'extension du jeu d'instructions SSE (Streaming SIMD Extensions) en version 4.2.

De vrais quadricoeurs

Les premiers tests (on en trouve près d'une cinquantaine sur le Web) montrent que les processeurs de la génération Nehalem sont nettement plus performants que les Core 2. Aujourd'hui, Intel commercialise trois versions de Core i7 pour PC de bureau, le 920 (2,66 GHz), le 940 (2,93 GHz) et le 965 Extreme Edition (3,2 GHz). Les prix s'étagent de moins de 300 à 1 000$ par lot de mille. Fabriqués avec un pas de masque de 45 nm, ces trois processeurs, contrairement au Core Duo, sont de vrais quadricoeurs et non deux double coeurs accolés. Ils nécessitent un nouveau jeu de composants (chipset), le X58, et réclament de la mémoire DDR3. La QuickPath Interface (QPI) des modèles 920 et 940 procure une bande passante totale de 19,2 Go/s. Celle du 965 atteint 25,6 Go/s.

Lancés en pleine crise

Crucial pour l'avenir technologique à la fois d'Intel et de tous les constructeurs qui utilisent ses processeurs, le lancement des Core i7 survient en pleine crise. Un contexte qui ne peut que freiner leur adoption alors qu'AMD, avec son Shanghai, pourra profiter à plein de la compatibilité ascendante entre ses processeurs Opteron. Toutefois, avec la microarchitecture Nehalem, Intel s'est doté de fondations solides pour faire rapidement évoluer ses processeurs.

source : Le monde informatique